« Victor Hugo, ennemi d’État » (France 2, inédit).

A REVOIR EN REPLAY
dimanche 11 novembre 2018
par  Michel Porcheron

Événement sur France 2 qui a consacré ses soirées du lundi 5 et du mardi 6 novembre à Victor Hugo avec la mini-série inédite "Victor Hugo, ennemi d’État". Un portrait intime de l’homme et de l’écrivain. A revoir en REPLAY.
Dans cette mini-série, en quatre volets, l’acteur de théâtre Yannick Choirat incarne l’écrivain dans une période moins connue de sa vie, où l’on découvre un Victor Hugo éloigné de l’image du patriarche à barbe blanche...Il n’existait pas encore de biopic sur Victor Hugo.

Cette fiction, concentrée sur la période 1848-1851, dresse le portrait de l’homme politique royaliste devenu républicain.

Victor Hugo pour la première fois héros de série

France 2 remet un pied dans la fiction historique avec Victor Hugo : ennemi d’État

(en quatre épisodes, 4 x 55 mn, voir REPLAY)

par Julia Baudin (TV Magazine) / posté par Michel Porcheron

Trop loin derrière les Anglo-Saxons dans le domaine de la série historique, jugé coûteux et peu rentable, la France, particulièrement la télévision de service public, se lance enfin dans la course. France 2 voudrait même aller plus loin et inaugure, avec la minisérie inédite en quatre épisodes, Victor Hugo : ennemi d’État, ce qui pourrait bientôt devenir une vaste collection de fictions documentées dédiée aux grands hommes. Le choix d’Hugo est audacieux.

Une œuvre romanesque et moderne

Le bonhomme n’est pas seulement l’un des plus grands écrivains français, il est aussi dessinateur, dramaturge, académicien, visionnaire, homme politique engagé, patron de presse, père de famille et grand amoureux. Bref, un esprit avide et universel, né dans un siècle tourmenté, le XIXe, dont il sera l’un des grands acteurs.

« C’est justement pour toutes ces raisons que nous l’avons choisi, note la directrice exécutive de France 2, Caroline Got. Nous voulions offrir aux téléspectateurs une œuvre romanesque et moderne, parlant autant de politique que de littérature et d’amour. Victor Hugo incarne tout cela... »

La fiction, coécrite et coproduite par Iris Bucher, se concentre sur une courte période, de sa participation, à Paris, à la répression des émeutes ouvrières de juin1848 à son départ en exil, fin 1851, en passant par son soutien au président de la République Louis-Napoléon Bonaparte ou son extraordinaire « Discours sur la misère », prononcé en 1850 à l’Assemblée.

Une réalisation luxueuse

Yannick Choirat dans le rôle du maître

« Trois années pendant lesquelles Hugo vit une révolution personnelle, à la fois affective, politique et littéraire, si riche que ce qui devait être au départ un unitaire s’est rapidement transformé en minisérie », révèle la productrice.

L’ensemble, mis en œuvre sous l’égide des unités fiction et documentaire - une première dans l’histoire de la chaîne - est à la hauteur des enjeux. Divertissant comme doit l’être une fiction, mais aussi précis, pédagogique et faisant écho à nombre de problématiques actuelles, il est aussi luxueusement réalisé et excellemment interprété.

Le comédien de théâtre Yannick Choirat, dans le rôle du maître, brille, particulièrement dans les scènes à l’Assemblée. Isabelle Carré, dans la peau de Juliette Drouet, Érika Sainte (Baron noir), dans celle de Léonie, et Nade Dieu (Un village français), qui campe sa femme, sont épatantes. Le reste du casting est à l’avenant. Les quatre épisodes ont été à l’origine diffusés en prime time sur deux soirées (lundi 5 et mardi 6 novembre) •

JULIA BAUDIN

Selon Télé7Jours, côté audiences, la mini-série a totalisé lundi soir, pour les deux premiers épisodes, 3 017 000 téléspectateurs, pour une part de marché de 12,2%. Un score qui a placé France 2 troisième de la soirée.

Voir Victor Hugo, ennemi d’État en replayLa soirée de France 2 s’est poursuivie avec le magazine Stupéfiant qui proposait une ’spéciale Victor Hugo’, également disponible en replay.

