Raúl Paz, une interview en ligne au journal Juventud Rebelde


Le célèbre musicien cubain Raúl Paz a rendu visite au journal « Juventud Rebelde » (Jeunesse rebelle) et s’est entretenu avec leurs lecteurs à travers une interview en ligne, depuis leur rédaction Multimédia.
Nous rapportons ci-dessous cette interview publiée dans le journal JR le jeudi 5 avril 2018 par Maykel Espinosa Rodríguez qui a également fourni les photos.

Le musicien cubain Raúl Paz a rendu visite ce jeudi à la rédaction multimédia de Juventud Rebelde et s’est entretenu avec nos lecteurs -ceux d’entre eux qui suivent sa carrière et qui de plus aiment sa musique. Il a aussi donné à cette occasion des détails sur son prochain concert, ce samedi 7 avril à 20h30 au théâtre Karl Marx de La Havane où il présentera officiellement son nouveau CD « Vidas » qui rassemble les chansons de la bande sonore du feuilleton cubain « En tiempos de amar ».
« Là où va la vie », tel sera le nom du futur spectacle de Paz dans ce théâtre des grands évènements. Il y rendra hommage à la musique des séries télévisées auxquelles il a participé comme « En tiempos de amar » déjà mentionnée et « La otra esquina ». Au cours de cette soirée, le chanteur sera accompagné par des acteurs des deux séries ainsi que des interprètes qui ont prêté leur voix pour les mêmes oeuvres tels que Polito Ibáñez, Ray Fernández, Waldo Mendoza, Laritza Bacallao, Alain Daniel, entre autres.
L’interview en ligne a aussi permis aux lecteurs de laisser dans la boîte à commentaires d’autres questions et opinions concernant la carrière artistique de ce talentueux chanteur et compositeur né à Pinar del Rio qui a enregistré plus d’une dizaine de disques.

Les premières réponses :

  • Mary : Raúl, j’aime beaucoup tes chansons et j’espère que tu nous apporteras toujours de la joie grâce à elles. Quels sont tes projets pour 2018 en ce qui concerne la musique ?
    Raúl Paz : Bonjour, cette année est déjà bien chargée en termes d’engagements. J’ai une tournée en Europe à partir du mois de juin, mais le plus important sera d’écrire ce qui sera mon grand projet pour 2019, c’est-à-dire une comédie musicale en trois actes. Cela me prend beaucoup de temps.

Raúl Paz a été surpris par certaines questions montrant à quel point les usagers sont bien informés.

