Par amour de l’art, par amour pour Cuba !

mercredi 23 mars 2011

Gilbert BROWNSTONE, galeriste, créateur de la fondation qui porte son nom ancien directeur du musée Picasso à Antibes vient de faire don de 120 oeuvres graphiques au Musée des Beaux Arts de La Havane. Il a pris cette décision en l’honneur de l’amitié qui le lie à l’île des Caraïbes, à son peuple et à la révolution cubaine, pour laquelle il a toujours ressenti une profonde attirance. « Le véritable sens de l’amitié est le sacrifice. C’est pourquoi je dédie cette donation aux cinq combattants cubains antiterroristes emprisonnés aux Etats-Unis », a expliqué Gilbert Brownstone, évoquant les cinq agents cubains détenus à Miami depuis 1998 pour espionnage et conspiration de meurtre. Le ministre de la Culture cubain, Abel Prieto, a décoré le galeriste de la Médaille de l’Amitié et loué sa générosité. « Grâce à Gilbert Brownstone, nous faisons l’acquisition d’œuvres essentielles de l’avant-garde, période qui, jusqu’à présent, faisait défaut à notre patrimoine ». La fondation Brownstone, créée en 1999 afin de soutenir et d’accompagner des actions sociales et humanitaires en faveur du développement de la culture et de l’éducation, est active à Cuba depuis une dizaine d’années en organisant des expositions ou en octroyant des bourses à des artistes locaux. Selon la CAN, un total de 120 œuvres graphiques rejoindra les collections cubaines.
Ci-après un article parur dans le journal cubain JUVENTUD REBELDE, traduit par Mireille TIXE-COBIAN, membre du bureau de l’association Cuba Coopération France.
En lien un article très intéressant de la revue DIAPO, ainsi qu’un article en espagnol dans la revue cubaine LAJIBILLA : http://www.lajiribilla.cu/2010/n456_01/456_19.html
RG

LA MAGIE DE LA COULEUR SEDUIT LA HAVANE

Gilbert Brownstone, directeur de la fondation qui porte son nom, a offert à Cuba une exposition comprenant des œuvres des plus grands peintres du XXème siècle.
Dans l’art contemporain, il y a des noms sans lesquels l’histoire de ce courant artistique serait dépourvue de la magie de la couleur et du renouveau.
Evoquons Picasso, Andy Warhol, Joan Miro, Alexandre Calder, Marcel Duchamp et Roy Lichtenstein, pour ne citer qu’eux, et on évoque non seulement la séduction d’un discours pictural transformateur, mais aussi les certitudes, sensations et sentiments que l’on ressent habituellement en admirant une œuvre.

Grâce à Gilbert Brownstone, le public cubain amoureux des arts plastiques a aujourd’hui l’occasion de connaître et dialoguer avec une exposition qui réunit l’œuvre de quelques peintres les plus importants du XXème siècle.
Brownstone, galeriste et philanthrope nord- américain, comme preuve d’amour de l’art et du peuple cubain, a offert une exposition de 108 pièces, avec laquelle il se propose de « contribuer modestement à ouvrir de grands espaces de connaissance, culture et liberté ».
La collection, selon Brownstone, est dédiée aux cinq héros antiterroristes cubains et sera installée au Musée National des Beaux Arts (MNBA) où elle sera étudiée et conservée de façon permanente.
Jusqu’au 11 avril, la collection pourra être appréciée dans les salles temporaires de l’Edifice d’Art Universel, ainsi que dans le Centre d’Art Contemporain Wifredo Lam.
Moraima Clavijo, directrice du MNBA, a jugé que la donation reçue était la plus importante de la dernière décade, depuis la réouverture des nouveaux espaces en 2001.

