Brèves de la semaine

jeudi 19 septembre 2019
par  Philippe Mano

Donald Trump prolonge d’une année supplémentaire le blocus américain contre Cuba
"Je détermine que la poursuite de l’exercice de ces autorités à l’égard de Cuba pendant un an est d’un intérêt national pour les États-Unis", lit-on dans la déclaration correspondante du dirigeant américain, publiée vendredi 13 par le service de presse de la Maison-Blanche.
Depuis 1962 - il y a 57 ans – les États-Unis ont imposé à Cuba un blocus économique, commercial et financier qui, selon les chiffres officiels, aurait causé des dommages cumulés de 933 678 millions de dollars, compte tenu de la dépréciation du dollar par rapport à la valeur de l’or. À 27 reprises, depuis 1992, la communauté internationale au sein de l’Assemblée générale des Nations Unies a largement rejeté le blocus imposé par les États-Unis à l’île . Récemment, le département du Trésor américain a modifié la réglementation cubaine sur le contrôle des avoirs afin d’imposer de nouvelles sanctions à l’île, en représailles de son appui au gouvernement du Venezuela . Ces nouvelles sanctions comprennent des mesures visant à empêcher la Havane d’avoir accès aux devises. Ces derniers mois les sanctions contre Cuba se sont multipliées alors que la pression sur le Venezuela s’intensifie. Début juin, Washington a approuvé de nouvelles restrictions à l’encontre de La Havane, interdisant les voyages de groupes éducatifs sur l’île et annulant les autorisations accordées aux bateaux de plaisance et de passagers, y compris aux croisières et aux yachts, ainsi qu’aux avions privés.

Débat en France sur les opportunités commerciales avec Cuba
La presse cubaine (Cubadebate) a rendu compte ainsi de ces rencontres en France la semaine dernière
Le salon économique professionnel Espace Collectivités a tenu un débat sur les opportunités d’échanges commerciaux que représente Cuba pour divers acteurs français.
Après l’inauguration du stand de l’île au forum prévu, hommes d’affaires et experts français ont rejoint un panel avec l’ambassadeur de Cuba, Elio Rodríguez, et la chef de la délégation du pays des Caraïbes, Celia Labora Dans le colloque intitulé « Cuba, attractivité et potentiel économique « , les participants ont abordé la situation actuelle de l’économie de la plus grande des Antilles et l’impact du blocus imposé par les États-Unisdepuis 60 ans, renforcé par l’administration du président Donald Trump Celia Labora a précisé , dans le parc des expositions de Paris-Le Bourget, les aspects de l’état d’avancement de l’actualisation socio-économique actuelle et les facilités pour la présence et les investissements étrangers.En ce sens, le directeur des relations internationales de la Chambre de commerce a insisté sur le fait que Cuba garantissait les conditions du succès des entreprises étrangères, protégées par la législation nationale .En ce qui concerne les secteurs à fort potentiel d’échanges commerciaux, il a mentionné le tourisme, les énergies renouvelables et les biotechnologies, un domaine qui offre des produits uniques au monde pour la protection de la santé humaine.
Au cours du forum d’environ deux heures, l’Ambassadeur Rodriguez a souligné la stabilité et les facilités trouvées par des sociétés étrangères et la haute qualification professionnelle des Cubains. Il a également réitéré les dégâts causés à l’île par les milliards de dollars causés par le blocus de Washington et par l’engagement de son peuple à résister aux agressions visant à défendre sa souveraineté et à progresser sur la voie du développement .Selon le diplomate, la plus grande des Antilles a la volonté de continuer à renforcer les relations avec la France à tous les niveaux, du centre au local.
Pour sa part, l’expert latino-américain Stéphane Witkowski a évoqué le scénario défavorable dans lequel Cuba a été contraint de se développer. L’universitaire de l’Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3 a appelé à explorer de nouvelles manières d’approcher le pays des Caraïbes, y compris l’économie sociale. Les hommes d’affaires français Víctor Fernández et Laurent Scheer ont partagé leurs expériences des liens avec l’île et ont convenu que malgré la politique de blocus et les sanctions imposées par les États-Unis, il est possible de réaliser une coopération dans l’intérêt mutuel.
Fernández, président de l’association Cuba Coopération France, a évoqué la collaboration décentralisée basée sur le développement local, tandis que Scheer, directeur des affaires publiques de Pernod Ricard, chargé des relations commerciales avec Cuba, était l’invité d’honneur du forum.


