Brèves de la semaine

jeudi 1er octobre 2020
par  Philippe Mano

Trump a enregistré sa marque à Cuba en 2008
De l’entrepreneur intéressé par Cuba au Président anti Cuba
Malgré les promesses selon lesquelles il ne ferait pas d’affaires à Cuba tant que l’île ne serait pas « libre », Donald Trump a demandé en 2008 d’enregistrer sa marque « Trump » dans la nation des Caraïbes pour diverses activités commerciales, notamment l’investissement dans l’immobilier, les hôtels, les casinos et les terrains de golf. Une recherche dans la base de données de l’Office cubain de la propriété industrielle montre que Donald J. Trump a engagé une avocate cubaine, Leticia Laura Bermúdez Benítez, pour soumettre la demande en octobre 2008. L’adresse indiquée était celle de l’organisation Trump : 725 Fifth Avenue, New York, 10022.Comme c’est courant à Cuba, la marque n’a été approuvée que bien plus tard, jusqu’en mars 2010. Elle a expiré en 2018, bien avant la présidence de Trump. Alors que le président Trump a peut-être rompu sa parole de ne pas chercher d’affaires à Cuba, prononcée lors d’un discours en 1999 à la Fondation nationale cubaine américiane à Miami, il n’a pas violé l’embargo américain contre Cuba en déposant la demande ou en engageant une avocate cubaine. Le Règlement sur le contrôle des actifs cubains, les règles du Département du Trésor pour mettre en œuvre l’embargo commercial, comprennent des exceptions pour permettre le dépôt de marques et le paiement d’agents locaux pour ce faire. Des centaines de sociétés américaines, dont Netflix, Disney, Apple, Microsoft et Starbucks, se sont précipitées pour enregistrer leurs marques à Cuba après le rétablissement des relations diplomatiques entre les deux pays en 2015. À l’époque, plusieurs cabinets d’avocats ont encouragé leurs clients à le faire parce que « Cuba est une« juridiction de premier déposant », ce qui signifie qu’un enregistrement de marque cubaine sera accordé au premier déposant, même si ce déposant n’a jamais utilisé la marque auparavant, »Selon un avis client publié par le cabinet d’avocats Hunton & William
Mais ses flirts avec les affaires sur l’île durent depuis des décennies. En 1998, une société Trump, Trump Hotels & Casino Resorts, a payé environ 68000 dollars à un cabinet de conseil pour un voyage d’affaires à Cuba en son nom, ce qui constitue une violation probable de l’embargo à l’époque, selon un article du magazine Newsweek. Plus récemment, en 2013, des dirigeants de l’organisation Trump se sont rendus à Cuba pour explorer l’investissement dans un terrain de golf à l’est de La Havane, dans une zone connue sous le nom de Monte Bello, a rapportdé Bloomberg Businessweek. Et le PDG d’une chaîne hôtelière espagnole a déclaré que l’organisation Trump envisageait de créer des hôtels sur l’île lorsque Trump était candidat à la présidentielle en 2016. Son ancien directeur de campagne présidentielle, Paul Manafort, s’est également rendu à Cuba en janvier 2017, selon un rapport du Sénat.
Source : Havana Live

La candidature du contingent médical cubain Henry Reeve officiellement inscrite au prix Nobel de la paix
Le Conseil mondial de la paix a officiellement enregistré la candidature du contingent international de médecins cubains spécialisés dans les situations de catastrophe et les épidémies graves pour le prix Nobel de la paix pour 2021. La lettre envoyée au Comité Nobel norvégien met en évidence les grands défis que la pandémie COVID-19 a signifiés pour l’humanité, et le rôle essentiel de la solidarité internationale dans le soulagement des personnes qui souffrent le plus de ces situations d’urgence. La lettre attire l’attention sur le travail des professionnels des Grandes Antilles : « Nous considérons comme l’exemple le plus sincère d’une telle solidarité internationale le travail que le contingent médical cubain« Henry Reeve » accomplit depuis longtemps avant l’épidémie du coronavirus ».
En énumérant les dizaines de pays concernés dans différentes régions du monde, il exalte que ce travail altruiste n’est pas quelque chose de temporaire, mais se qualifie plutôt comme faisant partie « d’une longue tradition cubaine de soins humanistes pour les autres peuples qui est menée même en opposition aux défis économiques extrêmes pour l’île, qui subit des sanctions extrêmement sévères qui durent depuis plus de six décennies et imposent de graves difficultés à la population. » La Brigade « Henry Reeve » a été créée le 19 septembre 2005 en réponse aux dégâts causés par l’ouragan Katrina à la Nouvelle-Orléans, aux États-Unis. Le gouvernement américain a refusé de recevoir l’aide. Selon les chiffres officiels, Cuba a envoyé plus de 3 700 collaborateurs, regroupés en 46 brigades, dans 39 pays et territoires touchés à ce jour par Covid-19.

