RÉPONSE À L’OURAGAN IRMA CUBA

lundi 18 septembre 2017
par  Paula Lecomte, Traduit par Chantal Costeroussse

Ce compte-rendu élaboré le 12 septembre par les services du Système des Nations-Unies à Cuba donne à voir la situation sur toute l’île suite au passage de l’ouragan Irma, selon les informations qui ont pu être enregistrées à cette date.
Il rend compte dans ce premier bilan, de manière très précise, de l’ampleur des dommages et des moyens exceptionnels mis aussitôt en œuvre par les autorités cubaines aidées en cela par de nombreux organismes internationaux, tels que l’Unicef, l’Unesco, l’OMS, le PNUD, sans compter les associations amies, telle la nôtre, partout dans le monde, mobilisées pour recueillir les dons, une solidarité toujours d’actualité et qui continue à se développer à l’heure où nous mettons cet article en ligne.

RÉPONSE À L’OURAGAN IRMA CUBA

Compte rendu n° 5 du bureau de la coordinatrice résidente du Système des Nations Unies à Cuba

(12septembre 2017)

Ce compte rendu a été élaboré depuis le bureau de la coordinatrice résidente du Système des

Nations Unies à Cuba ; il couvre la période du 11 septembre à 14H00 jusqu’au 12 septembre à

12H00 (heure locale).

RÉSUMÉ

• l’ouragan a frappé durement trois régions de Cuba. Les plus grands dommages se situent dans les provinces du centre et de l’ouest.

• Les premiers rapports rendent compte de nombreuses pertes dans les secteurs du logement, de l’électricité, de l’eau et de l’assainissement, de l’agriculture, l’éducation, la santé, les télécommunications et le tourisme l’une des principales sources de revenus du pays.

• Effets critiques sur le système électro énergétique national. Les autorités nationales priorisent les travaux de réparation et cherchent des alternatives pour le rétablissement progressif du service. Une partie importante de la population continue d’être affectée par les problèmes du service électrique.

• Les effets sur la production d’électricité empêchent également le fonctionnement des pompes à eau pour de grands groupes de populations. La Havane avec 2,2 millions de personnes figure parmi les plus critiques.

• Le conseil national et les conseils provinciaux de la défense civile restent en action suivis de près par les travaux de récupération et l’évaluation des dommages provoqués par Irma.

Note : Toutes les informations ont été tirées de la presse officielle de Cuba (TV, radio et presse) et les déclarations des autorités cubaines.

Sources : journaux Granma, Juventud Rebelde, journal 26, maintenant Sierra Maestra et Adelante.

Radio : Radio Rebelde, Radio Habana Cuba, Radio Angulo, Radio Mambí, Radio CMKS.

Agences de presse : Prensa Latina (PL) et Agence cubaine de nouvelles (ACN)

Sites Web : Cubadebate.

Données supplémentaires tirées du site officiel du bureau National des Statistiques et de

l’information.

VISION GÉNÉRALE DE LA SITUATION

Irma a frappé durement pratiquement tout Cuba à la différence de l’ouragan Sandy (en 2012) ou de Mathew ( en 2016) qui avaient concentré leur impact dans les régions orientales de Cuba. Environ 90% du territoire national est affecté d’un dommage quelconque.

Les dommages sont plus grands dans les provinces du centre et de l’occident du pays mais aucune n’a échappé aux coups d’Irma.

Ceci complexifie le processus de récupération que les autorités impulsent déjà. La plus grande part des équipes de travail qui participent à la récupération de chaque territoire sont en train de travailler dans leurs provinces pour venir après le rétablissement en appui sur les zones affectées.

On rapporte l’absence d’électricité et d’approvisionnement régulier de l’eau à la population dans une grande partie des territoires du centre et de l’occident du pays. Certains sans électricité depuis 5 jours.

Yuri Camilo Viamontes Lazo, vice ministre de l’énergie et des mines a expliqué qu’Irma a causé des dégâts notables dans 100% des centrales thermoélectriques situées sur la côte nord du pays et, dans une moindre mesure, dans deux situées sur la côte sud. La situation la plus sérieuse se situe dans le centre de l’île.