Cuba apporte sa vérité non divulguée par Abel Prieto

Le député et intellectuel cubain Abel Prieto a déclaré lors de la Fête de l’Humanité que l’île expose dans ce forum traditionnel la vérité sur sa révolution et sur son peuple, que manipulent ou cachent les médias."Nous n’avons jamais cessé de participer, car ces forums permettent à Cuba d’être entendu et au public de connaître la vérité", a déclaré le conseiller présidentiel, qui dirige la délégation de la plus grande des Antilles. Selon Prieto, les citoyens reçoivent généralement dans le monde entier un déluge de calomnies sur l’île, où l’être humain vient en premier et où leurs conquêtes sociales et leur solidarité internationale sont indéniables.

Belgique et Cuba, nouveaux liens universitaires
Une délégation de l’Université d’Anvers a rencontré ses homologues de Camaguey, avec des projets de collaboration scientifique dans des domaines tels que les sciences pharmaceutiques, biomédicales et vétérinaires. Herman Van Goethem, recteur de l’université belge, s’est dit convaincu par le succès d’une "collaboration comme celle que nous avons aujourd’hui, qui nous permettra de travailler ensemble pour créer de meilleurs pays et un monde meilleur". Conscient des difficultés rencontrées par Cuba pour son développement, l’universitaire a déclaré que « cette coopération est un produit de la solidarité car, dans notre pays, nous avons la possibilité de soutenir des universités fortes telles que la vôtre, affectées par des phénomènes internationaux tels que le blocus américain. Nous avons donc l’idée de travailler dur au moins pour les dix prochaines années », a-t-il déclaré. Les centres universitaires des régions flamandes ont été un pilier de la collaboration scientifique afin de garantir la sécurité alimentaire à Cuba, comme en témoigne le projet d’élevage parrainé par l’Université de Camagüey .

Twitter censure massivement les journalistes et les médias à Cuba
Dans l’après-midi du mercredi 11 septembre, des dizaines de comptes Twitter de journalistes et de médias cubains ontété bloqués par la plate-forme, quelques minutes avant la comparution à la télévision du président Miguel Díaz Canel et d’autres hauts responsables du gouvernement cubain. Pendant une heure et demie, ils ont présenté de manière exhaustive des mesures économiques exceptionnelles, en réponse à la reprise de la guerre économique américaine contre le pays.Dès le début de la diffusion en direct de la table ronde informative, des dizaines de professionnels ont dénoncés via Facebook, Whatsapp que leurs comptes Twitter avaient été suspendu. Ils pouvaient accéder à leur chronologie, mais on avait bloqué les options de préférences, de retweet et de commentaires. Parmi les médias bloqués « pour violation des règles de Twitter » figurent @Cubadebate avec près de 300 000 abonnés et @Granma_Digital avec environ 167 000 abonnés, en plus de @MesaRedondaCuba, @RadioRebelde, @DominioCuba, @Cubaperiodistas, @CanalCaribe. L’ Union des journalistes de Cubadénonce fermement la disparition de ces espaces d’expression d’idées, dans un acte de censure de masse des journalistes, des éditeurs et des médias. » Nous exigeons que les comptes bloqués qui, en aucun cas, n’avaient violé les règles de Twitter, soient rétablis immédiatement, tandis que la plate-forme les empêche d’exercer leur travail et tente de museler un événement informatif de premier ordre dans notre pays. « .

