Traitement de la rétinite pigmentaire à La Havane

mardi 2 février 2016
par  David Penven

Lire également l’article publié par le Journal de Montréal "Son seul espoir de garder la vue"
http://www.journaldemontreal.com/2016/01/24/son-seul-espoir-de-garder-la-vue

Arrêter la perte du champ vision

Le président de Services santé international (SSI), Alain Leclerc, rappelle que l’expertise des médecins cubains concernant le traitement de la rétinite pigmentaire ne vise pas la guérison de la maladie, mais plutôt sa stabilisation.

« Le programme cubain consiste à arrêter la perte du champ vision de nos clients-patients. Le taux de réussite du traitement est de 92%. Outre les risques inhérents à toute chirurgie, il n’y a pas de risques significatifs d’aggraver la situation », déclare-t-il.

Il indique que la première démarche est d’envoyer le rapport médical (traduit en espagnol) aux médecins cubains. Dès la première analyse, ils vont accepter ou refuser un patient.

Coût

« Durant la première phase du traitement, le client-patient et son accompagnateur sont logés et nourris au Centre international de rétinite pigmentaire Camilo Cienfuego à La Havane », poursuit M. Leclerc.

Par la suite, les médecins cubains recommandent que le patient retourne au moins à deux reprises à Cuba au cours des deux années suivantes, chaque fois pour un séjour de deux semaines afin de recevoir tous les examens nécessaires et les sessions d’ozonothérapie et d’électrostimulation.

« Certaines personnes iront chaque année pour s’assurer du suivi et d’autres espaceront leur visite en fonction des résultats obtenus. Notre plus vieux client-patient qui a été traité à Cuba en 1993 y retourne chaque année par choix. Son champ de vision est demeuré stable depuis l’intervention », mentionne le président de SSI.

Si les médecins cubains à la lecture d’un dossier médical nous disent que ça ne vaut pas la peine d’envoyer un de nos clients-patients, il n’ira pas. Alain Leclerc, président de Services santé international

Pas de collaboration

Alain Leclerc déplore le peu d’ouverture des médecins d’ici au traitement cubain concernant la stabilisation de la rétinite pigmentaire.

« En 2010, l’ex-présidente et fondatrice de notre entreprise, Lucie Vermette, avait invité le Dr Alberto Jesús Barrientos Castaño, qui était alors le directeur du Centre international de rétinite pigmentaire. Il était accompagné de sept de nos clients-patients. Elle avait convié les médecins ophtalmologistes du Québec à le rencontrer. M. Castano devait expliquer le traitement et présenter ses résultats de recherche. Aucun médecin québécois n’est venu à cette rencontre », indique M. Leclerc.

La directrice de l’Association des médecins ophtalmologistes du Québec, Sylvie Gariépy, dit se souvenir que les médecins avaient été invités à cette rencontre.

Coût approximatif du traitement

11 509 $ : première étape (chirurgie et traitement)

4 300 $ à 4 900 $ : deux autres traitements à suivre pendant les deux premières années. Les prix pour ce programme sont les mêmes pour tous les patients, qu’ils soient clients de Services santé international ou non. Ils ne comprennent pas les 485 $ pour l’inscription chez SSI ni les frais de déplacement pour se rendre à Cuba.


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Avril

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

-Victor Hugo - Visionnaire de Paix

Cliquer ICI :
http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com/

http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com

.Tres mares, Trois Mers

http://3mers-3mares.jimdo.com/3mers-3mares/biennale-de-la-havane-2015

Portail CUBARTE

http://www.cubarte.cult.cu/fr

POUR EN SAVOIR PLUS SUR CUBA COOPERATION FRANCE

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=2248

Traductor

English French German Spain Italian Dutch Russian Portuguese Japanese Korean Arabic Chinese Simplified