Brèves de la semaine

jeudi 7 mai 2020
par  Philippe Mano

L’Union européenne et l’Amérique latine et les Caraïbes : unir leurs efforts contre le coronavirus
Un message de Josep Borrell, haut représentant de l’Union pour les affaires étrangères et la politique de sécurité et vice-président de la Commission européenne.
« L’Union européenne et ses citoyens traversent une période très difficile.Mais nous sommes conscients que pour surmonter la pandémie, nous devons coopérer avec tous nos partenaires, travaillant côte à côte. Et nous le savons parce que nous le faisons depuis des décennies dans le monde entier, face à d’autres défis communs, en particulier en Amérique latine et dans les Caraïbes. Et c’est pourquoi, malgré nos propres difficultés, l’Union européenne a décidé de réorienter immédiatement les programmes de coopération technique et financière avec l’Amérique latine et les Caraïbes pour répondre à cette pandémie, avec un total de 918 millions d’euros, qui seront alloués au financement des travaux de l’Organisation panaméricaine de la santé et de la Fédération internationale de la Croix-Rouge.
À Cuba, l’Union européenne adapte stratégiquement les nouveaux projets de coopération mis en œuvre dans le pays, en particulier ceux liés à la sécurité alimentaire, en dialogue avec le gouvernement et les institutions concernées au nouveau contexte. De même, des besoins urgents sont identifiés dans les services de santé et autres services sociaux pour orienter d’éventuels fonds supplémentaires, notamment ceux qui pourraient résulter de la conférence des donateurs du 4 mai, une initiative organisée par la Commission européenne dans le but de lever des fonds à l’échelle mondiale pour contribuer à la lutte contre la pandémie.
La crise sanitaire ne connaît pas de frontières, de régions ou de pays. C’est pourquoi nous remercions Cuba d’avoir répondu immédiatement à la demande de médecins et de personnel infirmier faite par l’Italie et d’autres pays dans le monde, dans une démonstration claire de solidarité entre nos peuples.
Le défi ne fait que commencer. Le coronavirus est à l’origine d’une crise économique mondiale qui aggravera les inégalités et affectera plus gravement les plus vulnérables. L’Europe et l’Amérique latine peuvent faire beaucoup plus si nous agissons ensemble, faisant avancer un programme multilatéral au sein du G20, des Nations Unies et des institutions financières multilatérales afin qu’il y ait plus d’espace budgétaire pour éviter l’effondrement de la santé, l’effondrement économique et une grave crise sociale. »

L’Agence internationale de l’énergie atomique aidera Cuba pour combattre le COVID-19
L’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a annoncé qu’elle enverrait à Cuba des kits de diagnostic et du matériel de techniques nucléaires, nécessaires à la lutte contre le COVID-19. L’envoi est le deuxième que cette organisation offre à l’île et contient du matériel scientifique qui contribue à la détection précoce du virus chez les patients.

Cuba attend une enquête sur l’attaque à l’arme à feu contre son ambassade aux États-Unis
Aux petites heures du matin du jeudi 30 avril 2020, un inconnu a tiré à l’arme à feu sur le bâtiment de l’ambassade de Cuba aux États-Unis. Le personnel de la mission n’a subi aucun dommage, il est en sécurité et protégé, mais le bâtiment a subi des dégâts matériels dus aux impacts des projectiles, rapporte le site officiel du ministère cubain des Relations extérieures. L’individu, dont le gouvernement cubain n’a aucune information quant à l’identité, a été interpellé par les autorités locales sur les lieux et placé en garde à vue, poursuit la note. Il est de l’obligation des États de prendre toutes les mesures appropriées pour protéger les locaux d’une mission diplomatique accréditée auprès de leur pays contre toute intrusion ou tout dommage et pour éviter toute atteinte à la tranquillité de la mission ou à sa dignité

Des experts de l’ONU appellent les États-Unis à lever l’embargo contre Cuba
Des experts des Nations Unies ont demandé aux États-Unis de lever l’embargo imposé à Cuba pendant six décennies, soulignant qu’il entrave la réponse humanitaire dont l’île a besoin pour lutter contre la pandémie de Covid 19. « Dans cette situation d’urgence, la réticence du gouvernement américain à suspendre ses sanctions peut causer des souffrances à Cuba et dans d’autres pays soumis à ce type de mesure », ont déclaré les experts dans un communiqué.Pour cette raison, ils exhortent Washington à « supprimer les barrières commerciales et autres mesures » « qui empêchent de financer l’acquisition de médicaments, de matériel médical, de nourriture et d’autres biens essentiels ». Ils ont souligné que dans la crise actuelle « personne ne devrait se voir refuser l’accès à des soins médicaux vitaux » et ont noté que le contrôle du coronavirus « ne peut être réalisé qu’avec les efforts conjoints de tous les gouvernements et organisations internationales, dans un esprit de multilatéralisme, de coopération et de coopération.et de solidarité ».

