La Biennale de La Havane, la ville se transforme en galerie vivante

jeudi 18 avril 2019
par  Paula Lecomte, Philippe Mano

La Havane capitale artistique ! Depuis le 12 Avril, les artistes cubains et ceux venus du monde entier envahissent la ville de leurs créations. Pour mieux comprendre l’importance de la Biennale Internationale d’Art Contemporain de La Havane, nous vous proposons deux articles du site Cubania. Si vous êtes séduits, vous avez jusqu’au 12 Mai pour vivre la Biennale sur place.

2019-04-04 Allison Le Corre
Tous les deux ou trois ans, la capitale cubaine se transforme en une galerie d’art contemporain géante pendant la fameuse Biennale de La Havane. Expositions, performances et événements artistiques de toute sorte envahissent les rues, les musées, les centres culturels et les studios-galeries de la ville pour une exposition géante regroupant des artistes cubains et internationaux, renommés et émergents. C’est l’événement majeur des arts visuels de Cuba, où s’exhibe la créativité, le talent et les capacités expérimentales des artistes Cubains. 

L’événement majeur de l’art contemporain cubain

La Biennale de La Havane est un des événements culturels les plus transcendants de Cuba : il brise toute frontière disciplinaire et spatiale dans le but de transformer La Havane en galerie géante. Organisé par le Centre Culturel de Wilfredo Lam et soutenu par le Conseil des Arts Plastiques de Cuba, la Biennale est devenue une référence majeure dans l’art contemporain mondial, qui met en avant la capacité innovatrice, créative et contemporaine de la scène artistique cubaine, toute en relation avec les scènes artistiques internationales.

De l’Amérique latine au reste du monde

La Biennale de La Havane, fondée en 1984, est lancée par un des mouvements artistiques les plus avant-gardistes à Cuba depuis la Révolution : la fameuse génération des années 1980, aussi connue comme la génération de la fameuse exposition « Volumen 1 » qui déclenche un mouvement de rénovation des arts plastiques à Cuba. Cuba a toujours été un centre de production artistique important en Amérique Latine et une référence d’avant-gardisme et contemporanéité dans la région. À partir de cette position de référence, les fondateurs de la Biennale cherchent à créer une plateforme pour valoriser internationalement l’art contemporain latino-américain, dans un contexte de Guerre Froide, où ils sont largement exclus des plateformes artistiques occidentales. Cette perspective dé-colonisatrice assoit le ton de la Biennale de La Havane qui, dans la première édition, intègre des artistes latino-américains et caribéens avant tout, pour ensuite s’étendre à l’Asie et l’Afrique.

Malgré le caractère réellement « triennale » de la Biennale de La Havane, l’événement réitère son intention de devenir « biennale », sachant qu’il a acquis une réputation internationale importante. Au cours des années, la Biennale attire toujours plus d’artistes internationaux au-delà des pays du tiers-monde et devient un grand hommage à Cuba comme point de rencontre et d’expérimentation artistique dans le monde. Les artistes cubains majeurs ont toujours pris part à la Biennale, dont Carlos Garaicoa, René Francisco, Wilfredo Prieto, les Carpintero, entre autres, aussi bien que des artistes contemporains renommés du monde entier, comme le mexicain Gabriel Orozco, la française Louise Bourgeois, le belge Francis Alÿs et l’italien Michelangelo Pistoletto.

De l’art en abondance : événements collatéraux et extra officiels 

Mais ce n’est pas que les grands artistes de réputation internationale qui prennent part à cet événement. La Biennale intègre plusieurs centaines d’artistes cubains et internationaux, émergents comme établis, qui s’emparent de la ville pour exhiber leur art au-delà des galeries. Chaque édition s’organise autour d’un thème qui donne lieu à un événement théorique en marge des expositions, ouvrant des portes à tout type d’interprétations et de formes. L’événement déborde donc au-delà des frontières institutionnelles qui organisent le festival et des artistes de toutes disciplines s’intègrent en collatéral ou extra-officiellement, ouvrant leurs studios ou maisons au public de la Biennale. Résultat : la Biennale est devenue l’événement artistique le plus pluri-disciplinaire et varié de Cuba. Expositions, performances, conférences, projections, ateliers, hommages, spectacles, art visuel, architecture, théâtre, danse… La Havane devient un centre de dynamisme artistique sans pareil qui cherche à rendre visible l’art cubain dans le sens le plus large possible.