Sur l’approvisionnement en eau de la population Ines Maria Chapman, présidente de l’Institut National des Ressources Hydrauliques (INRH) a déclaré que c’est de la province de Las Tunas jusqu’à la province de la Havane que l’on rencontre les dommages les plus sévères.

En occident le plus grand impact est concentré à la Havane.

Depuis Santiago, Granma, Artemisa, Pinar del Rio, territoires moins affectés qui déjà reviennent à la normalité, on inscrit des équipes de travailleurs de l’Union Électrique et d’autres ministères qui viendront en appui sur les travaux de récupération dans les provinces plus endommagées du pays.

RÉPONSE HUMANITAIRE

Autorités nationales

Le conseil national pour la réduction des catastrophes s’est réuni ce lundi pour donner suite à l’évaluation des sévères dommages causés par l’impact de l’ouragan Irma sur la majorité du territoire de l’île et définir les priorités pour la phase de récupération dans 13 des 15 provinces du pays.

Parmi les principales priorités de l’actuelle étape de la phase de récupération se trouvent la réhabilitation du service électrique, le rétablissement de l’approvisionnement régulier de l’eau à la population et la réinitiation des cours à tous les niveaux de l’éducation nationale.

Ont assisté à cette réunion Esteban Lazo, président de l’Assemblée Nationale du Pouvoir Populaire, Ramiro Valdés, vice-président des Conseils d’Etat et des Ministres, et les hautes autorités des ministères de l’Energie et des Mines, de l’Education, de l’Union Electrique de Cuba, de l’Institut National des Ressources Hydrauliques et des Forces Armées Révolutionnaires.

Le premier vice-président de Cuba, Miguel Diaz-Canel, a assisté la veille à une réunion du Conseil de la Défense Provinciale de La Havane, gravement touchée par la force des vents et les inondations côtières tout le long du littoral nord de la ville de plus de 2,2 millions d’habitants.

Le général de division Onelio Aguilera Bermúdez, chef de l’armée occidentale, a signalé qu’à partir d’aujourd’hui, seraient pris en charge avec la main-d’oeuvre et l’équipement nécessaires, les travaux de récupération du littoral nord de la capitale de Cuba.

Les autorités du ministère des Forces Armées Révolutionnaires ont parcouru les territoires touchés par Irma, de la province orientale de Camagüey jusqu’à la province centrale de Villa Clara.

Un nombre important de personnes restent évacuées en raison des graves dommages occasionnés par Irma dans leurs communes ou pour ne pas pouvoir compter sur une maison en conditions d’habitabilité pour réintégrer leurs foyers.

A ce jour, les données disponibles sur la situation de la population évacuée dans les territoires sont les suivantes :


Provinces-Personnes évacuées (11/09/2017)-(actualisation du 12/09/2017)


Guantánamo 136700 ; 177 dont 122 dans leurs familles et

55 en centre d’évacuation


Santiago de Cuba 145000 : de retour dans leur foyer


Granma 66200 ; 740 en centres d’évacuation


Holguin 12800 ; sans actualisation disponible

Las Tunas 150000 ; id.

Camagüey 140000 ; id.

Ciego de Avila 102374 ; id.


Sancti Spiritus 10000 ; la majorité de retour dans leur foyer


Villa Clara 200036 ; sans actualisation disponible

Cienfuegos 22700 ; id.

Matanzas 62750 ; id.

La Havane 78960 ; id

_______________________________________________________________________________________

Mayabeque 17000 ; de retour dans leur foyer


Artemisa 22123 ; de retour dans leur foyer


Source : élaboré à partir d’informations publiées dans les médias nationaux et locaux

SECTEURS

1 - eau, assainissement et hygiène

Affectations

• Dans une grande partie de la Havane persistent les affections dans l’approvisionnement en électricité qui garantit les pompes à eau.

• les pénétrations de la mer, les ruptures des installations sanitaires et les débordements des rivières et des ruisseaux ont contaminé les citernes de tout le littoral nord des communes affectées.