L’intérêt mondial pour l’interféron cubain augmente
Plus de 80 pays ont manifesté leur intérêt pour l’acquisition de l’interferon humain recombinant Alpha 2b, un médicament cubain connu pour ses résultats dans le traitement des patients positifs atteints par le coronavirus. Sur l’île, 93,4% des patients atteints de Covid-19 ont été traités par Heberon - nom commercial de l’Interferón Alfa 2b -, selon les données révélées par le ministère cubain de la Santé publique (Minsap). Les chiffres officiels cités indiquent que, jusqu’à la mi-avril, parmi les patients traités avec ce médicament seulement 5,5% ont atteint l’état de gravité, et parmi eux le taux de mortalité n’a été que de 0,9%, des taux bien inférieurs à ceux enregistrés dans le reste du monde.Le protocole de soins établi par le Minsap pour faire face à la pandémie prévoit l’utilisation de l’interferon, couplé avec d’autres médicaments, chez les patients touchés par le virus, mais pas chez ceux qui développent des états sévères ou critiques de la maladie.

Des doses préventives d’interferon seront fournies au personnel de santé à Cuba
Le personnel de santé cubain recevra des doses préventives de l’antiviral interferon pour augmenter ses défenses contre le Covid-19 , a annoncé lundi le directeur du service épidémiologie du ministère cubain de la Santé publique, Francisco Durán. Le médicament sera fourni sous forme de gouttes nasales aux professionnels de santé, une voie d’application ayant un effet similaire à l’inhalation via un nébuliseur. Cette formule, qui peut également être administrée sous forme d’injection, était déjà utilisée dans les populations à risque telles que les usagers des centres d’aide sociale.Il est également utilisé dans le protocole de traitement pour « pratiquement tous » les patients qui ont contracté la maladie, a déclaré l’épidémiologiste. Le personnel de santé cubain affecté aux hôpitaux et aux centres qui traitent les cas de COVID-19 à Cuba travaille en équipes rotatives de deux semaines. A l’expiration de cette période, ils doivent conserver encore quinze jours d’isolement dans des centres agréés à cet effet.

Cuba : le pourcentage de personnes de plus de 60 ans augmente
En 2019, les personnes âgées représentaient 20,8 % de la population et en 2020 montant devraient atteindre 21,2%, un chiffre inquiétant quant à ses implications sociales et économiques, reflétant le vieillissement croissant de la population de l’ Île.

Cuba reçoit un don de l’OPS de 100 000 tests PCR pour faire face à COVID-19
L’Institut Pedro Kourí (IPK) a reçu mardi 100 000 tests de PCR moléculaire en temps réel l pour une distribution au niveau national, dans le cadre d’un don de l’Organisation panaméricaine de la santé (OPS) et de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), pour combattre COVID-19 à Cuba. Selon le directeur de l’IPK, le Dr Manuel Romero, les tests seront distribués aux laboratoires de Santiago de Cuba, de La Havane et de Villa Clara, du Centre de recherches pour la défense civile, du Centre de génie génétique et de biotechnologie (CIGB) et de l’hôpital. Frères Ameijeiras. Ce don fait partie de ceux que l’OPS a fait à Cuba depuis le début de la pandémie. « L’OPS a été la première à nous soutenir avec un groupe de ressources nécessaires pour que cela commence à fonctionner », a expliqué le vice-ministre de la Santé, Luis Fernando Navarro.

25 brigades cubaines Henry Reeve fournissent une aide internationaliste
« Aujourd’hui, 601 collaborateurs font partie du contingent Henry Reeve dans les pays d’Amérique latine, ainsi que 615 autres dans les Caraïbes, 467 en Afrique et 358 en Europe et au Moyen-Orient », a déclaré Le Dr José Angel Portal Miranda, ministre cubain de la Santé publique. Portal Miranda a précisé que, actuellement, environ 2 041 collaborateurs font partie de ces contingents qui apportent leur aide sur la scène internationale de la lutte contre COVID-19. À cela s’ajoutent les plus de 28 000 collaborateurs qui étaient en mission dans 59 pays avant le début de la pandémie