  • Sanyer Durán Solís  : Vous faites une très belle musique avec un côté international, mais j’aimerais savoir : Pourquoi n’avez-vous encore jamais collaboré avec le duo Buena Fe  ? Est-ce que Luna Manzanares a participé a votre projet ? Il me semble l’avoir reconnue dans une de vos vidéos.
    Raúl Paz : En ce qui concerne Buena Fe, il y a longtemps que nous envisageons de faire quelque chose ensemble mais cela ne s’est pas concrétisé pour des raisons de temps et d’espace. Il y a exactement une semaine, avant le concert de Buena Fe, nous avons solennellement décidé que quand ils reviendront de Santiago, où ils sont à l’heure actuelle, nous nous enfermerons pendant une semaine pour travailler sur un projet très spécial, probablement un disque entier Buena Fe et Raúl Paz.
    Luna a commencé à travailler avec moi en 2010, alors qu’elle était encore étudiante, et elle est effectivement dans le clip de « Havanization ». Mais très vite, elle a commencé sa carrière solo, ce que je lui avais conseillé quand j’ai vu ses capacités vocales et musicales.
  • Aracelys  : Merci à Juventud Rebelde pour cette occasion de communiquer avec un interprète aussi célèbre de notre pays. La voix et les textes de Raúl ont le pouvoir de me rendre fière des chanteurs cubains. Comme tes chansons sont belles et variées ! Les feuilletons, surtout le dernier, En tiempos de amar, se sont trouvés enrichis grâce à ton groupe. Sur le plan personnel, tes textes me servent d’enseignements, ainsi que ta façon d’aborder les thèmes de la vie, avec une sensibilité et une beauté lyrique sans pareilles. J’espère que tu continueras à nous surprendre et à nous enrichir avec ton oeuvre. Je te souhaite une bonne santé et bonne chance ! J’aimerais savoir si tes chansons sont toutes dues à ta propre inspiration. Merci.
    Raúl Paz : Oui. Je fais toutes mes chansons, de manières très différentes. Tantôt je commence par composer la musique, d’autres fois je commence par les paroles. Ecrire me passionne, aussi bien pour moi que pour d’autres interprètes. Un grand merci pour tes commentaires.
  • Ymarin : Merci à JR de nous permettre d’interagir avec nos artistes. Raúl Paz est un excellent musicien, ses chansons ont un rythme et des paroles très particuliers, c’est ce qui me plaît spécialement. Le disque de la série télévisée La otra esquina était excellent. Je te souhaite beaucoup de succès dans ta carrière professionnelle et nous espérons continuer longtemps à profiter de ta musique. J’aimerais demander à Raul Paz ce qu’il aime à part composer et chanter.
    Raúl Paz : J’aime cuisiner et passer du temps avec mes enfants.
  • Luna : Bonjour. J’aimerais en savoir plus sur tes débuts. Comment as-tu commencé à composer ? Tu es très original et très subtil. Tu as une âme de poète.
    Raúl Paz : Justement, quand j’étais tout petit j’ai commencé à essayer d’écrire de la poésie. Ensuite, j’ai arrêté et quand le besoin est venu frapper à ma porte alors que j’étudiais la musique classique à Paris et que je devais gagner ma vie en chantant dans les bars mal famés, j’ai décidé de me mettre à composer des chansons et ça a commencé à aller mieux pour moi. Puis j’ai entrepris de m’améliorer de plus en plus et c’est devenu pour moi un besoin spirituel.
  • Day : Félicitations !!!! J’aimerais savoir pourquoi ici, à Cuba, tu collabores avec la très talentueuse Niuver Navarro... Pourquoi ne donnez-vous pas un concert ensemble ?
    Raúl Paz : Il y a justement longtemps que je le lui propose. J’ai produit le premier disque de Niuver et je suis très content de tous ses succès. J’espère qu’on pourra bientôt faire quelque chose par ici. Elle vient d’avoir un bébé mais elle viendra bientôt dans notre Ile et elle m’a promis que nous ferions un concert. Je suis sûr que le public cubain sera conquis par son talent et son côté aimable sur scène.
En plein échange avec les usagers
  • Yohenni : Merci à Juventud Rebelde pour cette opportunité. Raúl, tu es un des musiciens cubains que j’apprécie le plus. J’aime tes chansons, surtout pour la façon si claire dont tu abordes les sujets de la vie des cubains d’aujourd’hui ce qui montre, sans aucun doute, que tu es quelqu’un de très simple. La bande-son du feuilleton En tiempos de amar est excellente avec tes chansons. Félicitations, bonne santé et bonne chance pour toi et ta famille. Et quels sont tes projets à venir ?
    Raúl Paz : Merci beaucoup, j’ai déjà répondu plus haut à cette question.
  • Elaine  : Bonjour, Raúl. Tes chansons sont très jolies et tu chantes très bien. Je te félicite de te consacrer à cette profession si spirituelle qui nourrit l’âme de la personne la plus triste, la plus seule ou simplement isolée. Quelle a été ta première chanson et qu’est-ce qui t’a inspiré pour la faire ? Salutations et félicitations, que ton concert soit un succès. J’aime beaucoup les chansons de Polito I., surtout les plus anciennes, si vous pouviez publier les paroles de la chanson qui a représenté le feuilleton En tiempos de amar. Merci à JR pour cette possibilité.