Une nouvelle mesure américaine intensifie le blocus contre Cuba
Les États-Unis ont annoncé une nouvelle mesure pour resserrer le blocus économique, commercial et financier contre Cuba, en sanctionnant une entreprise qui participe à l’envoi de fonds vers l’île des Caraïbes. Le secrétaire d’État, Mike Pompeo, a déclaré que la sanction contre la société cubaine de transfert de fonds American International Services (AIS), est effective à compter de ce mardi 29 septembre. Pompeo a justifié l’inclusion de l’AIS dans la Liste des restrictions à Cuba, sous prétexte qu’il s’agit d’une société sous le contrôle supposé des Forces armées révolutionnaires de l’île. Selon Pompeo, les citoyens et les entreprises américains ne sont pas autorisés à effectuer des transactions financières avec ces entreprises. Fincimex, dont dépend AIS, a été incluse dans la liste des sociétés soumises à restrictions en juin et, par conséquent, la banque française Crédit Mutuel a paralysé les services à cette entité, ce qui a affecté l’envoi de fonds en dollars.
Le gouvernement des États-Unis a mis en vigueur le 24 septembre d’autres mesures visant à intensifier les sanctions unilatérales contre Cuba malgré le rejet international de ce siège unilatéral. Le Département du Trésor a édicté des règlements interdisant les importations de rhum et de tabac, ainsi que l’hébergement des Nord-Américains dans des hôtels ou des propriétés contrôlés par le gouvernement cubain, des représentants de l’État ou du Parti communiste et de leurs proches. Le Département du Trésor a également éliminé une politique d’autorisation générale pour la participation ou l’organisation de conférences, séminaires, expositions et événements sportifs à Cuba. Désormais les citoyens, résidents et entreprises soumis à la loi américaine doivent demander une autorisation ou une licence spécifique pour ces activités.

Banco Central de Cuba met à jour la réglementation pour l’importation et l’exportation de devises librement convertibles
Selon la résolution 124 de la BCC, l’importation de devises librement convertibles (MLC) par des personnes physiques est gratuite en espèces, chèques, lettres de change, billets à ordre ou autres instruments de paiement ou de crédit utilisés dans la pratique bancaire internationale.En ce sens, sont concernées les personnes qui, à leur entrée sur le territoire national, portent un montant supérieur à cinq mille dollars américains ou son équivalent dans d’autres devises étrangères en espèces, chèques, lettres de change, billets à ordre ou autres instruments de paiement ou de crédit utilisés. Dans la pratique bancaire internationale, ils sont tenus de le déclarer aux fonctionnaires des douanes.
La nouvelle règle stipule également qu’à la sortie du pays, jusqu’à cinq mille dollars américains ou son équivalent dans d’autres MLC peuvent être librement exportés .
Cependant, le président de la Banque centrale de Cuba peut autoriser les personnes physiques qui demandent à exporter des sommes plus élevées, sur présentation par l’intéressé de documents prouvant leur acquisition légale.
Dans le cas des étrangers résidant dans le pays avec un permis de travail et qui perçoivent des revenus en MLC, ils peuvent remettre, via une banque, leurs MLC à l’étranger, et exporter en espèces des montants supérieurs à cinq mille dollars américains ou son équivalent dans d’autres MLC en présentant le document confirmant son importation légale ou l’autorisation d’exportation du BCC, selon le cas. Le règlement entrera en vigueur le 23 octobre de cette année.

