Cinq médicaments « Made in Cuba » uniques au monde . . .

lundi 12 mars 2018
par  Miguel Ernesto , Traduit par Christine Druel

Les vaccins humains et vétérinaires, les bioproduits, les médicaments créés par de brillants scientifiques, dans des installations de haut niveau, placent Cuba parmi les nations en développement, aux côtés de l’Inde et du Brésil, qui dans ce secteur ont le plus progressé.

Quels sont les médicaments, fabriqués à Cuba, qui ont le plus de prestige à l’étranger ?
PanamericanWorld vous propose d’aborder cinq créations, uniques au monde, nées de longues années de recherches menées par de brillants scientifiques cubains.

Cuba est le leader mondial dans le domaine de la recherche biotechnologique.

Médicaments créés à Cuba
Heberprot-P  : médicament produit au Centre de Génie Génétique et biotechnologie. Il a été enregistré à Cuba en 2006. Il est commercialisé au Koweït, à Cuba, en Algérie, en Argentine, en Uruguay, en République dominicaine, au Venezuela, en Equateur, en Colombie, au Panama, au Costa Rica, au Pérou, en Turquie, en Slovaquie et en Russie.

Vaccin CIMAvax-EGF  : Médicament créé par des chercheurs du Centre d’Immunologie Moléculaire. Il a été enregistré à Cuba en 2008. Il est commercialisé à Cuba, en Colombie, au Pérou et au Paraguay.

Policosanol (PPG)  : Médicament élaboré par le Centre National de recherches Scientifiques de Cuba. Il a été enregistré à Cuba en 1993.Il est commercialisé dans plus de 30 pays, parmi lesquels la Serbie, la Slovaquie et l’Espagne.

VA-MENGOC-BC : médicament élaboré par l’Institut Finlay de La Havane.

L’industrie biotechnologique cubaine est mondialement connue. Les vaccins humains et vétérinaires, les bioproduits, les médicaments, les moyens de diagnostic et les anticorps monoclonaux créés par de brillants scientifiques, dans des installations de haut niveau, placent Cuba parmi les nations en développement, aux côtés de l’Inde et du Brésil, qui dans ce secteur ont le plus progressé.
Le Groupe d’entreprises BioCubaFarma, l’un des plus puissants économiquement du pays, est responsable des Industries biotechnologiques et pharmaceutiques. Cette organisation a des produits enregistrés et exporte dans plus de 50 pays possède 1800 brevets à l’étranger et ses revenus annuels dépassent les 2000 millions de dollars. Parmi les institutions rattachées à l’énorme groupe, qui emploie plus de 22 000 travailleurs, on trouve le Centre de Génie Génétique et de Biotechnologie (CIGB), le Centre de Production d’Animaux de Laboratoire (CENPALAB), le Centre National de Biopréparations (BIOCEN), le Centre Immunoessai et le Centre d’Immunologie moléculaire (CIM).

Le Centre de Génie Génétique et de Biotechnologie de Cuba est un des plus importants du pays.

Quels sont les médicaments, fabriqués à Cuba, qui ont le plus de prestige à l’étranger ?

PanamericanWorld vous propose d’aborder cinq créations, uniques au monde, nées de longues années de recherches menées par de brillants scientifiques cubains.

  • Heberprot-P, le meilleur traitement pour les ulcères du pied diabétique

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé quelques 300 millions de personnes souffrent de diabètes et entre 15% et 35% d’entre elles pourraient subir l’amputation de l’une de leurs extrémités. Le médicament cubain Heberprot-P, unique en son genre dans le monde, a permis plus de quatre fois moins d’ amputations du pied diabétique chez les patients cubains. Né du génie créatif d’une équipe de scientifiques, dirigée par le docteur Jorge Berlanga, au CIGB, le médicament est utilisé dans plus de 20 pays.
Le traitement comprend l’injection dans la zone touchée de la personne et permet l’accélération du processus de guérison de la peau, la plaie serait ainsi cicatrisée en trois mois environ.

  • Vaccin CIMAvax-EGF, un espoir contre le cancer du poumon.

Les chances de survie pour les personnes atteintes d’un cancer du poumon de stade avancé sont très faibles ; cependant un nouvel espoir est né avec CIMAvax-EGF. Ce vaccin a été créé par des chercheurs du CIM qui ont mis 25 ans à le développer. Le traitement ralentit la croissance des cellules cancéreuses ce qui empêche la propagation de la maladie dans tout le corps prolongeant ainsi la vie des personnes atteintes.
Les scientifiques précisent qu’il ne s’agit pas d’un vaccin préventif mais thérapeutique, même s’il a aussi été utilisé chez ceux qui présentent un risque majeur d’être atteints de la maladie.

Le CIM a également développé le vaccin VAXIRA (connu sous le nom de Racotumomab) qui agit sur une molécule que l’on trouve dans toutes les cellules cancéreuses. Les scientifiques essaient, qu’à l’avenir, le médicament puisse être efficace contre la leucémie et d’autres tumeurs qui accompagnent le cancer du poumon, du colon, de la prostate et du sein.