Raúl Paz : La première chanson éditée après de multiples tentatives est dans mon premier disque qui s’appelle Imagínate et la chanson s’appelle Madrugada. Je l’ai écrite vers 1997 à Ibiza et le fait qu’Olivier Lorsac ait été mon producteur m’a beaucoup aidé. J’ai passé des tas de petits matins à la ruminer jusqu’à ce qu’un beau matin elle sorte d’un coup et depuis je compose le matin. C’est une chanson inspirée par Cuba et la distance.

  • Orlando : Bonjour, Raúl. Tu pourrais m’en dire plus sur le disque Habana de Florent Pagny où il y a des chansons de toi. Pourquoi est-ce qu’on ne diffuse pas les vidéos de Pagny qui sont très bien faites, aussi bien celle qui donne son nom au disque que la version symphonique du thème de la dernière série télévisée par Pagny ? Je crois que tu n’as jamais fait allusion à la grande initiative que tu as enclenchée il y a 10 ans avec la série de concerts « Des toits pour les écoles » quand nous avons été frappés par les trois ouragans, en compagnie de Pagny, Zazie, MCSolaar et Yannick Noah, parmi tant d’autres. Depuis l’Arabie, je te serre dans mes bras.
    Raúl Paz : Bonjour, Orlando. Je vois que tu es très bien informé. Florent Pagny est un des grands interprètes français et un de mes grands amis depuis l’époque des concerts Ecoles contre ouragans. C’est d’ailleurs lui qui a lancé l’idée d’aider Cuba en ces moments critiques. J’avais écrit quelques morceaux pour lui et il y a deux ans, il m’a demandé de lui écrire tout un disque en espagnol basé sur des épisodes de sa propre vie. Travailler toute l’année avec lui a été une grande expérience et le résultat a été très satisfaisant avec un disque symphonique où il chante magnifiquement. Ce disque s’appelle Habana et il a en effet de très beaux vidéoclips faits ici.
    « Ecole contre ouragan » a été une expérience formidable dont, c’est vrai, on n’a pas beaucoup parlé. On a obtenu que de nombreux artistes français de l’époque se mobilisent et aident à reconstruire des écoles à Cuba après le passage des ouragans en 2008.
  • Lili  : Je l’adore !! Je crois qu’il est de ceux, peu nombreux, qui apportent à la musique cubaine la touche à la fois juvénile et élégante dont elle a besoin. Et ce sans parler de la psychologie qu’il met dans ses compositions. Merveilleux, sans aucun doute. Je te souhaite beaucoup de succès futurs dans ta carrière...Ma question : qu’est-ce que tu attends pour faire une tournée à travers Cuba, mais pas seulement dans les capitales : dans les petites villes ? On t’y apprécie aussi beaucoup... Je te salue depuis Moron.
    Raúl Paz : J’adorerais aller à Moron et pas forcément dans le cadre d’une tournée nationale. Je n’en ai pas encore eu l’occasion mais j’espère que cela arrivera bientôt. Car il n’y a même pas un an que nous avons fini une tournée nationale et, étant donné la complexité de ce genre de tournée, je ne crois pas que nous en referons une très prochainement. Mais j’irais très volontiers là-bas quand vous le souhaiterez.
L’objectif de JR l’a surpris à son arrivée

Il a apprécié l’initiative du journal qui a réalisé une exposition de photos sur l’enfance des travailleurs de JR.

Plus de détails...

