Les bases stratégiques de l’informatisation cubaine

vendredi 27 février 2015
par  Danielle Bergeron

Un article de Yurisander Guevara pour Juventud Rebelde traduit par Danielle Bergeron

Ce domaine est destiné à avoir un impact important sur le développement de la vie du pays. La création de l’Union des Informaticiens de Cuba a été annoncée lors du 1er Symposium National sur l’Informatisation et la Cybersécurité

Les priorités nationales concernant l’informatisation

Obtenir des résultats qui aient un impact décisif sur le développement de la vie du pays, tel est l’objectif des bases et priorités pour le perfectionnement de l’informatisation de la société cubaine, présentées ce mercredi par le vice-ministre des Communications (Mincom), lors de l’ouverture du 1er Symposium National sur l’Informatisation et la Cybersécurité , où étaient présents les membres du Bureau Politique, Miguel Díaz-Canel, Premier Vice-Président des Conseils d’Etat et des Ministres ; le Héros de la République de Cuba, Général de Corps d’Armée, Álvaro López Miera, premier vice-ministre des FAR et Chef de l’Etat-Major Général ; Mercedes López Acea, vice-présidente du Conseil d’Etat , et Adel Yzquierdo, premier vice-ministre de l’Economie et de la Planification.

C’est ainsi qu’on travaille actuellement dans de nombreuses directions, avec un objectif commun : faire en sorte que les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) deviennent un secteur de développement stratégique pour la nation et qu’elles contribuent à une économie de la connaissance.

Dans son intervention lors de cette session plénière inaugurale, où il s’est adressé à plus de 7500 professionnels, interconnectés à travers toute le pays à travers un système de vidéoconférence, le vice-ministre a constaté que la situation de l’activité informatique ne permet pas à l’heure actuelle de répondre à tous les besoins exprimés par la population, et que l’usage des TIC de façon uniforme et cohérente est peu développé.

Dans un contexte, a ajouté Gonzalez, où il est vital d’utiliser les TIC comme outils de développement de la connaissance, de l’économie et de l’activité politico-idéologique, il est urgent d’élaborer une telle stratégie .

Le succès de ce processus dépendra en grande partie de la création de l’Union des Informaticiens de Cuba, une organisation qui va voir le jour pour rassembler, à travers tout le territoire national, les compétences d’un maximum de spécialistes du secteur et qui a été évoquée lors de cette manifestation qui doit se tenir jusqu’à vendredi .

Gonzalez a affirmé que pour en arriver au point actuel, le Mincom a piloté, sous la direction du Parti et du Gouvernement, un processus réunissant les experts de plus de dix organismes, qui ont élaboré le diagnostic présenté aux délégués du symposium.

Le fonctionnaire a expliqué que le document s’appuie sur des principes tels que la défense politique et la cybersécurité, la protection et le développement du capital humain, la durabilité et la souveraineté technologiques, l’informatisation basée sur le développement et la modernisation de la société dans tous les domaines, l’intégration de la recherche, du développement et de l’innovation dans les processus productifs, ainsi que l’utilisation par les citoyens et leur accès massif et intensif aux TIC.

L’informatisation de la société cubaine, qui doit être menée de manière sûre et ordonnée, veillera aussi à la cybersécurité, essentielle pour notre pays, a -t-il précisé .

Par ailleurs seront définis des programmes sectoriels pour l’adoption des TIC, au-delà des utilisations de base, tel que l’usage d’Internet, en les faisant entrer dans les activités productives nationales.

Gonzalez a insisté sur le fait qu’il faudra mettre en place, de façon standard, dans les organismes et entités du pays, des structures chargées de l’activité informatique ainsi que du renforcement de l’industrie du logiciel, ce qui représente un potentiel énorme à Cuba étant donné le capital humain développé par la Révolution pendant toutes ces années.

L’Union des Informaticiens de Cuba, un espace nécessaire

Pendant son exposé, le Vice-Ministre du Mincom a explicité les axes stratégiques qui formeront la base de la politique d’informatisation de la société cubaine.
Au coeur de tout le processus, l’essentiel est le capital humain, ce qui signifie impérativement qu’il faut satisfaire les besoins des spécialistes grâce à la formation professionnelle, l’accès aux technologies,le télétravail et la stimulation liée à leurs résultats.

González a insisté sur la nécessité d’étudier les technologies qui
promeuvent l’open source ainsi que sur la création d’une organisation regroupant les professionnels de l’informatique.

C’est en ce sens qu’a été présenté aux délégués un document audiovisuel dans lequel la Docteure ès Sciences Ailyn Febles, vice-rectrice de l’Université des Sciences Informatiques, a donné des détails sur l’Union des Informaticiens de cuba (UIC).

D’après Febles, cette organisation vise à créer un environnement pour la recherche, la formation professionnelle et la protection de la propriété intellectuelle, le tout étant associé au développement de l’informatisation.

L’affiliation à l’UIC sera volontaire, a précisé Febles, et les conditions pour en être membre seront définis par ses statuts et règlements.Pourront y adhérer tous les professionnels titulaires de diplômes ayant trait aux TIC, d’autres qui auront mené des activités dans ce domaine pendant leurs études et, dans quelques cas, des gens don t la compétence est reconnue.

La nouvelle organisation sera fondée sur des objectifs, des devoirs et des droits. Son but est de rassembler le plus grand nombre possible de spécialistes de l’informatique , et elle sera structurée sur trois niveaux. Au niveau national se tiendront des congrès, qui seront l’organe principal et l’association sera dotée d’un conseil et d’un bureau directeur.Dans les provinces, il y aura des directions territoriales et, à la base, les organisations seront créées en fonction des intérêts communs des professionnels, lesquels pourront être membres de plusieurs d’entre elles.