La conférence des entreprises agricoles américano-cubaines se réunit à La Havane
La deuxième conférence d’affaires États-Unis-Cuba s’est réunit à La Havane pour poursuivre les travaux commencés en novembre 2018 afin de renforcer les relations dans le secteur agricole entre les deux pays.La réunion a lieu à un moment où le président américain Donald Trump intensifie le blocus économique, commercial et financier contre Cuba.
Le co-président de la Coalition agricole américano-cubaine, Paul Johnson, l’organisation qui sponsorise la conférence, a reconnu au début les temps difficiles dans lesquels se nouent les liens entre les deux pays, « mais j’ai l’optimisme quant au travail que nous avons accompli pour améliorer ces liens. Je suis très heureux des discussions ouvertes qui ont eu lieu lors de cet événement et de pouvoir continuer à développer les projets que nous menons depuis longtemps », a-t-il déclaré.
Moraima Céspedes, directrice des affaires internationales du ministère de l’Agriculture , a souligné l’importance des échanges d’expériences que permet cette réunion, qui fait partie du mémorandum d’accord concluentre les deux parties sur les questions agricoles.Il permet de fournir des informations sur l’agriculture cubaine ainsi que sur les possibilités d’investissement étranger dans le secteur agroalimentaire , a-t-elle déclaré.
La coalition agricole américaine prône la levée du blocus de Cuba . Paul Johnson, a déclaré que « cette entité visait entre autres à établir un commerce bilatéral et à mettre fin au blocus imposé par les États-Unis à cette île. Nous sommes ici pour maintenir cette relation et reconnaître que, malgré les défis, le chemin suivi dans le domaine de l’agriculture reste viable .Les Américains qui travaillent dans l’agriculture doivent mettre fin au blocus, car il a été prouvé au cours des 60 dernières années qu’il était totalement inefficace, et à l’heure actuelle, Cuba représente un marché important pour les États-Unis .
Nous représentons les agriculteurs et et nous envoyons un message clair, allons à Cuba et poursuivons nos relations. Nous commençons à exporter à Cuba, principalement du poulet et du soja, et bien entendu, cette île produit des aliments que les États-Unis ne produisent pas efficacement, tels que des fruits tropicaux ou des crevettes".

Cuba et l’Espagne cherchent à consolider le dialogue et la coopération bilatérale
Le ministre cubain des Affaires étrangères, Bruno Rodríguez, et le secrétaire d’État espagnol à la Coopération internationale, Juan Pablo de Laiglesia, ont confirmé la volonté des deux pays de consolider le dialogue politique, la coopération et les relations économiques. Rodríguez et De Laiglesia "ont souligné le bon état des relations bilatérales et ont exprimé la volonté mutuelle de renforcer les échanges dans différents domaines, de consolider le dialogue politique et de renforcer les liens économiques, commerciaux et de coopération". Cuba et l’Espagne ont mis en place ces dernières années une approche nouvelle dans leurs relations bilatérales, qui s’est cristallisée lors de la visite à La Havane du président du gouvernement espagnol en exercice, Pedro Sánchez, en novembre 2018.

Arriba Habanos SA à 25 ans
Le 14 septembre, Empresa Mixta Habanos SA, a célébré son 25e anniversaire, et enregistré une croissance de 7% de ses ventes avec une présence dans plus de 160 pays, a informé son directeur du marketing opérationnel, Ernesto González. Le responsable a expliqué que les exportations continuent d’augmenter malgré l’impossibilité d’accéder au marché des États-Unis. Le vice-président du développement de Habanos SA, José María López, a déclaré que ces 25 années montrent que l’on peut continuer à croître, en vendant plus et mieux, démontrant ainsi la qualité des cigares cubains. Il a affirmé que le succès de la société le doit aux cigares en tant que produit unique en raison de son origine et de sa tradition, associés à une stratégie de gestion claire qui a positionné toutes les marques sur le marché international. La société mixte hispano-cubaine a atteint le quart de siècle déjà en tant que leader mondial dans la commercialisation de tabac de qualité supérieure.

Exposition : ¿PADONDE VAMOS ? L’ art cubain à Paris

Après s’être intéressée à l’art contemporain japonais, chilien et du sud des Caraïbes, la 193 Gallery continue son tour du monde de l’art en présentant la scène contemporaine cubaine. Depuis le 4 Septembre et jusqu’au au 27 Octobre, la nouvelle galerie du haut marais dédiée à l’art contemporain étranger accueillera les œuvres de neuf artistes cubains représentants les principaux courants artistiques de ce pays : de l’abstraction au figuratif en passant par l’art politique jusqu’à l’art conceptuel. Autour d’artistes majeurs, présents dans les plus grandes biennales et collections internationales, la 193 Gallery questionne l’évolution de l’art contemporain cubain et de tout un pays, à travers une exposition collective au titre évocateur : ¿Pa’ Donde Vamos ?– Où allons nous ?
Après plusieurs voyages à La Havane au cours de ces trois dernières années, l’équipe de la 193 Gallery a sélectionné les artistes cubains les plus prometteurs de ces dernières décennies, avec l’aide de Samantha Barroero, curatrice de l’exposition, qui travaille depuis vingt ans à la Fondation Brownstone, spécialisée en art contemporain cubain.
Trois générations d’artistes permettent de mieux comprendre les enjeux d’une scène singulière qui est aujourd’hui devenue incontournable sur le marché international de l’art contemporain : Ivan Capote – Liset Castillo – René Francisco Rodríguez – Ernesto Jesus Garcia – Chuli Herrera – R10 – Esterio Segura – Gabriel Sanchez Toledo – José Angel Vincench.
193 Gallery 7 rue Filles du Calvaire 75003 Paris