La Brigade de santé cubaine est arrivée à Trinidad Tobago pour combattre le COVID-19
La première brigade médicale du contingent Henry Reeve, composée à cent pour cent de femmes, est partie le matin du 1er mai à Trinité-et-Tobago pour combattre le COVID-19. Toutes les infirmières de la brigade ont 10 ans ou plus d’expérience professionnelle, représentent neuf provinces du pays et 45% d’entre elles ont déjà effectué des missions internationalistes. Comme dans les protocoles de préparation, avant de partir, le groupe a suivi des cours sur le comportement du nouveau coronavirus, les mesures de protection nécessaires pour y faire face et comment soigner les malades.
L’Association d’amitié Autriche-Cuba commence à collecter des signatures contre le blocus

L’Association d’amitié Autriche-Cuba « ÖKG » a lancé un appel à la collecte de signatures contre le blocus économique, commercial et financier des États-Unis contre Cuba, sous le titre : « Cuba aide, nous aidons Cuba ! -
Pour la fin du blocus ! ».

Les signatures visent à appeler le gouvernement autrichien à faire tout ce qui est en son pouvoir pour persuader l’administration américaine de mettre fin immédiatement au blocus contre Cuba. Elles appellent également l’Union européenne à s’opposer clairement aux sanctions contre Cuba et d’autres pays, sanctions qui violent le droit international. Il est également demandé, en signe de solidarité et de gratitude pour le soutien international de Cuba dans la lutte contre COVID-19, que toutes les dettes extérieures de Cuba soient annulées.

La force du système de santé cubain mise en évidence en Italie
« Le système de santé cubain, une autre histoire » a fait l’objet d’une téléconférence organisée depuis Padoue par les représentations du Parti de la Refondation communiste-européenne de gauche (PRC) et de l’Association nationale d’amitié Italie-Cuba (Anaic).Daniela Ruffini, chef du parti social RPC-Padoue, était la modératrice de la retransmission en direct via Facebook, qui comprenait la participation de l’ambassadeur de Cuba en Italie, José Carlos Rodríguez, et du directeur général adjoint du Centre de Génie génétique et biotechnologie (Cigb) de La Havane, Marta Ayala,. Le secrétaire national du RPC, Maurizio Acerbo, le président d’Anaic, Irma Dioli, le chef de la brigade médicale cubaine qui collabore à la lutte contre le Covid-19 dans la ville de Crema L’Ambassadeur Rodríguez a souligné la qualité et la nature universelle et gratuite du système de santé cubain en tant que « droit fondamental pour tous », qui est l’un des piliers du développement global du pays, malgré les obstacles imposés par le blocus américain. Marta Ayala a, pour sa part, souligné l’importance du lien entre le système de santé et l’industrie biotechnologique et pharmaceutique de l’île, qui permet aux produits et à la recherche d’être destinés à tous les Cubains qui en ont besoin en fonction de la priorité donnée par « notre système social »à la santé de la population.De Crema, en Lombardie, le Dr Carlos Pérez a donné des détails sur les résultats des travaux effectués par les médecins et infirmiers de sa brigade auprès de leurs collègues italiens.

Le blocus US contre Cuba entrave le travail de Commerce équitable que réalise Oxfam Wereldwinkel.
Oxfam achète depuis plusieurs décennies des produits cubains issus du commerce équitable. A cause du blocus commercial faire du commerce avec Cuba n’a jamais été une sinécure mais c’est encore plus difficile depuis l’administration Trump est en place. En 2018, Oxfam Fair Trade (OFT) a commandé un container de rhum cubain. Il aurait été payé avant le début du transport outre-mer. Mais ce paiement s’est très mal passé. Plusieurs banques européennes ont refusé de faire des transferts financiers vers Cuba. Il est évident que ce type de pratiques ne facilitent pas le commerce. Au bout de 4 mois, Oxfam Fair Trade a réussi à faire passer le paiement. Mais de ce fait l’expédition des containers a été considérablement retardée.
En 2019, OFT commande un nouveau container. Pour éviter un scénario similaire, OFT a utilisé un système alternatif de paiement (Ebury) grâce auquel l’argent est bien arrivé à temps à Cuba. Néanmoins, le container commandé est parti presque 8 mois après le paiement. La lourdeur administrative pour l’exportation en est responsable mais aussi le fait que les accessoires nécessaires ne sont pas toujours disponibles à Cuba : bouteilles, bouchons, étiquettes, … qui sont souvent importés via des fournisseurs, tâche très difficile à cause du blocus. Inutile d’aller plus loin pour montrer combien des situations de ce type sont néfastes à la chaîne commerciale et à la promotion du rhum cubain très apprécié dans les Wereldwinkels, dans les festivals et sur le marché européen. De plus, cela entrave le paiement d’une prime de commerce équitable aux producteurs cubains de sucre.
En 2020, un même problème du même ordre surgit. Actuellement OFT est en contact avec plusieurs instances cubaines pour acheter un lot important de vélos pour les producteurs de sucre certifiés Fair Trade. « Cela fait quelques mois que j’essaye de payer la prime via Oxfam à Cuba mais (à cause du blocus), c’est très dur » explique Marion Meyvis (product manager pour l’Amérique Latine chez Oxfam Fair Trade). Faire du commerce avec Cuba devient de plus en plus difficile chaque année. Mais Oxfam-Wereldwinkels et Oxfam Fair Trade continuent de se battre pour cela et notamment en achetant et vendant du rhum cubain.
Au vu de la pandémie actuelle du COVID-19, Oxfam International estime que le blocus contre Cuba doit à nouveau être évalué. Pour le moment, L’île ne peut pas se fournir correctement en matériel médical nécessaire. L’organisation fait appel aux gouvernements à l’échelle mondiale pour encourager la coopération afin d’arriver à des solutions globales et sans ambiguïté au sujet du coronavirus.
Oxfam-en Belgique regroupe Oxfam Wereldwinkels, Oxfam Magasins du Monde et Oxfam Solidarité