CIMAvax-EGF a attiré l’attention de scientifiques du Roswell Park Cancer Institute de New York qui continuent à évaluer la possibilité d’utiliser ce médicament aux Etats Unis, ce qui marquerait un tournant important, puisque le blocus a empêché, pendant des décennies, l’accès aux inventions cubaines.

  • Policosanol (PPG), un produit naturel pour diminuer le cholestérol.

Ce médicament élaboré à partir de cire de canne à sucre, est surtout utilisé pour abaisser le cholestérol, bien que le produit ait aussi d’autres applications pour ses effets anti- plaquettaires, anti ischémiques et anti-thrombotiques, démontrés ; par ailleurs certains prennent le médicament parce qu’ils considèrent qu’il revitalise l’appareil génital masculin. Le PPG étant naturel, a peu de contre-indications, contrairement à ce qui se passe avec d’autres médicaments pour le cholestérol sur le marché international.
Le Venezuela est un des plus grands consommateurs de PPG et Cuba le commercialise aussi en Serbie, en Slovaquie et en Espagne, entre autres pays.

  • VA-MENGOC-BC, vaccin très efficace contre les méningocoques B et C.

Au cours des années 80 du siècle dernier, Cuba a subi une épidémie de méningococcie. Les scientifiques ont travaillé intensément pour trouver une solution et l’Institut Finlay de La Havane a créé VA-MENGOC-BC, un vaccin bivalent composé de vésicules de la membrane externe de méningocoque B et du polysaccharide capsulaire de méningocoque. C’est actuellement le seul médicament au monde disponible sur le marché qui attaque les méningocoques B et C.
À Cuba on a déjà utilisé plus de 60 millions de doses du vaccin. Le médicament s’est avéré très efficace et avec un profil de sécurité très important, comme l’a reconnu l’Organisation Mondiale de la Santé.

  • NeuroEpo, un médicament pour retarder la progression de la maladie d’Alzheimer.

Le vieillissement de la population est l’un des problèmes majeurs auquel Cuba est confronté. Actuellement, la maladie d’Alzheimer est la sixième cause de décès dans le pays chez les personnes de plus de 60 ans et pour 2040, cette maladie pourrait affecter 2,7% des cubains. Aujourd’hui, plus de 35 millions de personnes au monde sont atteintes de la maladie d’Alzheimer et il n’existe aucun médicament capable de la guérir ou d’arrêter sa progression. Dans ce contexte les scientifiques du CIM ont créé un médicament, appelé NeuroEpo, qui retarde l’expansion de cette maladie.

« Ce serait la première fois qu’il est utilisé sur des personnes et il faut attendre les résultats. Ce composé n’empêche pas la maladie d’Alzheimer et ne l’élimine pas, mais les résultats précliniques sont encourageants du fait qu’ils pourraient aider à changer le cours de la maladie, c’est-à-dire, ralentir la détérioration que subit inévitablement le patient. La maladie d’Alzheimer est une maladie neurodégénérative sans régression, elle va continuer à progresser. Ce que nous voulons c’est aider à ralentir ce processus dégénératif et améliorer la qualité de vie de la personne et de sa famille » a reconnu Leslie Pérez Ruiz, chercheuse à la CIM.

Créations à venir

Les scientifiques cubains travaillent sur un essai clinique avec Heberferon, qui agit sur le carcinome rénal et chez les patients atteints de tumeurs cérébrales malignes ; par ailleurs ils poursuivent aussi les essais avec le vaccin thérapeutique, TERAVAC-VIH, qui propose de réduire la charge virale des porteurs de VIH.


Sources : https://www.panamericanworld.com/es/articulo/cinco-medicamentos-made-cuba-unicos-mundo

Industries biotechnologiques et pharmaceutiques (http://www.cubahora.cu/ciencia-y-tecnologia/un-puntal-cientifico-de-la-economia-cubana).

Heberprot-P (http://www.cubahora.cu/ciencia-y--tecnologia/de-un-aparato-sus-biosensores-y-los-pies-sanos).

CIMAvax-EGF (http://www.cubahora.cu/ciencia-y-tecnologia/vacuna-contra-el-cancer-de-pulmon-sueno-con-alas-cubanas).

PPG (http://www.cubahora.cu/economia/por-el-camino-de-la-exportacion-de-productos-cubanos)
NeuroEpo (http://www.cubahora.cu/ciencia-y-tecnologia/neuroepo-un-tratamiento-contra-el-alzheimer),


Commentaires

Agenda

<<

2018

 

<<

Août

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112

Annonces

-* Victor Hugo - Visionnaire de Paix

Cliquer ICI :
http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com/

http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com

.Tres mares, Trois Mers

http://3mers-3mares.jimdo.com/3mers-3mares/biennale-de-la-havane-2015

LE MAGAZINE

LE MAGAZINE N° 32

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=3618/

Portail CUBARTE

http://www.cubarte.cult.cu/fr

POUR EN SAVOIR PLUS SUR CUBA COOPERATION FRANCE

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=2248

Traductor

English French German Spain Italian Dutch Russian Portuguese Japanese Korean Arabic Chinese Simplified