Réponse

• Le conseil de défense national pour la réduction des catastrophes déclare prioritaire l’approvisionnement régulier en eau de la population.

• Les provinces orientales l’ont récupéré à mesure que le système électro énergétique national a été rétabli dans ces territoires.

• Dans les provinces où persistent les affectations énergétiques, il a été répondu aux nécessités de la population à travers l’approvisionnement par camions citernes.

• Le transfert de ressources vers la région centrale du pays a commencé. Il y a actuellement sept canalisations et plusieurs brigades de travail pour commencer la récupération et garantir l’approvisionnement en eau

• En moins de 72 heures, la plupart des problèmes d’approvisionnement dans la capitale peuvent être résolus a déclaré Inés María Chapman, présidente de l’Institut National des Ressources Hydrauliques.

• A Ciego de Avila, l’énergie électrique a été restaurée, ce qui favorise les services de distribution de l’eau par les réseaux hydrauliques.

• Nous travaillons intensément sur la collecte d’arbres par les brigades qualifiées à ces fins pour la désobstruction des égouts, la collecte des déchets dans les rues, avec la participation de la population.

• Pour garantir le fonctionnement des stations de pompage d’eau, des groupes électrogènes sont utilisés comme moyen de compensation des dommages considérables dans les réseaux électriques.

UNICEF

L’UNICEF coordonne l’achat de 3 millions de comprimés de chlore pour assurer la qualité de l’eau. Des propositions sont également en cours d’élaboration pour l’achat de citernes de 10 litres pour le stockage de l’eau potable, l’achat de kits avec des produits d’hygiène et la garantie de la disponibilité de matériel de communication avec les directives sur les habitudes hygiéno-sanitaires.

OPS/OMS ( Organisation Panaméricaine de la Santé / Organisation Mondiale de la Santé)

L’OPS / OMS fait actuellement des estimations pour avoir suffisamment de kits d’analyse pour garantir la qualité de l’eau.

2- sécurité alimentaire {{}}PLUS DE 5000 HA DE CULTURES AFFECTÉS (FRUITS

LÉGUMES, CÉRÉALES . . .

Affectations

• On rapporte des dommages sur plus de 5000 ha de culture de légumes, céréales et fruits. Plus de 80% concernent les bananes plantin et les bananes fruits. Les autres cultures comme le maïs, le riz, la canne a sucre et le café sont également touchées.

• On estime déjà la perte de plus de 71 000 oiseaux, principalement à Camaguëy, Villa Clara, Cienfuegos, Ciego de Avila et Matanzas

• On enregistre des dommages dans les capacités de production et de fabrication d’aliments, dans les fermes, les serres et les jardins horticoles, les centres et les ateliers d’élevage des volailles, les machines d’irrigation, les fabriques d’aliments, les fermes d’élevage de vaches et les centres de reproduction, les usines de canne a sucre, les moulins à riz et l’industrie alimentaire.

• On compte aussi des dommages dans la commercialisation et l’accès à l’alimentation tels que les épiceries, les boulangeries, et les points de vente et de gastronomie ainsi que dans les entrepôts abritant des tonnes de marchandises.

Réponse

• Des mesures sont prises pour récupérer les plants de bananes et les planter pour les produire en six mois. Le drainage des champs inondés a commencé, on détient du bois de chauffage et du charbon dans les 441 centres de transformation collective des aliments dans les zones les plus touchées, on rassemble la matière organique et des graines pour assurer des cultures à cycle court, restaurer des vergers et pour soutenir la récolte de café mûr ou tombé dans les montagnes.

• La production de lait, d’oeufs et de viande a été réorganisée dans les provinces d’Artemisa, Mayabeque, Matanzas, Camagüey, Ciego de Ávila et Villa Clara.

• Afin de garantir la récupération des différentes structures du secteur agricole, 500 camions et des dizaines d’élévateurs ont été mis à disposition.

FAO (Food and Agriculture Organization)

La FAO attend de connaître les besoins de soutien et de pouvoir fournir une réponse rapide pour une prompte réhabilitation de la production alimentaire dans les secteurs les plus touchés.

