Le pétrole à Cuba

jeudi 7 juillet 2011
par  Roger Grevoul

Comme de nombreux autres pays, Cuba manque de ressources énergétiques exploitées et doit consacrer une part importante de son budget à l’achat notamment de pétrole. Plus de 50 % de ses besoins sont importés du Vénézuela. L’île fournit en échange à son partenaire vénézuelien, des services dans le domaine de l’éducation et de la santé.
Elle prévoit de tripler ses capacités de raffinage d’ici 2017...

Cuba veut tripler ses capacités de raffinage de pétrole avec l’aide du Venezuela et de la Chine

{{}}

LA HABANA - Cuba prévoit de tripler d’ici 2017 ses capacités de raffinage de pétrole, à quelque 360.000 barils par jour contre 120.000 actuellement, avec l’aide du Venezuela et de la Chine, a-t-on appris jeudi à La Havane auprès de responsables cubains et vénézuéliens.

L’agrandissement de deux raffineries et la construction d’une troisième figurent parmi les projets énergétiques conjoints qui ont fait l’objet de discussions entre dirigeants et fonctionnaires cubains et vénézuéliens dans le cadre d’une visite du président vénézuélien Hugo Chavez.

La raffinerie de Cienfuegos (260 km au sud-est de La Havane), que Cuba et le Venezuela, son principal allié politique et économique, exploitent depuis 2007, devrait voir sa capacité passer de 65.000 à 150.000 b/j en deux ans, a précisé le gérant de Petroleos de Venezuela (PDVSA)-Cuba, Hector Pernia, lors d’une rencontre avec la presse.

Cuba et le Venezuela prévoient également de construire une raffinerie dans la province de Matanzas (100 km à l’est de La Havane) d’une capacité de 150.000 b/j, et de porter à 50.000 b/j contre 22.000 actuellement la production de la raffinerie de Santiago de Cuba (900 km au sud-est de La Havane).

Deux autres sites, à La Havane et à Cabaigan (centre), produisent actuellement environ 33.000 b/j mais, à terme, la raffinerie de la capitale va disparaître, selon un haut fonctionnaire cubain.

De son côté, la Chine, dont le vice-président Xi Jinping vient d’achever une visite de trois jours à Cuba, doit notamment participer à la construction d’une usine de gaz liquide et d’un réseau de gazoducs de 320 km.

Aux termes d’un accord de coopération entre les compagnies pétrolières Cupet (Cuba) et China National Petroleum Co. (Chine), cette dernière pourrait procéder à des explorations pétrolières dans la zone économique de Cuba dans le Golfe du mexique, selon des experts.

Cuba a enregistré en 2010 une production de 21,4 millions de barils de pétrole, soit 46% de sa consommation et importe le reste du Venezuela.

Cuba et ses partenaires étrangers vont procéder d’ici 2013 au forage dans le golfe du Mexique de cinq puits de pétrole en eaux profondes et très profondes

Repsol (Espagne), Hydro (Norvège), OVL (Inde), PDVSA (Venezuela), Petrovietnam, Petronas (Malaisie) et Sonangol (Angola) sont les compagnies étrangères qui opèrent dans le golfe du Mexique aux côtés de Cuba Petroleos (Cupet).


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Août

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

-Victor Hugo - Visionnaire de Paix

Cliquer ICI :
http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com/

http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com

.Tres mares, Trois Mers

http://3mers-3mares.jimdo.com/3mers-3mares/biennale-de-la-havane-2015

Portail CUBARTE

http://www.cubarte.cult.cu/fr

POUR EN SAVOIR PLUS SUR CUBA COOPERATION FRANCE

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=2248

Traductor

English French German Spain Italian Dutch Russian Portuguese Japanese Korean Arabic Chinese Simplified