Production alimentaire : priorité stratégique ...

jeudi 1er septembre 2011
par  Roger Grevoul

Article publié sur le site "La France agricole.fr" le 31 août 2011, qui tend à prouver que les décisions prises quant à l’attribution de terres en friches commencent à porter leurs fruits. Mais il reste encore beaucoup à faire pour limiter l’important de produits alimentaires qui est actuellement encore de 80 % des besoins de la population.

Près de 180.000 agriculteurs de plus depuis trois ans

Publié le mercredi 31 août 2011 - 18h36

Cuba compte près de 180.000 agriculteurs de plus depuis le début, il y a trois ans, de la redistribution des terres en friches pour tenter de ranimer la production agricole, l’un des points noirs de l’économie cubaine, a annoncé mercredi le ministre de l’Agriculture Gustavo Rodriguez.

« Il y a 178.000 personnes qui travaillent sur 1,2 million d’hectares de terres qui étaient auparavant improductives », a indiqué le ministre au quotidien officiel Granma, en soulignant que « des milliers » de jeunes notamment ont reçu des terres en usufruit.

Selon le Centre national de contrôle de la terre, « plus de 77 % des terres » en friches appartenant à l’Etat qui ont été distribuées depuis trois ans à des particuliers ou à des coopératives « sont actuellement en exploitation ».

Cuba compte une superficie agricole de 6,6 millions d’hectares, dont seuls 3 millions étaient en exploitation en 2007, selon l’Office national des statistiques (ONE). En 2010, 920.000 cubains étaient employés dans le secteur agricole, selon l’ONE.

La production agricole cubaine a enregistré une hausse de 6,1 % au premier semestre de 2011 par rapport à la même période de 2010. Des déficiences ont été cependant été dénoncées en juillet devant le Parlement par le président Raul Castro, qui les a attribuées à des « erreurs de planification », aux lourdeurs de la bureaucratie et à une désorganisation des moyens de production.

Les agriculteurs cubains sont encore confrontés à un marché d’Etat très centralisé et de nombreuses difficultés dans la commercialisation de leurs produits.

Depuis qu’il a succédé à son frère Fidel à la tête du pays, le président Raul Castro a placé la production alimentaire en tête de ses « priorités stratégiques », Cuba continuant d’importer près de 80 % de son alimentation, à des prix qui pèsent lourdement sur ses finances.

Cuba a prévu pour 2011 des importations alimentaires de 1,2 milliard de dollars, un chiffre qui a été révisé en avril à 1,5 milliard de dollars – identique à 2010 – en raison de la hausse des prix alimentaires mondiaux.


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Juin

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

-Victor Hugo - Visionnaire de Paix

Cliquer ICI :
http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com/

http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com

.Tres mares, Trois Mers

http://3mers-3mares.jimdo.com/3mers-3mares/biennale-de-la-havane-2015

Portail CUBARTE

http://www.cubarte.cult.cu/fr

POUR EN SAVOIR PLUS SUR CUBA COOPERATION FRANCE

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=2248

Traductor

English French German Spain Italian Dutch Russian Portuguese Japanese Korean Arabic Chinese Simplified