Actuellement sont reçus les premières indications des besoins immédiats.

• Des communications directes sont maintenues avec les autorités de l’industrie du secteur afin de déterminer les besoins concrets.

• .Les bureaux régionaux et centraux sont prêts à aider. La mobilisation du personnel pour l’assistance à la coordination de l’aide est en cours.

PMA (Programme Mondial de l’Alimentation)

• PMA dispose d’une réserve de 1 600 tonnes de nourriture pré-localisée disponible à La Havane, Cienfuegos et Santiago de Cuba pour soutenir l’aide alimentaire immédiate à environ 275 000 personnes pendant un mois dans les zones touchées par Irma.

Compte tenu de l’ampleur des dommages, l’appréciation est que cette nourriture n’est pas suffisante. Des ressources sont mobilisées pour l’achat de nourritures additionnelles.

Des scénarios de réponses possibles et des exercices de priorisation sont en cours d’élaboration conjointement avec le Gouvernement, pour définir où interviendra le PMA en termes de rations alimentaires, de groupes de populations priorisés et pour combien de temps, tenant compte des zones de grande affectation.

• Le siège et le bureau régional du PMA offrent leur appui pour une assistance rapide.

3- logement et rétablissement rapide

Affectations

Logement

Des dommages très importants dans le fonds de logement, les entités productives et de services, les écoles et les locaux publics, à la suite de vents forts.

Les données sont préliminaires ; des mises à jour sont en attente.

Provinces - habitations affectées - communes affectées


Province de Matanzas : communes affectées : Cardenas, Marti y Matanzas


Province de Villa Clara : communes : Corralillo, Quemado de GÜines, Sagua la

Grande, Encrucijada, Camajuani, Remedios et Caibarien.

à Placetas : 291 habitations endommagées et 20 totalement détruites.

à Encrucijada : détérioration de 70% des habitations.


Province de Sancti Spiritus : 4000 affectées dont 422 totalement détruites.
On compte des affectations dans 8 communes avec des dommages plus sévères à Yaguajay et Sancti Spiritus.


Province de Ciego de Avila ; commune de Bolivia : 95% des habitations sont endommagées.


Province de Camagüey ; communes de Esmeralda, Sierra de Cubitas et Nuevitas

4000 habitations affectées, 1100 totalement détruites, 300 partiellement détruites.


Province de Las Tunas : 800 habitations affectées dont 46 totalement détruites et 114 partiellement.


Province de Holguin ; communes de Gibara, Antilla, Holguin, et Banes :

4 000 habitations affectées et 174 totalement détruites.


Province de Guantanamo ; communes de Baracoa, Maisi, San Antonio del Sur, Yateras et Caimanera.

875 habitations endommagées 73 totalement détruites.


Il y a également des dommages importants dans le service de l’électricité, la communication et l’approvisionnement en eau de la population dont la restauration est une priorité pour les autorités cubaines.

Électricité

• Les affectations du Système National Electro énergétique ont causé une paralysie totale de la production d’électricité.

Pour la première fois dans l’histoire, la production d’électricité est tombée à zéro. Parmi les huit centrales thermoélectriques de la nation, y compris l’usine de Tallapiedra à La Havane, six sont situées sur la côte nord, les plus touchées par Irma.

Des avancées progressives sont réalisées dans la restauration du système électrique et la revitalisation du service à la population et aux entités. Le temps de récupération et la réhabilitation totale ne peuvent encore être estimés. Les brigades du service électrique, de la construction et des communes soutiennent la récupération à travers tout le pays.

Communication

• Des dommages sont signalés dans les réseaux de 34 municipalités. Au total 100 284 affectations dans les services téléphoniqueset de données dont 67 390 en téléphonie fixe, 26 520 en téléphonie fixe alternative ; 3 111 dans la téléphonie publique, 1 472 dans les centraux et 1 791 dans les centres de transmission et de données.

Matanzas :

• 16 000 services téléphoniques résidentiels touchés. La téléphonie mobile est garantie.