Un film cubain à Biarritz
Dans le cadre du Festival de Biarritz Amérique latine à noter la présentation du film cubain La Arracanda , réalisé par Aldemar Matias, une coproduction avec la France et le Brésil .
Ce sera la première projection en France de ce film produit en 2018.

Design cubain au Mexique, éloge du possible
L’événement annuel, organisé par Mexico Creative Territory, une entité qui stimule la production autour du design et de l’architecture, aura lieu du 3 au 27 octobre. Pour cette onzième édition, Cuba a été choisi comme État invité..
La Design Week a lieu à Mexico , choisie comme capitale mondiale du design 2018 par 35 candidats et la première ville d’Amérique latine à obtenir cette désignation.
En 2017, cette place était occupée par la Suisse et , par le passé, cet hommage a été rendu à des nations comme l’Allemagne (2016), l’Italie (2015), le Royaume-Uni (2014) ou le Brésil (2013). Ce sont des économies fortement industrialisées ou émergentes (dans le cas du géant latino-américain), dans lesquelles le design est considéré comme un facteur de développement stratégique, contribuant à la richesse matérielle, aux actifs incorporels, au bien-être ; avec une insertion ostensible et large dans les différents secteurs productifs et sociaux.
Pour Marco Coello, l’un des fondateurs et directeur culturel de Design Week Mexico
« les créatifs cubains ont un niveau professionnel élevé, ils gèrent extraordinairement l’espace, les couleurs et les proportions ».
À partir du 5 octobre, au Musée d’art moderne, se tiendra une exposition nommée Cuba : l’unicité du design , dont l’extension est prévue jusqu’en février 2020. Cet échantillon est composé de mobilier, luminaires, vaisselle, photographies, maquettes et matériel graphique et interactif de professionnels cubains de différentes générations ; dont Clara Porset, Gonzalo Córdoba, Alfredo Rostgaard et Eduardo Muñoz Bachs.
Le déploiement du design cubain dans toutes ces activités, avec le travail de près de 50 personnes, choisies au nom du vaste univers créatif existant sur l’île, est soutenu par la Fondation Caguayo et le Bureau de l’historien de la ville de La Havane.


Commentaires

Agenda

<<

2019

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
30123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

-* Victor Hugo - Visionnaire de Paix

Cliquer ICI :
http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com/

http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com

.Tres mares, Trois Mers

http://3mers-3mares.jimdo.com/3mers-3mares/biennale-de-la-havane-2015

LE MAGAZINE

LE MAGAZINE N° 33

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=3958/

Portail CUBARTE

http://www.cubarte.cult.cu/fr

POUR EN SAVOIR PLUS SUR CUBA COOPERATION FRANCE

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=2248

Solidarité avec les Cubains : faire un don

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=4126/

Traductor

English French German Spain Italian Dutch Russian Portuguese Japanese Korean Arabic Chinese Simplified

Brèves

20 mars 2016 - RFI - Spéciale CUBA - V.Fernandez - mardi 22 mars entre 8H10 et 8H30

Victor Fernandez sera sur notre antenne le mardi 22 mars en direct entre 8H10 et 8H30 dans le (...)

6 février 2013 - {{{Bordeaux : le perchiste Romain Mesnil au secours du cirque Gruss

Les Cuba Boys ont brisé leur barre. Le champion de saut sauve leur numéro en leur cédant six (...)

23 novembre 2012 - Ouragan Sandy : aide d’urgence de la France de 70 000 Euros à Cuba

A la suite du passage de l’ouragan Sandy sur les Caraïbes, qui a causé de très importants dégâts (...)

5 novembre 2012 - FAMILLE SOLIDAIRE

Albi. « Barquito de papel », un élan solidaire et « un bon petit colis » pour des écoles à Cuba AIDE (...)

22 octobre 2012 - 110e anniversaire des relations diplomatiques Cuba / France

A l’occasion du 110e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre Cuba et la (...)