Le retour de Victor Hugo à Besançon, 211 ans après

mardi 24 septembre 2013
par  Michel Porcheron

Victor Hugo — le plus populaire des écrivains français, en France, comme à l’étranger, où il reste l’auteur français le plus lu — sort rarement de l’actualité, littéraire ou pas, loin devant Marcel Proust, Balzac ou Zola, Jean- Paul Sartre ou Camus.

Au Panthéon depuis le 31 mai 1885, après des funérailles nationales qui ont réuni près de 2 millions de personnes, l’homme des Misérables — le plus accessible et le plus complexe des « classiques »— par l’ampleur unique de son œuvre, la générosité du vaste monde de ses idées, sa modernité, est une mine intarissable. On le retrouve dans toutes les chroniques, parfois les moins attendues.

Pour s’en tenir à l’actualité immédiate, dans une BD « Victor Hugo, aux frontières de l’exil » (Laurent Paturaud et Esther Gil, Ed. D.Maghen), une aventure imaginaire mais inspirée de faits réels, Victor Hugo, sortant de son exil, se fait enquêteur pour faire la lumière sur la mort tragique de sa fille Léopoldine. Le 11 septembre dernier, le journaliste Frédéric Pommier a consacré son émission de France Inter sur ce jour du 11/09/1853 où Hugo découvrit les tables (en fait un guéridon) tournantes.

Mais l’actualité immédiate, celle du dernier week-end (14 et 15 septembre), fut surtout celle du Patrimoine dont la protection aujourd’hui n’est pas du tout étrangère à un des combats de Victor Hugo, qui, dès 1825, il avait 23 ans, privilégiant l’intérêt public sur l’intérêt privé, écrivit le texte pamphlétaire « Guerre aux démolisseurs » (actuellement indisponible, mais voir sur le web) et fut un des grands inspirateurs de la première loi sur le « Patrimoine » de 1913…88 ans plus tard.

Il voulait « arrêter le marteau qui mutilait la face du pays » en détruisant les édifices historiques. Il y dénonça violemment le vandalisme des « ignobles spéculateurs » qui, avec l’assentiment des municipalités, agrandissaient leur « carré aux choux » en jetant à bas les monuments nationaux. Hugo stigmatisa l’indifférence criminelle des autorités.

Enfin depuis le 16 septembre, la maison natale de Victor Hugo, à Besançon, est désormais ouverte au public (entrée gratuite jusqu’au 31 décembre 2013).


Documents joints

PDF - 521.2 ko
PDF - 521.2 ko

Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Juin

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

-Victor Hugo - Visionnaire de Paix

Cliquer ICI :
http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com/

http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com

.Tres mares, Trois Mers

http://3mers-3mares.jimdo.com/3mers-3mares/biennale-de-la-havane-2015

Portail CUBARTE

http://www.cubarte.cult.cu/fr

POUR EN SAVOIR PLUS SUR CUBA COOPERATION FRANCE

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=2248

Traductor

English French German Spain Italian Dutch Russian Portuguese Japanese Korean Arabic Chinese Simplified

Brèves

22 juillet 2015 - Le parlement cubain ouvre ses comptes sur Twitter et Facebook

– L’Assemblée nationale du Pouvoir Populaire cubain (Parlement) a lancé ses pages officielles sur (...)

21 juillet 2015 - Francis Ford Coppola est à Cuba

Francis Ford CoppolaLa Havane, 17 jullet – Le célèbre réalisateur, producteur et scénariste (...)

20 juin 2015 - Une exposition photo de Mariline Dubois sur les abeilles mélipones de Cuba

Par Mariette et Alain Benoit à la Guillaume CUBARTE 14.06.2015
Á l’occasion du lancement de la (...)

19 juin 2015 - La 15e édition du Colloque International Ernest Hemingway

Par Maritza Mariana Hernández CUBARTE 19.06.2015
La 15e édition du Colloque International (...)

19 avril 2015 - La puissance des livres...

Chronique de Jacques Lanctôt publiée par le journal canadien CANOE
Deux grands hommes sont (...)