Réponse :

PNUD ( Programme des Nations Unies pour le Développement)

Le PNUD a fourni pour 84 050 dollars de ressources ordinaires à la disposition du pays pour l’acquisition de 2 470 matelas pour les familles affectées.

• Les 9 823 bâches de toiture, prépositionnées par le PNUD, sont réparties progressivement, selon les instructions des autorités nationales. Ces bâches permettent de créer des facilités temporaires à la population affectée,

• Le PNUD a activé son mécanisme d’intervention d’urgence et a mis à disposition 500 000 dollars pour une reprise rapide et 100 000 pour la coordination dans une première phase de réponse. Deux experts du PNUD arrivent aujourd’hui pour soutenir le Bureau du PNUD dans la

réponse.

• Ces ressources s’ajoutent à celles déjà mises à disposition, à partir de la reprogrammation des projets mis en œuvre. Un soutien sera accordé pour la mobilisation de ressources supplémentaires pour le logement et le rétablissement rapide.

• Le secteur du logement et du rétablissement rapide, dirigé par le PNUD avec la participation de l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM), ONU-HABITAT et l’UNESCO continue de préparer des informations sur les ressources non alimentaires de base nécessaires à la réponse immédiate.

  • entre elles : toiles plastique pour les toits, matelas, kits de cuisine, draps, plaque de zinc pour les toits et les outils.

Ces actions seront articulées avec celles développées par d’autres agences des Nations Unies dans les secteurs de l’eau et de l’assainissement, de la sécurité alimentaire et de la santé.

4- Santé

Tous les services de santé dans les provinces de Camaguëy, Ciego de Avila, Sancti Spiritus, Villa Clara et La Havane sont susceptibles d’être affectés.

À La Havane :

• L’hôpital Hermanos Ameijeiras, a été sévèrement touché par Irma, il a été évacué dans sa totalité.

Affectations dans les services de médecine nucléaire, radiothérapie, laboratoire clinique, imagerie et chirurgie ambulatoire.

• des affectations ont été signalées au centre des trois niveaux de soins médicaux, ainsi que dans les établissements enseignants, principalement dans les toitures légères, les faux plafonds, les vitres et fenêtres, ainsi que près des clôtures périmétriques en raison de la chute d’arbres, la contamination des réservoirs dans les installations qui ont subi des inondations côtières, des dégâts électriques.

• la Polyclinique des Martyrs de Corynthia rapporte des dommages causés par la pollution de l’eau et dans la disponibilité de courant électrique.

• l’hôpital Maternel América Arias, constate des affectations de la citerne.

• L’hôpital Faustino Pérez de Matanzas a subi des dommages dans les groupes électrogènes.

Réponse :

• La coopération de tous est requise pour se conformer strictement à toutes les mesures hygiéno sanitaires.

Dans chacun des territoires, des actions épidémiologiques ont déjà été assurées afin d’éviter l’éclosion de maladies infectieuses.

• Le ministre de la Santé publique a confirmé qu’il existe une disponibilité d’hypochlorite de sodium

avec une couverture supérieure à 18 jours dans les provinces et 10 jours dans la capitale. Des mesures ont été prises dans les centres d’évacuation et de transformation des aliments pour maîtriser la situation épidémiologique.

Les messages sont adressés à la population pour que des mesures extrêmes de sécurité soient prises en ce qui concerne les aliments tels que faire bouilir l’eau et éviter de consommer des aliments périssables pour lesquels la chaîne du froid a été rompue.

Besoins identifiés :

• Des informations ont été reçues du MINSAP (Ministère de la Santé Publique) sur les besoins liés à une réponse immédiate. Entre eux on distingue des médicaments, comme la doxciciline, des comprimés pour le traitement de l’eau, mesure du chlore, de l’hypochlorite de calcium pour la désinfection et des tests rapides pour la détermination du choléra, la malaria et E. coli.

• En outre, les intrants nécessaires à la protection contre les maladies transmises par les vecteurs, les moustiquaires imprégnées.

• Les réservoirs d’eau et les groupes électrogènes seront également essentiels pour les établissements de soins de santé primaires.

