« Cuba Salud 2018 » : la santé mondiale a rendez-vous à La Havane


« Améliorer l’état de santé des populations mondiales impose non seulement que les progrès scientifiques et techniques aient lieu au titre de leur développement mais que soit bien définie quelle santé nous recherchons et ce que nous pouvons encore faire pour y parvenir.
La troisième Convention internationale Cuba – Santé 2018 - espace de réflexion scientifique que le Palais des Conventions de La Havane accueillera entre le 23 et le 27 avril - respecte ces principes ».

C’est ce qu’a annoncé à la presse la Dr Ileana Morales Suárez, directrice du département de Sciences et innovation technologique du Ministère de la santé publique et secrétaire exécutive de cet événement, ainsi que de la 14ème Foire commerciale Santé pour tous qui se déroulera parallèlement dans l’espace d’expositions Pabexpo.

PL

Ileana Morales Suárez, directrice du département de Sciences et innovation technologique du Ministère de la Santé a annoncé qu’à ce jour a été confirmée la présence de plus de 83 pays, de 56 délégations de haut niveau d’Afrique, d’Amérique latine et des Caraïbes, d’Europe et d’Asie, 44 d’entre elles étant présidées par des ministres, et de plus de 150 personnalités du domaine de la santé, comme des présidents de sociétés médicales, des représentants de réseaux internationaux, des recteurs d’universités et des présidents d’entreprises spécialisées dans les technologies de ce secteur.

Ainsi que l’a fait remarquer Ileana Morales Suárez, cette participation est supérieure à celle de la convention précédente et indique que cette rencontre, tout comme la foire, se situe parmi les grands événements dédiés à la santé mondiale.

Le comité organisateur a mis l’accent sur la tenue de conférences magistrales, de symposiums, de plus de 60 débats, de 40 autres conférences, d’une vingtaine de tables rondes, de plus de 1200 thèmes libres et réunions diverses composant le vaste programme prévu – supérieur aussi quant à la qualité des travaux présentés – auquel s’ajoutent également les rencontres de jeunes chercheurs avec des étudiants en sciences médicales, la 3ème Rencontre des jeunes diplômés de l’École latino-américaine de médecine, et les visites de plus de 50 institutions de soins de santé primaires, d’hôpitaux et d’instituts de recherche du troisième niveau.

Les maladies contagieuses et non contagieuses, la détermination sociale de la santé, les premiers soins, la médecine générale, la formation médicale, l’économie de la santé et son efficacité, et la collaboration médicale internationale seront, parmi d’autres sujets, les axes thématiques de la convention.

Le Docteur en sciences Pastor Castell-Florit Serrate, directeur de l’École nationale de santé publique de Cuba, président du Conseil national des sociétés scientifiques de la santé et président de la commission scientifique de la convention, a accordé une importance particulière au congrès sur l’Informatique de la santé et à celui sur l’Hygiène et l’épidémiologie, ainsi qu’à l’atelier sur l’organisation, la qualité et l’efficacité des systèmes et services de santé, lequel aura lieu durant l’événement, dans la mesure où celui-ci correspond précisément à la raison d’être du concept de transformations du système national de santé publique.

Par ailleurs, il a annoncé la présentation d’un numéro spécial de la Revue panaméricaine de la santé consacrée à Cuba et aux succès de la plus grande île des Antilles en matière de couverture et d’accès universel aux services de santé, ainsi que de la revue MEDICC Review où seront collationnées les expériences de travaux communs entre institutions nord-américaines et cubaines.

Il a signalé que la convention bénéficiera de la participation de professionnels de toutes les provinces du pays, laquelle sera encore plus importante grâce à la célébration de la conférence en ligne qui offre la possibilité d’élargir la portée de la rencontre. Les nations les plus représentées derrière Cuba sont à ce jour le Brésil, la Colombie et les États-Unis.

Paradigme d’accès et de couverture universelle de santé

Pour Cristian Morales Furihman, représentant de l’Organisation panaméricaine et mondiale de la santé à Cuba (OPS/OMS), il est particulièrement important que cet événement ait lieu 40 ans après la conférence d’Alma Ata où furent rendus universels les principes des soins de santé primaires sur lesquels se fonde le système de soins cubain.

