L’Isabelica : témoin de l’intégration à la nature

samedi 28 mai 2016
par  Posté par Roger Grévoul

Article publié sur le site ACN ( Agence Cubaine d’Information)

Expression de la vie domestique et sociale des anciens maîtres français et leurs esclaves ...

Santiago de Cuba, le 18 mai (ACN). Le musée de la plantation de café Isabelica, a d’abord été créé par la Révolution dans l’est de Cuba il y a 55 ans aujourd’hui, et il s’agit d’un témoignage précieux de l’intégration de l’homme à la nature avec les haciendas au XIX et début du XXè siècle.

Situé dans la Gran Piedra, à 26 kilomètres de la capitale provinciale et mille 150 mètres au-dessus du niveau de la mer, elle montre aussi des traces de l’utilisation de techniques agricoles précurseur en terrain accidenté.

Ana Gloria Rodriguez, responsable du musée de l’institution, a déclaré à l’ACN que les 17 salles détiennent plus de 800 objets et pièces, obtenu lors du sauvetage de la succession et les dons des descendants de français.

Tous sont l’expression de la vie domestique et sociale des anciens maîtres français et leurs esclaves qui ont pris refuge dans cette zone après la Révolution haïtienne, a-t-elle déclaré.

Elle a souligné que pour l’anniversaire dans le domaine une activité sera menée, Café à saveur française, avec les habitants de ce lieu, et une exposition dans l’ancien hôtel de ville, avec plus de 50 images d’une grande valeur.

Le Musée Isabelica a ouvert grâce au dévouement du chercheur de Santiago Fernando Boytel Jambu, qui a sauvé la maison à deux étages et les installations de traitement du café.

On lui a également reconnu sa contribution à la déclaration au Patrimoine de l’humanité des Paysages archéologiques de l’Unesco en 2000, pour les premières plantations de café du sud-est de Cuba.

La plaque a été placée il y a cinq ans, lors de la Journée internationale des musées le 18 mai.

Cette condition a reconnu plus d’une centaine de ruines des colonies de ce genre de Santiago de Cuba et de Guantanamo.

Margarita del Pino Boytel, nièce du renommé intellectuel, a souligné l’héritage de son oncle dans la défense de l’environnement et son travail en tant que directeur du Musée centenaire d’Emilio Bacardí, qui a des objets personnels donnés par la famille.

À l’Université de l’Est se trouve la chaire d’études avec son nom, qui approfondit et répand la vie et le travail de cet homme de science, descendant du français et autodidacte.

L’institution a publié des titres tels que Fernando Boytel Jambu, homme de son temps, et Science et Culture dans le travail de Fernando Boytel.


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Juin

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

-Victor Hugo - Visionnaire de Paix

Cliquer ICI :
http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com/

http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com

.Tres mares, Trois Mers

http://3mers-3mares.jimdo.com/3mers-3mares/biennale-de-la-havane-2015

Portail CUBARTE

http://www.cubarte.cult.cu/fr

POUR EN SAVOIR PLUS SUR CUBA COOPERATION FRANCE

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=2248

Traductor

English French German Spain Italian Dutch Russian Portuguese Japanese Korean Arabic Chinese Simplified

Brèves

22 juillet 2015 - Le parlement cubain ouvre ses comptes sur Twitter et Facebook

– L’Assemblée nationale du Pouvoir Populaire cubain (Parlement) a lancé ses pages officielles sur (...)

21 juillet 2015 - Francis Ford Coppola est à Cuba

Francis Ford CoppolaLa Havane, 17 jullet – Le célèbre réalisateur, producteur et scénariste (...)

20 juin 2015 - Une exposition photo de Mariline Dubois sur les abeilles mélipones de Cuba

Par Mariette et Alain Benoit à la Guillaume CUBARTE 14.06.2015
Á l’occasion du lancement de la (...)

19 juin 2015 - La 15e édition du Colloque International Ernest Hemingway

Par Maritza Mariana Hernández CUBARTE 19.06.2015
La 15e édition du Colloque International (...)

19 avril 2015 - La puissance des livres...

Chronique de Jacques Lanctôt publiée par le journal canadien CANOE
Deux grands hommes sont (...)