OPS / OMS

• L’OPS / OMS est en train d’élaborer, en étroite coordination avec les autorités sanitaires, les estimations des besoins selon différents scénarios d’affectation pour garantir la prestation de services essentiels de santé pour sauver des vies, la disponibilité de l’eau potable dans les institutions de santé affectées et d’autres actions pour sauver des vies.

UNFPA

• Avec les fonds de l’UNFPA, 1 000 kits d’hygiène pour les femmes enceintes seront achetés. 900 autres kits d’hygiène pour les femmes enceintes sont déjà positionnés au Panama et sont en route pour Cuba.

• En outre, a été lancée la demande de kits de contraception et pour le soutien des interventions chirurgicales en obstétrique pour les établissements de santé et la population dans 14 des municipalités les plus touchées par l’ouragan Irma.

5- ÉDUCATION PLUS DE 1400 ÉTABLISSEMENTS ENDOMMAGÉS

Affectations :

• Le ministère de l’Éducation n’a pas encore fixé de date pour commencer les cours, tenant compte du fait que toutes les provinces n’ont pas subi les mêmes effets de l’ouragan. On estime cependant que les classes ouvriront leurs portes cette fin de semaine dans tout le pays.

• Plus de 1 400 établissements d’enseignement ont été touchés, la plus grande partie à La Havane, Villa Clara, Matanzas, Camagüey et Ciego de Avila, cette dernière avec plus de 50% des centres endommagés.

Bien que seules deux destructions totales soient signalées dans la province de Holguín, des dommages partiels se reflètent sur les toits, fenêtres, les citernes d’eau contaminées, arbres tombés, clôtures et murs endommagés, a souligné la Ministre de l’Éducation Ena Elsa Velázquez Cobiella.

LA HAVANE

• Environ 500 écoles affectées dans la capitale.

CAMAGÜEY

• Plusieurs centres éducatifs ont été affectés, en particulier sur les toits, les menuiseries, les toits et couvertures imperméables ce qui a entraîné des fuites et des dommages structurels.

• Dans la municipalité d’Esmeralda, 30 écoles ont des dommages sur les toits et la menuiserie.

• L’une des priorités est de redémarrer l’année scolaire dès que possible et une alternative est recherchée pour les 14 400 évacués qui sont dans des abris, principalement ceux hébergés dans des établissements d’enseignement.

ARTEMISA

• 18 écoles affectées, principalement à Bahía Honda, Mariel et Candelaria, avec trois centres dans chaque municipalité. Ceux qui ont subi le plus de préjudices sont l’école primaire José Ramón López, le centre mixte Grito de Baire et l’école d’artisanat, à Bahía Honda et les crèches Alegria de Vivir et Victoria de Giron, à Mariel.

• Dans ces établissements, les cours continueront avec des alternatives de déménagement dans des locaux qui n’ont pas été affectés.

CIEGO DE AVILA

• 176 centres éducatifs sont affectés : les plus grands dommages se situent sur les toitures et les menuiseries.

Dans la municipalité de Bolivie, environ 50% des écoles présentent des dégâts sur les toits.

• En ce moment, toutes les alternatives possibles sont recherchées pour que le mercredi 13 septembre prochain, les étudiants avilaniens retrouvent leurs classes.

• on évalue la possibilité de réintégrer les internes en fonction de la situation de l’approvisionnement en eau et le service électrique.

LAS TUNAS

• Il y a des répercussions dans 76 écoles, principalement dans le nord du territoire.

• Seules l’école primaire José López Trevill, située sur la plage de La Boca, et Roberto Proenza’ de la communauté de Dumañuecos à Manatí, ne commenceront pas leurs cours dans leurs propres installations. La première le fera dans les hameaux et la seconde dans les maisons familiales.

HOLGUIN

• Dans les perturbations provoquées à Holguín, il existe 982 établissements de l’État, y compris les écoles.

GUANTANAMO

• Affectations partielles dans 17 écoles, déjà en cours de réparation.

Réponse :

• Depuis que la phase de récupération a été décrétée, des travaux ont été effectués sur l’assainissement des centres, ce qui a nécessité l’incorporation des enseignants, afin de permettre les conditions d’entrée des élèves.