Une coopérative cubaine avec une société panaméenne
Une coopérative non agricole cubaine a signé le premier contrat d’exportation de ce type sur l’île avec la société Cincuenta Américas Fachadas Panamá. Le président de la société étrangère, Javier Seguín, a déclaré que la fermeture des frontières à Cuba les empêchait d’honorer leurs engagements dans la construction d’un hôtel à Varadero Aussi ont-ils engagé la coopérative Matanzas La Concordia. L’entité cubaine DINVAI a guidé l’entrepreneur panaméen dans le processus de recherche et de sélection d’une société homologue sur l’île,
Après un appel d’offres auquel plusieurs coopératives ont participé, les parties intéressées ont choisi La Concordia, qui, depuis 2013 ,a fourni des services de construction, d’assemblage et de maintenance dans plus de 300 ouvrages à Matanzas.
Le président de la coopérative, Nelson Corbacho, a déclaré qu’une fois que les nouvelles réglementations pour l’exportation et l’importation de formes de gestion non étatiques ont été publiées au Journal officiel, ils ont reçu une invitation à présenter leur offre, dans un processus d’appel d’offres qui, assure-t-il, s’est passé avec transparence et fluidité.
Pour sa part, Seguín a exprimé sa satisfaction du travail accompli et s’est déclaré prêt à « créer de nouvelles alliances » et « des engagements à long terme avec Cuba »
Fin juillet, le gouvernement cubain a donné son feu vert aux exportations et importations du secteur privé, dans le cadre d’un paquet de nouvelles mesures économiques pour faire face à la crise, aggravée par la pandémie COVID-19. Selon Cubadebate, 71 contrats d’exportation de coopératives et d’entrepreneurs privés sont actuellement en phase de négociation, qui comprennent des produits agricoles, de l’artisanat et des services informatiques et logiciels. De même, plus de 159 contrats d’importation de marchandises ont déjà été négociés, tels que : matières premières, engrais, pesticides, peintures, produits chimiques, pièces détachées pour voitures et pneus, supports informatiques et intrants graphiques.

L’Institut de Médecine Tropicale « Pedro Kourí » reçoit le Prix d’Excellence en Santé Publique
L’Institut de médecine tropicale « Pedro Kourí » a reçu le Prix d’excellence en santé publique, décerné par la Société mondiale de la santé.
Ce centre a apporté une contribution importante à l’étude de la dengue, au développement d’un système national de surveillance épidémiologique qui permet de contrôler les épidémies et a empêché la propagation de maladies transmissibles exotiques ; études microbiologiques et épidémiologiques à l’appui du programme national de lutte contre la tuberculose, ainsi que la mise au point et la production de réactifs biologiques et de systèmes de diagnostic des maladies infectieuses. Actuellement, l’IPK développe des recherches de référence qui permettent de développer des outils épidémiologiques et cliniques, mais aussi des outils diagnostiques et sérologiques pour lutter contre la COVID-19 à Cuba.

Une promotion universitaire sera dédiée au docteur Eusebio Leal
La basilique mineure du couvent de San Francisco de Asís accueillera la huitième remise des diplômes de l’école San Géronimo de La Habana en hommage à Eusebio Leal Spengler, décédé le 31 juillet. L’historien de la ville, le Dr Eusebio Leal Spengler, a dirigé, en tant que Senior Master, une faculté de cette institution, créée en tant que faculté de l’Université de La Havane au cours de l’année universitaire 2007-2008. La formation de préservation et de gestion du patrimoine historique et culturel dure six ans. Elle comporte quatre segments : muséologie, archéologie, gestion urbaine et gestion socioculturelle. Le centre historique de La Havane est le cadre et le champ d’étude de cette spécialité qui développe des actions pratiques en laboratoires, ateliers de restauration, musées, sites d’intérêt culturel, zones urbaines patrimoniales, qui permettent aux étudiants d’acquérir les connaissances et les compétences nécessaires pour en faire leur emploi.

La compagnie aérienne canadienne OWG desservira Cuba à partir de novembre
La compagnie aérienne canadienne OWG se rendra à Cuba à partir de novembre, avec des vols entre Montréal et Toronto avec Jardines del Rey, Cayo Santa María (via Santa Clara) et Holguín. Au début de ce mois, de septembre l’ arrivée de touristesdu Canada sur le territoire cubain a marqué le retour au pays de son principal marché touristique, clé de l’économie locale. La compagnie aérienne Vacances Air Canada, depuis le début du mois de septembre , opère des vols hebdomadaires de Montréal à Cayo Coco, situé dans le complexe Jardines del Rey.