  • Vivian : Je suis une de tes admiratrices de toujours et je voudrais savoir où je peux télécharger le disque de Vida et quand tu reviendras faire un tour dans le centre du pays pour avoir la chance de te voir. Je t’adore, tu es ma sonnerie de portable.
    Raúl Paz : Merci beaucoup. Je viens de rentrer de Cienfuegos, aujourd’hui même. Je devais donc être assez près et je serai bientôt à Villa Clara. Le disque Vida est déjà en vente dans les boutiques d’Artex. Il est commercialisé par la maison de disques Bis music.
  • Ile  : Raúl, j’aime beaucoup ta façon de chanter, surtout parce que tu as un timbre de voix très particulier, ce qui me frappe, de plus les paroles de tes chansons sont authentiques et respectables, le rythme de certaines d’entre elles est contagieux, mais ce que j’aime le plus c’est quand tu chantes des ballades, j’adore celle que tu chantes avec Alain Daniel. J’aimerais que tu fasses quelque chose avec Casabe et Elain Morale, car leurs voix me semblent aussi remarquables. Je te souhaite une année pleine de succès. Bonne chance.
    Raúl Paz : J’aime beaucoup faire des duos ou collaborer avec d’autres artistes. Je pense qu’on en sort toujours enrichi, et j’aime particulièrement ces deux artistes. J’espère donc qu’on pourra faire quelque chose un de ces jours. Moi aussi, j’aime bien chanter ce genre de morceaux plus lents. Merci beaucoup pour tes commentaires.
  • Lorena : Raúl, un gros bisou pour toi et toutes mes félicitations pour ton travail et pour le fait d’être un si grand musicien, j’adore ce que tu fais et je te souhaite beaucoup de succès. Merci aussi à JR de nous donner cette opportunité. J’aimerais connaître l’histoire de la chanson Tu y yo, ce qui t’a poussé à l’écrire.
    Raúl Paz : D’habitude, je ne raconte pas l’histoire des chansons car elles ne reflètent pas forcément un vécu personnel ou un moment précis. Mais Tu y yo est une chanson que j’ai dédiée à mon épouse quand nous nous sommes rencontrés.
  • Dario : Bonjour, Raúl. Toutes mes félicitations, je suis de près ta musique, tu es l’un de mes artistes favoris, je voudrais savoir si tu écris toutes tes chansons, et sur quoi tu t’appuies ou ce qui t’inspire pour cela. Je veux aussi te féliciter pour le disque Vidas et La otra esquina, qui sont d’excellentes productions et les bandes-sons des deux feuilletons.
    Raúl Paz : L’inspiration est un truc bizarre. Et avec le temps, elle devient un métier. Qui consiste à te donner la possibilité d’entrer dans ton propre moi, lequel à son tour, regarde ce qui se passe au-dehors. C’est un moment qui me demande beaucoup d’énergie et qui fait que je communique autrement avec les gens. Les chansons font partie de ma vie, mais aussi de la vie et des expériences de beaucoup de gens. J’aime bien utiliser les chansons comme des chroniques de la vie quotidienne et raconter des histoires à travers ma propre imagination.
  • Marijo  : Quelle chance, quel plaisir que tu sois l’invité, je t’admire beaucoup, j’adore ton travail, tu fais partie des artistes inclus dans ma liste de lecture de musique. J’aimerais savoir comment Raúl Paz se définit en tant que personne, ce qu’il aime en plus de composer et chanter, ce qu’il fait de son temps libre. Je t’embrasse.
    Raúl Paz : Je t’embrasse aussi. Du temps libre ? Il y a longtemps que je n’en ai presque plus. Ou c’est peut-être moi qui ne le laisse pas libre. Donc, je passe beaucoup de temps à travailler, mais comme j’aime beaucoup ce que je fais, ça passe très vite.
  • Layla : Bonjour, Raúl. Pourrais-tu me dire quel âge tu as, parce que tu es super bien conservé. Bisou.
    Raúl Paz : Le 7 septembre de cette année, j’aurai 49 ans.
  • Yasbel : Raúl, bien que je sois d’une génération différente de la tienne, j’aime beaucoup ce que tu fais, je te souhaite santé, paix et beaucoup d’amour afin que tu continues à composer. Les paroles de tes chansons sont choisies et bien pensées et à ce propos, voici ma question : de ton point de vue de musicien, est-ce qu’il est nécessaire d’employer des mots grossiers dans la composition d’une chanson qui parfois, du fait de son rythme contagieux, sera fredonnée par des enfants de 5 à 10 ans, sans qu’ils comprennent réellement la portée de ce qu’ils disent ?
    Raúl Paz : Bien sûr que ce n’est pas nécessaire. Bien qu’on les emploie dans certaines chansons classiques, je ne crois pas que ce soit une façon de communiquer. Les chansons, ce qu’elles disent, perdurent et comme vous le dites elles sont à portée de toutes les oreilles. Ce ne devrait pas être comme ça, mais malheureusement, cela arrive.
  • Liset : C’est vraiment un plaisir d’écouter votre musique. Je vous félicite pour votre travail et les messages que vous transmettez à travers vos paroles. J’aimerais savoir quand nous aurons le privilège d’entendre votre musique en concert à Cabaiguan ou au moins dans notre province.
    Raúl Paz : En juin de l’année dernière, nous avons donné un concert fabuleux au théâtre de Sancti Spiritus . C’est effectivement une des provinces où je vais le moins. Je me souviens d’un concert dans le centre ville, il y a 6 ans, pour les étudiants, qui a été fantastique. Je suis prêt à aller là où on m’invitera, pour chanter et partager avec vous.
  • Leydis, Bureau de poste, Pinar del Rio : Bonjour Raúl, j’admire beaucoup ta musique et même si je ne te connais pas, j’espère que tu es quelqu’un de super car tes chansons en disent beaucoup sur toi. Je partage l’idée de Sanyer, ce serait vraiment bien de te voir collaborer avec Buena Fe, parce que je sens que les paroles de leurs chansons ont quelque chose en commun avec les tiennes. J’aimerais savoir comment obtenir un de tes disques. Bon, et autre chose, il paraît que tu es de Pinar del Rio, si c’est le cas, tu y seras le bienvenu quand tu voudras.
    Raúl Paz : Merci. Oui, je suis de Pinar del Rio, et en ce moment je passe pas mal de temps là-bas. Je passerai à la poste la semaine prochaine pour te dire bonjour.
***