Biennale XIII de La Havane : « La Construction du Possible »

Cette année, pour la 13e édition de la Biennale 2019, la ville accueille plus de 200 artistes provenant de 50 pays différents, la plupart d’entre eux d’Amérique Latine ou des Caraïbes. L’idée principale de cette biennale est de transformer La Havane en corridor culturel, dans lequel interagiront les créateurs et spectateurs. Selon le thème général, « la construction du possible », cette édition veut proposer un espace pour toute typologie d’art contemporain qui envisage la création comme une expérience en vie ou en cours. Les organisateurs insistent donc pour que cette année « l’art envahisse la ville ».

On retrouvera le projet déjà reproduit dans les deux dernières Biennales, « Detrás del Muro » où des installations sont mises en place tout au long du Malecón de La Havane. La nouveauté de cette année : le projet du Corridor de Línea qui veut faire exposer à la rue l’art de tous les centres culturels qui se positionnent sur la Calle Línea, un axe principal du Vedado et l’axe culturel le plus important de la ville. Outre les installations et performances dans la rue, chaque galerie et studio important de La Havane proposera ses propres expos et événements : Centro Cultural Wilfredo Lam, Factoría Habana, Galería Contínua, Taller Sociocultural Chullima, et bien d’autres… Le programme est chargé ! Pour plus d’informations, restez connectés… 

 https://youtu.be/T5v-CmNaAJA

Six propositions incontournables de la 13e Biennale de La Havane

2019-04-12 Clara Nuñez

Ayant pour thème La construcción de lo posible (La construction du possible), la Biennale de La Havane propose à cette édition d’envisager l’art comme quelque chose de « vivant ». Cette manifestation s’affirme comme l’un des événements culturels les plus importants au monde. 

Au moment d’annoncer la tenue de cette nouvelle édition de la Biennale, voilà déjà quelques mois, les organisateurs ont fait état manifestement de la volonté « d’inonder la ville d’art », et tout semble indiquer qu’ils y réussiront. Du 15 avril au 15 mai, dans le cadre du 500eanniversaire de la capitale, la ville merveille s’apprête à faire preuve, une fois de plus, du réalisme magique qui la caractérise avec l’organisation de 60 expositions collectives, 36 expositions individuelles ou bi-personnelles, 85 expositions en studios et ateliers (open studios) et 19 interventions dans des espaces publics parsemés un peu partout dans la capitale. Y participeront 852 artistes en représentation de Cuba, de l’Afrique, de l’Europe, du Moyen-Orient, de l’Asie, de l’Amérique latine et des Caraïbes. 

Les œuvres les plus diverses seront exhibées dans des musées, ateliers, galeries, voire dans des espaces urbains, le but étant de promouvoir l’interaction entre l’art et le public et de favoriser une expérience vivante. Mais il faudra, comme toujours, savoir où aller et quand. Bien qu’il soit très souvent préférable de se laisser aller librement, il y a certaines manifestations à ne pas manquer, à savoir :
 

1. Detrás del Muro (Dedelmu et Escenario Líquido). Le Malecón en tant qu’œuvre d’art

(Malecón nº 307 : 14 avril, 17h)

Photo : Cortesía Detrás del Muro (dedelmu.com)
La troisième édition de cette offre, qui plaide pour l’insertion de l’art dans les espaces publics, montrera tout au long de la mythique promenade du bord de mer havanaise l’œuvre de plus de soixante artistes, dont 30 Cubains. Parmi les exposants citons Carlos Martiel et Rachel Valdés (Cuba), Laurent Grasso (France), David Magán (Espagne), José Dávila et Javier Marín (Mexique). Detrás del Muros’étendra aussi à l’Avenida del Puerto, à la promenade du Prado, au Callejón de los peluqueros (ruelle des coiffeurs) et au quartier de Colón. 

 https://youtu.be/p0qrUEOAlcg

2. Atelier Chullima. Conectando la creatividad (La créativité mise en rapport)

(Calle 6 no905 : 12 avril, 10h)

Photo : Adrián Curbelo
Ancien chantier naval situé à proximité du Puente de Hierro reliant la municipalité de Playa au quartier du Vedado. Cet espace artistique et culturel, animé par l’artiste cubain Wilfredo Prieto, a pour objectif d’encourager le rapport et la rencontre entre différentes disciplines artistiques. À cette occasion, performances, restauration, architecture et arts plastiques s’y donneront rendez-vous avec la participation d’artistes de renom tels que Joan Baixas (Catalogne), Prieto (Cuba) et l’architecte Alberto Kalach (Mexique).