Carlos Acosta remporte le Dance Magazine Award
Le grand danseur cubain Carlos Acosta (La Havane, 1973), l’une des figures les plus importantes de l’école cubaine de ballet et de danse masculine de notre temps, vient de recevoir le prix annuel de la revue « Dance Magazine » ( États-Unis), l’une des plus importantes reconnaissances accordées aux figures de la danse dans le monde. Après avoir reçu le « Dance Magazine 2020 », Carlos Acosta est devenu le troisième Cubain ( Alicia Alonso, en 1958, et José Manuel Carreño, en 2004), à obtenir ce prix. Il a été le premier danseur du Ballet National de Cuba et a également dansé avec d’autres compagnies prestigieuses telles que l’English National Ballet, l’American Ballet Theatre, le Houston Ballet et le Royal Ballet de Londres. Sa compagnie Acosta Dance est l’une des plus reconnues de la scène danse actuelle à Cuba. Il dirige actuellement le Royal Ballet de Birmingham. Il a récemment été nommé au conseil des gouverneurs de la Royal Ballet School.
Rappelons que sa biographie a fait l’objet du film « Yuli « de la réalisatrice espagnole Iciar Bollain .

Le documentaire de Matt Dillon sur Fellove est présenté en avant- première au Festival de San Sebastian
L’acteur américain Matt Dillon a présenté au Festival du film de San Sebastian, en Espagne, un documentaire sur l’histoire du musicien cubain Francisco Fellove.
Intitulé El gran Fellove et réalisé par Dillon. Le documentaire est un aperçu de la vie et de l’œuvre de cet artiste, connu pour son style dans lequel les influences de divers improvisateurs américains se sont fusionnées avec des rythmes locaux tels que la guaracha, la rumba, le mambo et le cha-cha. Fellove (1923-2013) connut le succès au milieu des années 1950 au Mexique avec la chanson « Mango mangüé », une proclamation-guaracha également interprétée par Benny Moré et reprise par Miguelito Valdés, Chucho Valdés, Tito Puente et Aldemaro Romero. entre autres. Ce documentaire est une coproduction entre le Mexique et les USA.

Salon allemand de cigares Habano à Berlin
Plusieurs produits d’exportation de premier plan ont représenté Cuba au salon allemand des cigares Habano, qui s’est tenu récemment. Des marques telles que Partagas, Ron Caney, Ron Santiago de Cuba, Ron Vacilon et Ron Havana Club étaient présentes à l’événement qui s’est tenu au Spree Riverport à Berlin, où les participants ont également pu déguster la cuisine cubaine. L’événement a été organisé par Maximilian Herzog, connu sous le nom de « Habano Man of the Year ». Il dirige deux Casas del Habano à Berlin.

Histoire d’Eau à Cuba
Nous vous avons signalé dans une précédente brève l’excellente exposition de photos de Sande Derks qui s’est tenue à Perpignan dans le cadre de la rencontre « Visas pour l’image ». Notre ami Alain Sabatier avait réalisé une vidéo de présentation pour FR3. Merci à lui de nous en faire profiter. Nous vous proposons de la visualiser : https://youtu.be/T2Yy5UE1MuI


Commentaires

Agenda

<<

2020

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

-* Victor Hugo - Visionnaire de Paix

Cliquer ICI :
http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com/

http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com

.Tres mares, Trois Mers

http://3mers-3mares.jimdo.com/3mers-3mares/biennale-de-la-havane-2015

CIENFUEGOS 200

Cliquer ICI :
https://cienfuegos-200ans-2019.jimdofree.com/

hhttps://cienfuegos-200ans-2019.jimdofree.com

LE MAGAZINE

LE MAGAZINE N° 35

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=4531/

Portail CUBARTE

http://www.cubarte.cult.cu/fr

POUR EN SAVOIR PLUS SUR CUBA COOPERATION FRANCE

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=2248

Solidarité avec les Cubains : faire un don

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=4126/

Traductor

English French German Spain Italian Dutch Russian Portuguese Japanese Korean Arabic Chinese Simplified

Brèves

20 mars 2016 - RFI - Spéciale CUBA - V.Fernandez - mardi 22 mars entre 8H10 et 8H30

Victor Fernandez sera sur notre antenne le mardi 22 mars en direct entre 8H10 et 8H30 dans le (...)

6 février 2013 - {{{Bordeaux : le perchiste Romain Mesnil au secours du cirque Gruss

Les Cuba Boys ont brisé leur barre. Le champion de saut sauve leur numéro en leur cédant six (...)

23 novembre 2012 - Ouragan Sandy : aide d’urgence de la France de 70 000 Euros à Cuba

A la suite du passage de l’ouragan Sandy sur les Caraïbes, qui a causé de très importants dégâts (...)

5 novembre 2012 - FAMILLE SOLIDAIRE

Albi. « Barquito de papel », un élan solidaire et « un bon petit colis » pour des écoles à Cuba
AIDE (...)

22 octobre 2012 - 110e anniversaire des relations diplomatiques Cuba / France

A l’occasion du 110e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre Cuba et la (...)