Cette nouvelle entité, a affirmé Febles, vise à organiser la connaissances et à recevoir des ses membres l’information permettant de mobiliser pour les divers projets les personnes les plus compétentes dans les domaines concernés.Un autre de ses objectifs est la coopération internationale, qui passera par participation à des manifestations permettant l’échange d’expériences et l’accélération du développement scientifique et technologique des TIC à Cuba.

« On établira des accords avec les organisations d’autres pays, en envisageant des activités conjointes et des colloques. » , a souligné Febles.

Sécurité, légalité, durabilité

Parmi les axes stratégiques mentionnés par Wilfredo Gonzalez, il faut souligner la nécessité de renforcer la cybersécurité nationale. Il faut que la population ait confiance dans les nouveaux systèmes qui seront développés, tels que le commerce ou l’administration électronique, le premier concernant les achats en ligne et autres activités connexes tandis que la seconde permettra d’effectuer des démarches qui s’avèrent aujourd’hui bien souvent longues et fastidieuses.

Autre point important : le cadre légal associé à l’activité informatique. Gonzalez a déclaré que trois points essentiels sont actuellement en chantier : l’actualisation de la législation pénale et administrative qui englobe les délits et violations commis dans le cyberespace, la mise en place d’un cadre de régulation pour promouvoir le commerce électronique déjà mentionné et tout ce qui concerne la propriété intellectuelle et les droits d’auteur.

Un des principaux piliers de cette stratégie est le développement des infrastructures et des équipements. Pour ce faire, le travail entrepris concerne six points : l’intégration des services de téléphonie, de la télévision numérique et des données, la création d’un réseau national de centres de données, des garanties en matière d’infrastructure desservant tout le territoire, l’extension du haut débit à tout le pays , la vente de matériels informatiques à des prix accessibles -des projets d’installation dans le pays d’usines de fabrication ont été évoqués- et qui aient un caractère durable.

Par ailleurs, il faut renforcer la coopération internationale pour augmenter l’accès aux technologies et leur transfert, en créant de plus des mécanismes permettant d’adopter les standards mondiaux et de consolider la position cubaine en matière de cybersécurité, par exemple.

La science et l’éducation sont parties prenantes de ce processus. D’après le Vice-Ministre, il faut perfectionner un modèle de gestion qui relie les centres de recherches à des universités et à des unités de production. Parallèlement, il s’agit d’actualiser les programmes nationaux d’éducation de façon à former des citoyens préparés à assimiler les TIC et d’encourager les étudiants à s’engager dans des cursus se rapportant aux sciences techniques.

Concernant les applications et les services, Gonzalez a expliqué qu’une des orientations principales prévoit l’élargissement des capacités et de l’usage d’Internet, à des prix accessibles et compétitifs.

De même, on favorisera tant avec les entreprises d’Etat qu’avec le secteur privé, le développement de solutions informatiques sûres et indépendantes, tout en renforçant l’industrie nationale du logiciel et en certifiant la qualité de ces créations.

Nous ne pouvons pas proposer des services dont l’économie nationale ne pourrait pas assurer le maintien à long terme, a affirmé Gonzalez. Il faut promouvoir les exportations de produits et services informatiques, établir des modèles d’accords commerciaux entre opérateurs et fournisseurs de télécommunications, favoriser la création et le développement d’entreprises d’Etat en harmonie avec des modes de gestion non étatiques et définir un système d’indicateurs permettant de piloter l’informatisation de la société et d’évaluer son impact.

Parallèlement au symposium, un forum se déroule sur le site Internet du Mincom (www.mincom.gob.cu). Au moment où nous écrivons ces lignes, on y trouvait exprimées plus de 200 opinions sur les thèmes proposés : l’UIC, les priorités nationales concernant l’informatisation et les bases permettant de mettre en oeuvre cette politique.

( Une vidéo (en espagnol) est disponible sur :
https://www.youtube.com/watch?v=4bc11J63mF8 )


http://www.juventudrebelde.cu/suple...

Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

-* Victor Hugo - Visionnaire de Paix

Cliquer ICI :
http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com/

http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com

.Tres mares, Trois Mers

http://3mers-3mares.jimdo.com/3mers-3mares/biennale-de-la-havane-2015

Portail CUBARTE

http://www.cubarte.cult.cu/fr

POUR EN SAVOIR PLUS SUR CUBA COOPERATION FRANCE

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=2248

Traductor

English French German Spain Italian Dutch Russian Portuguese Japanese Korean Arabic Chinese Simplified

Brèves

13 février 2016 - Les Etats-Unis et Cuba vont rétablir des vols réguliers directs

Les Etats-Unis et Cuba vont signer mardi un accord bilatéral destiné à rétablir les liaisons (...)

29 décembre 2015 - Eusebio Leal lauréat du prix Campeche Ville du Patrimoine 2015

Par Martiza Mariana Rodriguez CUBARTE 28.12.2015
Le gouverneur Alejandro Moreno Cárdenas et le (...)

18 septembre 2015 - Le grand théâtre de La Havane prend le nom d’Alicia Alonso

– Le Conseil d’Etat de la République de Cuba a décidé de donner au grand théâtre de La Havane le nom (...)

25 août 2015 - La Havane accueillera le Congrès panaméricain des professionnels de l’infirmerie

La Havane, 25 août – « La contribution de l’infirmerie à l’excellence dans les services de santé », (...)

23 août 2015 - Le Cubain Alberto Juantorena est élu vice président de l’IAAF

La Havane, 21 août – L’ex coureur cubain, Alberto Juantorena a été élu vice président de (...)