Cuba mise aussi sur la pisciculture

mercredi 17 avril 2013

Deux espèces exotiques sont élevées pour contrer le déficit alimentaire de l’île.

« Les Cubains n’ont pas l’habitude de manger du poisson », se lamente Eduardo Diaz, chef d’une entreprise piscicole de la banlieue de La Havane, qui rêve pourtant d’avoir trouvé un remède au déficit alimentaire chronique de Cuba avec un poisson exotique.

« Le Cubain aime le porc, le poulet et d’autres viandes s’il peut, mais il rejette naturellement le poisson », explique Eduardo Diaz, qui dirige la Compagnie de technologies de pisciculture, dépendant du ministère de l’Industrie alimentaire, à El Cotorro, à une quinzaine de kilomètres au sud de La Havane.

Depuis une dizaine d’années, l’entreprise a réussi à reproduire avec succès deux espèces exotiques, le tilapia rouge (oreochromis mossambicus) et surtout le poisson-chat africain (clarias gariepinus), localement connu sous le nom de claria.

Les Cubains n’ont pas l’habitude de se nourrir avec du poisson

« Sans vouloir m’avancer trop sur les chiffres, je dirais que la production de pisciculture est plus importante que la pêche en mer », explique le directeur de l’entreprise. Et de fait, les deux secteurs sont au coude à coude : la pisciculture produit 24 000 à 25 000 tonnes de poisson par an, tandis que la pêche en mer a atteint 24 500 tonnes en 2011, selon les statistiques officielles.

Au début des années 80, la flotte de pêche cubaine était la plus importante d’Amérique latine et régnait sur trois océans. L’adhésion à la Convention des Nations unies sur le droit de la mer en 1982 a limité sa zone d’activité. Mais l’estocade est venue, comme pour toute l’économie cubaine, dix ans plus tard avec l’effondrement du bloc soviétique, principal partenaire commercial de Cuba.

Aujourd’hui, Cuba importe 80 % des aliments qu’il consomme. Pour un coût de l’ordre de 1,6 milliard de dollars, prohibitif pour le budget national.

Depuis 50 ans, tous les Cubains possèdent un « carnet d’approvisionnement » qui leur permet d’acheter des produits de base à des prix subventionnés par l’État. Mais si le poisson figure dans cette « libreta », sa rareté sur le marché a fait entrer dans le langage commun l’expression « poulet pour poisson » (« pollo por pescado ») pour exprimer la frustration de devoir acheter un produit de seconde qualité.

Hors « libreta », le poisson peut également parfois se trouver dans certains supermarchés, mais à des prix très supérieurs et payables en devises, souvent inaccessibles pour un salaire mensuel moyen de 20 dollars.

«  Pour subvenir aux besoins du marché cubain, il faudrait multiplier la production de poissons d’eau douce par quatre, cinq ou six », selon Eduardo Diaz.

Mais la claria n’a pas que des amis. Avec sa réputation de prédateur, elle rebute beaucoup de Cubains en raison de son régime alimentaire.

«  Les gens disent qu’elle mange de tout, et c’est pour cela qu’ils la rejettent, mais c’est juste une mauvaise réputation », assure Natalia Diaz, ingénieur industriel, qui confesse pourtant qu’elle-même n’a jamais cuisiné de claria.

Agnes Becerra, la présentatrice du journal du soir de la télévision cubaine, ne tarit pas d’éloge sur la claria : «  C’est délicieux et mon fils l’adore. Certains disent qu’elle a mauvais goût, mais la plupart d’entre eux ne l’ont jamais goûtée. »

Le directeur de l’entreprise admet que la claria a bien des détracteurs. Mais pour lui, le problème principal, c’est que les Cubains ne mangent pas assez de poisson.

Et encore moins d’eau douce. « Même pour la semaine sainte, ils ne mangent pas de poisson comme on le fait au Mexique par exemple », regrette-t-il.


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

-* Victor Hugo - Visionnaire de Paix

Cliquer ICI :
http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com/

http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com

.Tres mares, Trois Mers

http://3mers-3mares.jimdo.com/3mers-3mares/biennale-de-la-havane-2015

Portail CUBARTE

http://www.cubarte.cult.cu/fr

POUR EN SAVOIR PLUS SUR CUBA COOPERATION FRANCE

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=2248

Traductor

English French German Spain Italian Dutch Russian Portuguese Japanese Korean Arabic Chinese Simplified

Brèves

13 février 2016 - Les Etats-Unis et Cuba vont rétablir des vols réguliers directs

Les Etats-Unis et Cuba vont signer mardi un accord bilatéral destiné à rétablir les liaisons (...)

29 décembre 2015 - Eusebio Leal lauréat du prix Campeche Ville du Patrimoine 2015

Par Martiza Mariana Rodriguez CUBARTE 28.12.2015
Le gouverneur Alejandro Moreno Cárdenas et le (...)

18 septembre 2015 - Le grand théâtre de La Havane prend le nom d’Alicia Alonso

– Le Conseil d’Etat de la République de Cuba a décidé de donner au grand théâtre de La Havane le nom (...)

25 août 2015 - La Havane accueillera le Congrès panaméricain des professionnels de l’infirmerie

La Havane, 25 août – « La contribution de l’infirmerie à l’excellence dans les services de santé », (...)

23 août 2015 - Le Cubain Alberto Juantorena est élu vice président de l’IAAF

La Havane, 21 août – L’ex coureur cubain, Alberto Juantorena a été élu vice président de (...)