A cet instant, Raúl fait une pause dans notre Interview en ligne et s’intéresse à l’émission Mediodia (Midi) à la télévision. Mais ne vous inquiétez pas, il reviendra bientôt et l’échange avec les usagers reprendra.
http://www.juventudrebelde.cu/cultura/2018-04-02/entrevista-online-con-raul-paz-en-juventud-rebelde


Commentaires

Agenda

<<

2018

 

<<

Mai

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
30123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

-* Victor Hugo - Visionnaire de Paix

Cliquer ICI :
http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com/

http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com

.Tres mares, Trois Mers

http://3mers-3mares.jimdo.com/3mers-3mares/biennale-de-la-havane-2015

LE MAGAZINE

LE MAGAZINE N° 32

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=3618/

Portail CUBARTE

http://www.cubarte.cult.cu/fr

POUR EN SAVOIR PLUS SUR CUBA COOPERATION FRANCE

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=2248

Traductor

English French German Spain Italian Dutch Russian Portuguese Japanese Korean Arabic Chinese Simplified

Brèves

22 juillet 2015 - Le parlement cubain ouvre ses comptes sur Twitter et Facebook

– L’Assemblée nationale du Pouvoir Populaire cubain (Parlement) a lancé ses pages officielles sur (...)

21 juillet 2015 - Francis Ford Coppola est à Cuba

Francis Ford CoppolaLa Havane, 17 jullet – Le célèbre réalisateur, producteur et scénariste (...)

20 juin 2015 - Une exposition photo de Mariline Dubois sur les abeilles mélipones de Cuba

Par Mariette et Alain Benoit à la Guillaume CUBARTE 14.06.2015
Á l’occasion du lancement de la (...)

19 juin 2015 - La 15e édition du Colloque International Ernest Hemingway

Par Maritza Mariana Hernández CUBARTE 19.06.2015
La 15e édition du Colloque International (...)

19 avril 2015 - La puissance des livres...

Chronique de Jacques Lanctôt publiée par le journal canadien CANOE
Deux grands hommes sont (...)