La Fondation Brownstone est une organisation sans but lucratif-qui n’organise pas d’expositions commerciales –créée en 1999 avec l’objectif de soutenir, accompagner et impulser des actions sociales et solidaires en faveur du développement culturel et l’éducation des peuples. En vertu de ce précepte, son directeur commença un programme de collaboration artistique avec l’Ile , inaugurée par une première exposition semblable à celle-ci qui fut présentée dans plusieurs villes.
Le galeriste, qui a acquis la plus grande partie des œuvres durant ses années estudiantines, en tant que conservateur et directeur de musées et galeries, a précisé : »je n’ai jamais eu le désir de posséder ou garder de manière permanente beaucoup d’œuvres d’art. En ce sens ma conduite est la même avec les êtres humains. Je vis avec quelques œuvres parce que je suis amoureux de la beauté des formes, élevées par la pensée. »
Durant l’inauguration de l’exposition, Brownstone a accompagné les visiteurs et évoqué quelques souvenirs liés aux pièces présentées.

Une des principales attractions de la collection est l’ensemble de Pablo Picasso Ruiz, cadeau de Jacqueline Roque, veuve du maître.
Avec 41 pièces, la présence du leader du cubisme exerce une forte séduction et domine l’espace avec lequel il s’harmonise.
De l’ensemble, 12 appartiennent à la série Flore et faune d’Antibes, réalisée en 1958. Dans la présentation de cet album, Jaime Sabartés affirme que « Picasso enseigne à tous ceux qui ne se voilent pas volontairement les yeux devant la lumière, comment regarder parce que lui , il sait voir(…), il est le symbole de la jeunesse, créateur et apôtre d’un art éternellement jeune. »
Les 29 pièces restantes forment la série Portraits imaginaires et reflètent a dernière époque de son œuvre dans laquelle une perspective plus contemporaine se dessine au-delà de la manière cubiste qui le caractérisa.

Dans le bâtiment d’Art Universel, on peut en outre admirer la lithographie en couleurs L’ombre envahit du sculpteur américain Alexandre Calder, une calcographie sur bristol sans titre, de la peintre et sculptrice Louise Nevelson ; 12 œuvres de la série La dernière visite de Mao à Venise, du créateur postmoderne originaire d’Islande Erro Gudmundur, et Meule de foin , inspiré de Monet, du peintre américain d’art pop Roy Lichtenstein.
De l’ensemble se détachel’autoportrait de l’artiste français Marcel Duchamp –dont l’art eut une grande influence dans l’évolution du mouvement pop au XXème siècle- une œuvre pour laquelle Gilbert Brownstone avoue avoir une affection particulière. « Je pense qu’elle est vraiment unique » dit-il.

Brownstone assure que dans de nombreuses parties du monde, l’art est surévalué. « Dans ces lieux, on le considère comme un marché, où tout a un prix. A Cuba, les gens sont préparés à comprendre et apprécier la culture. »
Josef Albers, Alechinsky, Hans Bellmer, Dado, Jean Dewasne, Donald Judd, Gottfried Honegger, Edward Kienholz, Marisol, André Masson, Roberto Matta, Joan Miro, Olivier Mosset, Camolle Pissarro, Georges Rouault, Peter Saul, Robert Lindner, Sol Lewitt, Antonio Tapies, Edouard Vuillard et Andy Warhol complètent la liste des artistes de la Collection Brownstone.
L’œuvre de ces grands artistes remue des zones insoupçonnées de jouissance et plaisir esthétique a travers la connaissance de l’univers de ces grands créateurs , auquel on accède rein qu’en ouvrant le yeux .


http://www.revue-diapo.com/index.ph...

Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Mai

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

-Victor Hugo - Visionnaire de Paix

Cliquer ICI :
http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com/

http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com

.Tres mares, Trois Mers

http://3mers-3mares.jimdo.com/3mers-3mares/biennale-de-la-havane-2015

Portail CUBARTE

http://www.cubarte.cult.cu/fr

POUR EN SAVOIR PLUS SUR CUBA COOPERATION FRANCE

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=2248

Traductor

English French German Spain Italian Dutch Russian Portuguese Japanese Korean Arabic Chinese Simplified