Vacances actives à Cuba à bicyclette

mardi 16 juin 2015
par  Manuel Pascual

Après avoir goûté au rhum, aux cigares et aux nuits de salsa, les voyageurs en mal d’aventures n’auront aucun mal à trouver de quoi faire à Cuba.

Dans une de mes lettres du mois de mars, je vous parlais de découvrir Cuba en faisant du sport, vu côté mer, aujourd’hui je vous invite à visiter Cuba à bicyclette où vous rencontrerez la vie des cubains des petites villes et des campagnes ou vous serez livréss à vous-même et ravi de l’être.

Cyclotourisme

Le vélo est le meilleur moyen de découvrir l’île. Quelques bonnes routes tranquilles, des paysages splendides et la possibilité de sortir des sentiers battus et de rencontrer les Cubains font du cyclotourisme un plaisir, quel que soit votre itinéraire.

Pour les moins sportifs, il est parfois possible de louer un vélo à la journée dans les hôtels et cafés des stations à partir d’environ 3-7 CUC la journée, mais n’escomptez pas en trouver partout. Les grands hôtels de Varadero et Guardalavaca sont les mieux placés dans ce domaine, et le prêt d’un vélo est souvent inclus dans le forfait, mais celui-ci n’aura probablement qu’une vitesse.

Si vous séjournez chez l’habitant, votre hôte pourra généralement vous bricoler quelque chose (parfois littéralement) pour vous permettre de vous déplacer.

La qualité des vélos cubains laisse souvent à désirer, ce que n’arrange guère le piètre état de certaines routes. Les vrais passionnés de cyclisme emporteront avec eux en avion un vélo pliant, ainsi qu’une provision suffisante de pièces de rechange. Les circuits à vélo organisés étant monnaie courante ici, les douaniers, les chauffeurs de taxi et le personnel hôtelier ont l’habitude de ce genre de bagage.

Les meilleurs itinéraires sont la vallée de Viñales, la campagne des environs de Trinidad, avec la boucle menant à la Playa Ancón, les routes tranquilles de Guardalavaca, et celles qui relient Baracoa à Playa Maguana (au nord-ouest) ou Boca de Yumurí (au sud-est). Les plus courageux peuvent tenter La Farola, entre Cajobabo et Baracoa (21 km d’ascension côtière), une route accidentée spectaculaire le long du littoral, qui relie Santiago à Marea del Portillo. Il est conseillé de faire le trajet sur trois jours en passant une nuit au Brisas Sierra Mar los Galeones et une autre au Campismo La Mula. Quant à la route de montagne terriblement pentue qui relie Bartolomé Masó à Santo Domingo, dans la province de Granma, elle est réservée aux mollets d’acier.

Vous passerez d’agréable moment au contact des cubains.

Avec les casas particulares, omniprésentes et bon marché, le cyclotourisme est un plaisir à Cuba. Vous serez directement en contact avec les cubains et leur vie de tous les jours et vous reviendrez de Cuba avec un autre regard.
Évitez juste l’Autopista et La Havane et vous passerez d’excellents moments.

Sachez que vous ferez des heureux en offrant, avant de repartir, certains articles à des Cubains rencontrés lors de votre voyage.

Dans mon prochain article je vous parlerai de visiter Cuba en randonnée.

Alors à bientôt les amoureux de la nature !


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Juin

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

-Victor Hugo - Visionnaire de Paix

Cliquer ICI :
http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com/

http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com

.Tres mares, Trois Mers

http://3mers-3mares.jimdo.com/3mers-3mares/biennale-de-la-havane-2015

Portail CUBARTE

http://www.cubarte.cult.cu/fr

POUR EN SAVOIR PLUS SUR CUBA COOPERATION FRANCE

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=2248

Traductor

English French German Spain Italian Dutch Russian Portuguese Japanese Korean Arabic Chinese Simplified