Il a déclaré : « Pour le monde entier, les expériences et succès de Cuba dans le domaine de la santé revêtent une extraordinaire importance, tout d’abord parce que cela se passe dans un pays en proie à de nombreuses difficultés, qui subit encore aujourd’hui un blocus, un pays qui a de faibles ressources et qui, dans le même temps, réussit à être le premier reconnu comme ayant éliminé la transmission verticale du VIH de la mère à l’enfant ainsi que de la syphilis congénitale ; il est également le premier pays au monde à obtenir le renouvellement de cette homologation pour deux années supplémentaires. C’est un pays qui a éliminé la malaria en 1970, qui a éliminé 12 maladies à prévention vaccinale, qui parvient à une espérance de vie parmi les plus élevées de la région, qui connaît une mortalité infantile d’à peine quatre pour mille enfants nés vivants, et qui a pour objectif d’aller encore plus loin ».

« Ces succès sont remarquables en ce qui concerne leur impact sur la santé et le bien-être des Cubains et des Cubaines, mais ils démontrent aussi que c’est possible, que d’autres pays peuvent parvenir à ce type de succès avec la démonstration du déploiement d’un système fondé sur les soins primaires de santé, enraciné dans les collectivités et qui puisse répondre de façon adéquate aux besoins de santé de leurs habitants. Chaque pays peut parvenir à cela en s’inspirant en partie des enseignements que Cuba a pu présenter au monde, et cette convention est un moment clé pour diffuser ces enseignements. »

Le représentant de OPS/OMS a par ailleurs insisté sur le fait que Cuba sera pour la première fois le siège de la Semaine de la vaccination des Amériques qui, tous les ans, se déroule dans un pays différent. Cette semaine sera inaugurée ce 23 avril, avant l’ouverture de la convention ; elle sera l’espace idéal pour rendre compte des progrès de Cuba dans ce domaine et diriger le regard du monde entier vers les Amériques et la santé à Cuba.

« Pour OPS/OMS, Cuba - Santé 2018 constitue l’une des tribunes, après celle de l’Assemblée mondiale de la santé et le Conseil d’administration de l’OPS ; elle est de celles qui réunissent le plus de ministres de la santé au monde », selon Cristian Morales Furihman.

Une foire de la santé pour tous

La 14ème Foire commerciale Santé pour tous se déroulera parallèlement dans l’espace d’expositions Pabexpo.

Raquel Acosta, membre de la vice-présidence pour le développement de l’entreprise importatrice et exportatrice de la santé MediCuba SA, a qualifié la 14ème Foire internationale « Santé pour tous » de bourse commerciale la plus importante du secteur, occasion d’organiser des réunions de travail et des contacts commerciaux, d’identifier de nouveaux partenaires ou prestataires, et de partager des connaissances scientifiques sur le développement de la médecine dans le monde.

Elle a ajouté qu’il y a aujourd’hui 3500 mètres carrés de superficie d’exposition réservés et la présence de 29 pays est confirmée, parmi lesquels on remarque l’Espagne, l’Allemagne, le Japon, le Panama, l’Italie et Cuba.

Raquel Acosta attire l’attention sur deux activités qui se dérouleront pendant la foire : le forum réglementaire du CECMED, agence de régulation des médicaments dans le pays, et le premier forum d’investissement étranger organisé par la Chambre de commerce de Cuba qui sera propice pour nouer des accords de coopération en ce qui concerne l’investissement et le développement dans le secteur de la santé.

L’objectif de ce dernier, ainsi que l’a expliqué Niurka Marsán, spécialiste du groupe de promotion de la Chambre de commerce, est d’attirer des entreprises pharmaceutiques et de biotechnologies, des centres de santé, des fonds de capital-risque, de recherche et de développement, entre autres, pour mettre en œuvre divers projets.

Nous cherchons à renforcer les groupes de négociation les plus importants du secteur, tels la société qui commercialise les services médicaux cubains et BioCubaFarma.

Les jours pour « tous apprendre les uns des autres » sont maintenant comptés. Cuba - Santé 2018 promet d’être un espace d’apprentissage commun, mais aussi d’action collective.
Et quelle meilleure nouvelle pour la santé des populations que celle-ci ?

http://www.granma.cu/cuba/2018-03-14/la-salud-mundial-tiene-cita-en-cuba-14-03-2018-16-03-16


Commentaires

Agenda

<<

2018

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

-* Victor Hugo - Visionnaire de Paix

Cliquer ICI :
http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com/

http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com

.Tres mares, Trois Mers

http://3mers-3mares.jimdo.com/3mers-3mares/biennale-de-la-havane-2015

LE MAGAZINE

LE MAGAZINE N° 33

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=3958/

Portail CUBARTE

http://www.cubarte.cult.cu/fr

POUR EN SAVOIR PLUS SUR CUBA COOPERATION FRANCE

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=2248

Traductor

English French German Spain Italian Dutch Russian Portuguese Japanese Korean Arabic Chinese Simplified