• Les mesures et les indications fournies pour atteindre ces conditions comprennent également

1 - le retour des ressources qui ont été transférées des centres pour leur meilleure préservation,

2 - une organisation efficace du processus éducatif, des activités complémentaires avec des

ateliers

3 - l’identification des installations, des maisons familiales et des écoles qui puissent recevoir les

élèves de 48 centres signalés avec de nombreuses affectations.

• Des milliers d’étudiants internes ont été transférés dans leurs écoles, selon une programmation des transports annoncée par des médias de diffusion massive.

UNICEF

• Une fois les dommages évalués, l’UNICEF appuiera immédiatement le retour des enfants et des adolescents à leurs activités éducatives dans des espaces sécurisés dans les municipalités les plus affectées.

UNESCO

• L’Unesco s’emploie à l’identification des dommages dans les écoles situées dans les municipalités affectées pour appuyer la reconstruction de centres éducatifs afin d’y constituer des espaces d’apprentissage.

• L’Unesco évaluera les dommages dans le but de développer des stratégies pédagogiques destinées à l’attention au stress post-désastre tant pour les élèves que pour le personnel enseignant.

6 – LOGISTIQUE

Affectation 

• L’infrastructure de nombreux entrepôts a été fortement touchée, notamment de ceux utilisés pour la conservation d’aliments ainsi que d’autres biens clés de l’économie cubaine.

Les autorités sont en train de quantifier les dommages.

Réponse

• A partir du 12 septembre, les services de l’aéroport international José Marti, les trasports terrestres par autobus ainsi que les transports maritimes entre les ports de Nueva Gerona, Batabanó y Cayo Largo del Sur seront rétablis.

PMA {{}}

• En coordination avec le gouvernement 5 des 9 magasins mobiles offerts par le PMA lors du passage de l’ouragan Matthew sont remis en service pour assurer l’élaboration et la distribution d’aliments aux personnes les plus vulnérables.

• Le PMA est en contact permanent avec son siège et son bureau régional pour garantir une assistance rapide en fonction des nécessités de leur appui.

Coordination générale

L’équipe des Nations Unies chargée de la gestion des catastrophes à Cuba (UNDMT) continue l’analyse des principaux dommages après le passage de l’ouragan Irma et la définition des territoires les plus touchés.

Comme première réponse est accordée l’application immédiate de fonds de première urgence.


Portfolio

PNG - 659.1 ko PNG - 293.2 ko PNG - 411.7 ko

Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

-* Victor Hugo - Visionnaire de Paix

Cliquer ICI :
http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com/

http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com

.Tres mares, Trois Mers

http://3mers-3mares.jimdo.com/3mers-3mares/biennale-de-la-havane-2015

Portail CUBARTE

http://www.cubarte.cult.cu/fr

POUR EN SAVOIR PLUS SUR CUBA COOPERATION FRANCE

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=2248

Traductor

English French German Spain Italian Dutch Russian Portuguese Japanese Korean Arabic Chinese Simplified

Brèves

13 février 2016 - Les Etats-Unis et Cuba vont rétablir des vols réguliers directs

Les Etats-Unis et Cuba vont signer mardi un accord bilatéral destiné à rétablir les liaisons (...)

29 décembre 2015 - Eusebio Leal lauréat du prix Campeche Ville du Patrimoine 2015

Par Martiza Mariana Rodriguez CUBARTE 28.12.2015
Le gouverneur Alejandro Moreno Cárdenas et le (...)

18 septembre 2015 - Le grand théâtre de La Havane prend le nom d’Alicia Alonso

– Le Conseil d’Etat de la République de Cuba a décidé de donner au grand théâtre de La Havane le nom (...)

25 août 2015 - La Havane accueillera le Congrès panaméricain des professionnels de l’infirmerie

La Havane, 25 août – « La contribution de l’infirmerie à l’excellence dans les services de santé », (...)

23 août 2015 - Le Cubain Alberto Juantorena est élu vice président de l’IAAF

La Havane, 21 août – L’ex coureur cubain, Alberto Juantorena a été élu vice président de (...)