LA PETITE ENFANCE Pour une meilleure prise en charge

mercredi 13 mars 2013

Malgré les énormes avancées en matière de prévention obtenues grâce aux efforts des dirigeants cubains, ceux-ci s’efforcent toujours d’améliorer les résultats obtenus. Il ne s’agit pas de statistiques mais de bien être de la population...

• Cuba base son travail avec les enfants surles résultats de recherches scientifiques

YENIA SILVA CORREA

LES efforts des organismes et des États pour la protection de l’enfance sont nombreux. Depuis les Objectifs du millénaire pour le développement fixés par les Nations Unies, qui plaident pour la scolarisation des enfants du monde entier en primaire d’ici à 2015 et pour la réduction de la mortalité chez les enfants de moins de 5 ans, jusqu’aux politiques sociales qui, au niveau régional et national, s’élaborent à ces fins.

Cependant, ces mêmes politiques, bien souvent, ne prennent pas en compte la stimulation que doit recevoir l’enfant depuis sa naissance jusqu’à ses 6 ans, et ce, bien qu’il ait été démontré scientifiquement qu’une grande partie du développement du sujet dans sa vie postérieure est le fruit de ce qui a été fait et acquis durant sa petite enfance.

Dans cette perspective, la Dr Isabel Rios Leonard, directrice du Centre de référence latino-américain pour l’éducation préscolaire (CELEP), a soutenu que dans certains contextes, la petite enfance n’est pas encore « visible », car on parle des enfants, mais pas des plus petits, et « les enfants ne naissent pas à 6 ans ».

À Cuba, on envisage le développement complet de l’enfant dès sa naissance. Pour cela, on prend en compte la santé, la constitution des habitudes, les aspects cognitif et esthétique, selon le principe que l’entourage familial et l’éducation préscolaire sont fondamentaux.

« Le rôle de l’éducation préscolaire, comme l’a souligné la Dr Rios Leonard, consiste à solliciter au maximum les potentialités des enfants dans cette étape de leur vie. On pourrait penser qu’elle ne sert qu’à préparer l’enfant à l’école, mais il n’en est pas ainsi. Elle est importante en soi, et par le développement qu’elle permet, l’enfant est mieux préparé à son entrée à l’école primaire. ».

Une enquête cubaine réalisée dans diverses zones rurales a mis en évidence que les enfants, à leur entrée à l’école primaire, se trouvaient en situation d’échec. Une étude des causes de ce phénomène a permis de conclure que ces enfants n’avaient pas été suffisamment stimulés durant la période antérieure de leur vie.

Cette étude a été à l’origine du programme Éduque ton enfant, qui aujourd’hui prend en charge une grande partie de la population infantile du pays et compte déjà plus de 20 ans d’expérience.

Éduque ton enfant, comme le signale la Dr Rios, comprend un programme éducatif qui explique quels sont les aspects à solliciter à chaque étape de la vie de l’enfant, même si tous les paramètres ne sont pas forcément atteints de la même manière.

« À ce stade, nous n’avons pas encore atteint les objectifs concernant le développement du langage, mais nous travaillons au développement de la pensée représentative, sur la base de laquelle se constituent la pensée logique et le comportement, le développement de la curiosité, les niveaux d’autonomie, le développement physique et la motricité. » L’une des façons d’ignorer ou de ne pas reconnaître à sa juste valeur l’importance de la petite enfance, c’est de croire qu’avec les enfants l’on ne fait que jouer, et que les jardins d’enfants ont exclusivement une fonction ludique, critère assez éloigné de la réalité.

« 80% de ce qui se fait à Cuba actuellement au niveau de la stimulation de la petite enfance est basé sur des recherches scientifiques nationales. Actuellement, nous sommes en train d’affiner ces travaux, car les résultats scientifiques récents nous emmènent à des niveaux supérieurs », a souligné la directrice du CELEP.

Aujourd’hui, 18,6% des enfants du pays, vont au jardin d’enfants, contre environ 467 000 tout-petits et leur famille, qui sont suivis dans le cadre du programme Éduque ton enfant.

En tant que collaborateurs du Centre de référence latino-américain pour l’éducation préscolaire, nous comptons sur les plus grands spécialistes des universités de Sciences de l’Éducation du pays et des directions provinciales et municipales d’Éducation, qui appuient les recherches et les conseils que Cuba propose à l’étranger.


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Juillet

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

-Victor Hugo - Visionnaire de Paix

Cliquer ICI :
http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com/

http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com

.Tres mares, Trois Mers

http://3mers-3mares.jimdo.com/3mers-3mares/biennale-de-la-havane-2015

Portail CUBARTE

http://www.cubarte.cult.cu/fr

POUR EN SAVOIR PLUS SUR CUBA COOPERATION FRANCE

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=2248

Traductor

English French German Spain Italian Dutch Russian Portuguese Japanese Korean Arabic Chinese Simplified

Brèves

13 février 2016 - Les Etats-Unis et Cuba vont rétablir des vols réguliers directs

Les Etats-Unis et Cuba vont signer mardi un accord bilatéral destiné à rétablir les liaisons (...)

29 décembre 2015 - Eusebio Leal lauréat du prix Campeche Ville du Patrimoine 2015

Par Martiza Mariana Rodriguez CUBARTE 28.12.2015
Le gouverneur Alejandro Moreno Cárdenas et le (...)

18 septembre 2015 - Le grand théâtre de La Havane prend le nom d’Alicia Alonso

– Le Conseil d’Etat de la République de Cuba a décidé de donner au grand théâtre de La Havane le nom (...)

25 août 2015 - La Havane accueillera le Congrès panaméricain des professionnels de l’infirmerie

La Havane, 25 août – « La contribution de l’infirmerie à l’excellence dans les services de santé », (...)

23 août 2015 - Le Cubain Alberto Juantorena est élu vice président de l’IAAF

La Havane, 21 août – L’ex coureur cubain, Alberto Juantorena a été élu vice président de (...)