Vu de France
Dans le cadre de notre feuilleton « les médias d’Europe et les médecins cubains » signalons le sujet du JT de France 2 au soir du 30 Avril, sous le titre
« Cuba : les États-Unis asphyxient l’île pendant l’épidémie
Depuis le début de l’épidémie en Amérique latine, Cuba envoie ses médecins dans les pays du continent. Mais pour autant, la vie sur l’Île communiste est de plus en plus dure.En cause : le blocus imposé par les États-Unis qui a redoublé d’intensité alors que la pandémie devenait mondiale. Le gouvernement de Donald Trump va même jusqu’à empêcher les importations de matériel médical, comme des médicaments et des respirateurs à son voisin insulaire ».
Jusqu’ici des faits incontestables, même si l’on oublie de signaler que les médecins cubains sont venus aussi en Europe (Italie, Andorre) , et qu’ils sont demandés officiellement par les DOM TOM français, et pas uniquement en Amérique latine. Mais après cela se gâte et la voix de la France devient la voix des USA …. Pan sur le bec, aurait écrit le Canard Enchaîné...! (PHM)
« L’aide médicale cubaine est notamment critiquée par le gouvernement des États-Unis : Nous avons remarqué comment le régime de La Havane tente de tirer profit du Covid 19. Les gouvernements qui acceptent les médecins cubains doivent payer ces médecins directement, sinon ils financeront un régime qui se fait de l’argent grâce au trafic d’êtres humains » a déclaré le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo. ».
Sans commentaire … !


Et en, bonus avec la permission de Philippe lien pour une vidéo bien agréable à écouter...https://www.youtube.com/watch?v=WAjRmHODjyQ


Commentaires

Agenda

<<

2020

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2627282930311
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30123456
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

-* Victor Hugo - Visionnaire de Paix

Cliquer ICI :
http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com/

http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com

.Tres mares, Trois Mers

http://3mers-3mares.jimdo.com/3mers-3mares/biennale-de-la-havane-2015

CIENFUEGOS 200

Cliquer ICI :
https://cienfuegos-200ans-2019.jimdofree.com/

hhttps://cienfuegos-200ans-2019.jimdofree.com

LE MAGAZINE

LE MAGAZINE N° 35

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=4531/

Portail CUBARTE

http://www.cubarte.cult.cu/fr

POUR EN SAVOIR PLUS SUR CUBA COOPERATION FRANCE

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=2248

Solidarité avec les Cubains : faire un don

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=4126/

Traductor

English French German Spain Italian Dutch Russian Portuguese Japanese Korean Arabic Chinese Simplified

Brèves

20 mars 2016 - RFI - Spéciale CUBA - V.Fernandez - mardi 22 mars entre 8H10 et 8H30

Victor Fernandez sera sur notre antenne le mardi 22 mars en direct entre 8H10 et 8H30 dans le (...)

6 février 2013 - {{{Bordeaux : le perchiste Romain Mesnil au secours du cirque Gruss

Les Cuba Boys ont brisé leur barre. Le champion de saut sauve leur numéro en leur cédant six (...)

23 novembre 2012 - Ouragan Sandy : aide d’urgence de la France de 70 000 Euros à Cuba

A la suite du passage de l’ouragan Sandy sur les Caraïbes, qui a causé de très importants dégâts (...)

5 novembre 2012 - FAMILLE SOLIDAIRE

Albi. « Barquito de papel », un élan solidaire et « un bon petit colis » pour des écoles à Cuba
AIDE (...)

22 octobre 2012 - 110e anniversaire des relations diplomatiques Cuba / France

A l’occasion du 110e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre Cuba et la (...)