3. Lyceum. Performance alternative exécutée par des jeunes. Casa de la Cultura de Plaza

(Calzada y 8 : 15 avril, 16h)

La Casa de la Cultura de Plaza, plus connue par les Havanais comme « La Casona », est l’un des points clé où l’art le plus spontané et émergeant occupe une place de choix. S’inscrivant dans le cadre du programme collatéral, cette intervention collective axée sur la performance et la danse contemporaine sera animée par des artistes cubains (très jeunes, mais très sûrs d’eux) comme Martica Minipunto, Danco Robert Duportai, Ernesto Crespo et Flavia Fuentes. 

4. Projet Espacios y Laboratorio 26. Corredor Cultural de la Calle Línea.

(Calle 26 no255, 20 avril, 18 heures)

Ce projet culturel, fruit de la collaboration entre Cuba et l’UE, né en 2018, fera connaître les premiers résultats de son travail dans le cadre de la Biennale. La calle Línea est l’une des artères les plus importantes de la ville. L’objectif de cette proposition est de revitaliser la zone socialement et durablement. Les espaces culturels parsemés tout au long des trois kilomètres de cette voie (galeries et théâtres, entre autres) constitueront la scène principale de ce couloir de culture cubaine à l’état pur.

Photo : Cubanía

5. HB, Arte cubano contemporáneo. Un voyage dans le passé et le présent de l’art cubain

(11 avril, 10h) 

L’exposition la plus vaste de la Biennale se tiendra dans le Gran Teatro de La Habana Alicia Alonso, la galerie Collage Habana et l’atelier Ensemble. Ces espaces accueilleront l’œuvre de 103 artistes appartenant à plusieurs générations et représentant des poétiques différentes, dont 12 lauréats du Prix national des arts plastiques, entre autres artistes cubains.

Photo : Facebook Bienal

* BONUS : La Biennale au-delà de La Havane. (Proposition supplémentaire à l’intention de ceux qui cherchent toujours plus)

Une autre nouveauté attirante pourra être appréciée lors de cette Biennale, à savoir des expositions organisées dans d’autres régions de Cuba. C’est une occasion à ne pas rater pour ceux qui aiment aller au-delà de la capitale. Tel est le cas du projet Farmacia, à Pinar del Río ; de l’initiative Ríos intermitentes, animée par l’artiste Magdalena Campos, à Matanzas ; de l’exposition collective Mar adentro, qui rendra hommage au bicentenaire de la Perla del Sur, à Cienfuegos ; ainsi que d’autres propositions liées au Festival international d’art vidéo, à Camagüey.

Traduction : Fernández-Reyes


Agenda

<<

2019

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112ème Forum National de la coopération entre la France et Cuba">131415
16171819202122
23242526272829
30123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

-* Victor Hugo - Visionnaire de Paix

Cliquer ICI :
http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com/

http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com

.Tres mares, Trois Mers

http://3mers-3mares.jimdo.com/3mers-3mares/biennale-de-la-havane-2015

LE MAGAZINE

LE MAGAZINE N° 33

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=3958/

Portail CUBARTE

http://www.cubarte.cult.cu/fr

POUR EN SAVOIR PLUS SUR CUBA COOPERATION FRANCE

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=2248

Solidarité avec les Cubains : faire un don

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=4126/

Traductor

English French German Spain Italian Dutch Russian Portuguese Japanese Korean Arabic Chinese Simplified

Brèves

22 juillet 2015 - Le parlement cubain ouvre ses comptes sur Twitter et Facebook

– L’Assemblée nationale du Pouvoir Populaire cubain (Parlement) a lancé ses pages officielles sur (...)

21 juillet 2015 - Francis Ford Coppola est à Cuba

Francis Ford CoppolaLa Havane, 17 jullet – Le célèbre réalisateur, producteur et scénariste (...)

20 juin 2015 - Une exposition photo de Mariline Dubois sur les abeilles mélipones de Cuba

Par Mariette et Alain Benoit à la Guillaume CUBARTE 14.06.2015
Á l’occasion du lancement de la (...)

19 juin 2015 - La 15e édition du Colloque International Ernest Hemingway

Par Maritza Mariana Hernández CUBARTE 19.06.2015
La 15e édition du Colloque International (...)

19 avril 2015 - La puissance des livres...

Chronique de Jacques Lanctôt publiée par le journal canadien CANOE
Deux grands hommes sont (...)