Ebola : Soldats et médecins, même combat ?

mardi 4 novembre 2014
par  Michel Porcheron

Quant on aborde la tragédie provoquée par le virus Ebola en Afrique de l’Ouest, deux nets constats s’imposent (entre autres) : l’initiative médicale cubaine fait l’unanimité (cela fait bien longtemps que s’agissant de Cuba, une claire unanimité sans ambages, n’avait pas vu le jour) et pour la première fois, dans une dimension (hélas) qui dépasse la double coopération après le tremblement de terre de Haïti en 2010, Cubains et Américains vont agir côte à côte. Avant de pouvoir écrire qu’ils auront travaillé la main dans la main.

Leur combat, médecins, infirmiers ou militaires, est celui d’une urgence sanitaire jamais vue, du fait de l’absence de tout antivirus, y compris demain. Fidel Castro a été clair : « Nous coopérerons volontiers avec le personnel nord-américain dans cette tâche, et ce n’est pas à la recherche de la paix entre les deux États qui ont été opposés durant tant d’années, en tout état de cause, c’est pour la Paix dans le monde, un objectif que l’on peut et que l’on se doit d’atteindre ».

…la « Paix dans le monde » n’inclut-elle pas aussi la normalisation entre les Etats Unis et Cuba, sans relations diplomatiques depuis 53 ans. L’embargo a 52 ans. Encore faut-il une volonté politique sans arrière pensée et clairement énoncée de la part de Washington. En conclusion de « Soldats contre médecins » Pierre Rimbert souligne une des contradictions actuelle des Etats Unis, qui « félicitent La Havane tout en maintenant serré le garrot autour de l’Etat socialiste ». (Le Monde diplomatique, novembre 2014)

- no title specified

Soldats contre médecins

par Pierre Rimbert (Le Monde diplomatique, novembre 2014)/ posté par M P

Pendant que l’Europe et les Etats-Unis frissonnent d’horreur à l’idée que le virus Ebola infeste leurs métropoles plutôt que de se cantonner aux bidonvilles de Monrovia, l’épidémie met à nu l’iniquité des relations internationales.

Comme le rapporte M. Edwin Fuller Torrey, directeur de l’Institut de recherche médical Stanley (1), les trois Etats africains les plus touchés par la maladie — Liberia, Sierra Leone et Guinée — comptent parmi les plus dépourvus du monde en personnel médical. Selon ses estimations, seuls cent vingt médecins libériens exerçaient dans ce pays de quatre millions trois cent mille habitants avant le déclenchement de la crise. Aux Etats-Unis, en revanche, on dénombrait en 2010 pas moins de cinquante-six praticiens formés au Liberia, sans inclure ceux qui n’ont pas passé d’équivalence. « Le nombre total de docteurs libériens aux Etats-Unis, écrit M. Torrey, représente probablement les deux tiers de l’effectif exerçant au Liberia. »

Au milieu des années 1960, les Etats-Unis ont ouvert leurs frontières aux travailleurs de la santé issus des pays pauvres afin de pallier une pénurie de médecins dans les zones dédaignées par les carabins new-yorkais.

Cinquante ans de fuite des cerveaux plus tard, qui remplace les soignants manquants du Liberia ? En octobre dernier, Washington se préparait à envoyer quatre mille réservistes en Afrique de l’Ouest pour aider les équipes médicales à vaincre la pandémie — une opération « Soldats contre docteurs » en quelque sorte.

Sur place, aux avant-postes, les militaires américains trouveront un vaste contingent de médecins… cubains. La Havane a en effet formé plusieurs centaines de docteurs et d’infirmières aux procédures anti-Ebola, sous la supervision de l’Organisation mondiale de la santé. Une partie est déjà à pied-d’œuvre en Sierra Leone. Ce mouvement de solidarité, presque banal à Cuba (2), a soudain provoqué l’admiration du New York Times pour « une île appauvrie qui demeure largement coupée du monde » mais « s’apprête à jouer un rôle majeur au sein des nations qui cherchent à contenir le virus ». « Le travail des médecins cubains profite à tous, et cela devrait être reconnu » (3), s’enthousiasme l’éditorial, avant d’appeler Washington à rétablir ses liens diplomatiques avec La Havane (lire un aperçu de « Dégel sous les tropiques entre Washington et La Havane », réservé aux abonnés),à lever l’embargo qui prive les médecins cubains de matériels de pointe et à écouter les conseils de M. Fidel Castro quand ce dernier propose une collaboration pour combattre le fléau.

Du bout des lèvres, le secrétaire d’Etat John Kerry a salué, le 17 octobre, « Cuba, un pays d’à peine onze millions d’habitants, [qui] a dépêché cent soixante-cinq professionnels de santé et prévoit d’en envoyer près de trois cents de plus ». Oubliant de préciser que son propre ministère finance depuis 2006 un programme ciblé de fuite des cerveaux baptisé « Sauf-conduit pour les professionnels de santé cubains » et destiné à priver l’île de ses praticiens.

Comme la panique morale face à l’Organisation de l’Etat islamique, la panique virale face à Ebola provoque d’étranges renversements. Dans un monde où le Pentagone ravitaille en armes des combattants kurdes marxistes-léninistes dont le parti figure sur la liste américaine des organisations terroristes, faut-il s’étonner que Washington félicite La Havane tout en maintenant serré le garrot autour de l’Etat socialiste ?

Pierre Rimbert

(1) Edwin Fuller Torrey, « How the US made the Ebola crisis worse », The Wall Street Journal, New York, 14 octobre 2014.

(2) Lire Hernando Calvo Ospina, « Une internationale… de la santé », Le Monde diplomatique, août 2006.

(3) « Cuba’s impressive role on Ebola », The New York Times, éditorial, 19 octobre 2014.

(mp)

 


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Juin

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

-Victor Hugo - Visionnaire de Paix

Cliquer ICI :
http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com/

http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com

.Tres mares, Trois Mers

http://3mers-3mares.jimdo.com/3mers-3mares/biennale-de-la-havane-2015

Portail CUBARTE

http://www.cubarte.cult.cu/fr

POUR EN SAVOIR PLUS SUR CUBA COOPERATION FRANCE

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=2248

Traductor

English French German Spain Italian Dutch Russian Portuguese Japanese Korean Arabic Chinese Simplified

Brèves

13 février 2016 - Les Etats-Unis et Cuba vont rétablir des vols réguliers directs

Les Etats-Unis et Cuba vont signer mardi un accord bilatéral destiné à rétablir les liaisons (...)

29 décembre 2015 - Eusebio Leal lauréat du prix Campeche Ville du Patrimoine 2015

Par Martiza Mariana Rodriguez CUBARTE 28.12.2015
Le gouverneur Alejandro Moreno Cárdenas et le (...)

18 septembre 2015 - Le grand théâtre de La Havane prend le nom d’Alicia Alonso

– Le Conseil d’Etat de la République de Cuba a décidé de donner au grand théâtre de La Havane le nom (...)

25 août 2015 - La Havane accueillera le Congrès panaméricain des professionnels de l’infirmerie

La Havane, 25 août – « La contribution de l’infirmerie à l’excellence dans les services de santé », (...)

23 août 2015 - Le Cubain Alberto Juantorena est élu vice président de l’IAAF

La Havane, 21 août – L’ex coureur cubain, Alberto Juantorena a été élu vice président de (...)