(Extrait de TélécableSat)

« Victor Hugo, ennemi d’État »


Thomas Destouches (TéléCableSat)/ posté par Michel Porcheron

En 1848, Victor Hugo s’oppose à la révolution et aux aspirations républicaines du peuple. En 1851, il est déclaré ennemi d’État par le président Louis-Napoléon Bonaparte qu’il soupçonne, à juste titre, de vouloir rétablir l’empire. Que s’est-il passé pendant ces trois années pour faire de ce royaliste convaincu un défenseur acharné de la république ?

C’est le sujet de cette passionnante et exigeante minisérie en quatre épisodes, abordée avec une rigueur quasi documentaire tout en ménageant la dimension romanesque.

Victor Hugo, ennemi d’Etat est la première fiction sur la vie du poète, romancier, dramaturge, politicien et homme à femmes.

« Personne n’avait osé approcher Victor Hugo jusque-là. Il était trop grand et trop complexe. Par quel bout fallait-il le prendre ? », souligne la productrice Iris Bucher, qui a imposé Yannick Choirat (Paris etc ) dans le rôle-titre. Électrisé plus qu’effrayé par le défi, l’acteur n’a pas voulu se poser la question du mythe : « C’est un personnage de notre inconscient collectif. Et il fallait justement que je m’en dégage. Quand j’ai lu le scénario, j’ai réalisé que ce qui allait m’accrocher, c’était son engagement politique et l’écho que pouvaient avoir ses grandes élocutions aujourd’hui ». Il suffit d’ailleurs d’une scène, celle de son dévastateur discours sur la misère, prononcé à l’Assemblée nationale en juillet 1849, pour vérifier la pertinence intacte de sa pensée

Dévoiler ses failles

Ne se limitant pas à dresser le portrait du politicien, cette fiction a aussi pour ambition de dévoiler les failles d’Hugo, le ramenant à sa dimension humaine sans pour autant le désacraliser. Marié à Adèle Foucher depuis 1822, il entretiendra toute sa vie une longue relation extraconjugale avec Juliette Drouet (jouée par Isabelle Carré). Une infidélité qui, pour la comédienne, cache aussi un indéfectible lien intellectuel : « Ce qui m’a beaucoup touchée, c’est que Juliette est un écrivain qui n’a pas pu vraiment se réaliser. Elle est dans l’ombre de cet homme et pourtant, elle n’a aucune frustration. Elle vit à travers ce qu’il lui confie et ce quelle écrit. Elle était copiste et elle retranscrivait tout. Et je suis persuadée qu’ il y a beaucoup de sa patte à elle dans Les Misérables ».

Donner envie de se replonger dans les œuvres et les discours de l’écrivain après l’avoir découvert sous un autre jour, peut-être est-ce la plus belle réussite de Victor Hugo, ennemi d’Etat.

Thomas Destouches

La mini-série vue par Télérama (Frédéric Strauss)

(mp)


Documents joints

PDF - 906.6 ko

Agenda

<<

2018

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

-* Victor Hugo - Visionnaire de Paix

Cliquer ICI :
http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com/

http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com

.Tres mares, Trois Mers

http://3mers-3mares.jimdo.com/3mers-3mares/biennale-de-la-havane-2015

LE MAGAZINE

LE MAGAZINE N° 33

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=3958/

Portail CUBARTE

http://www.cubarte.cult.cu/fr

POUR EN SAVOIR PLUS SUR CUBA COOPERATION FRANCE

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=2248

Traductor

English French German Spain Italian Dutch Russian Portuguese Japanese Korean Arabic Chinese Simplified

Brèves

22 juillet 2015 - Le parlement cubain ouvre ses comptes sur Twitter et Facebook

– L’Assemblée nationale du Pouvoir Populaire cubain (Parlement) a lancé ses pages officielles sur (...)

21 juillet 2015 - Francis Ford Coppola est à Cuba

Francis Ford CoppolaLa Havane, 17 jullet – Le célèbre réalisateur, producteur et scénariste (...)

20 juin 2015 - Une exposition photo de Mariline Dubois sur les abeilles mélipones de Cuba

Par Mariette et Alain Benoit à la Guillaume CUBARTE 14.06.2015
Á l’occasion du lancement de la (...)

19 juin 2015 - La 15e édition du Colloque International Ernest Hemingway

Par Maritza Mariana Hernández CUBARTE 19.06.2015
La 15e édition du Colloque International (...)

19 avril 2015 - La puissance des livres...

Chronique de Jacques Lanctôt publiée par le journal canadien CANOE
Deux grands hommes sont (...)