Lumière d’espoir dans les neuf écoles cubaines de prise en charge intégrale de l’autisme

mardi 8 septembre 2020
par  Miguel Febles Hernández

Le monde hermétique et énigmatique des enfants souffrant de troubles autistiques reçoit chaque jour une lumière d’espoir, grâce à la forte dose d’amour, d’affection et de dévouement des équipes de travailleurs des centres éducatifs spécialisés qui les prennent en charge.

CAMAGUEY. – Le monde hermétique et énigmatique des enfants souffrant de troubles autistiques reçoit chaque jour une lumière d’espoir, grâce à la forte dose d’amour, d’affection et de dévouement des équipes de travailleurs des centres éducatifs spécialisés qui les prennent en charge.

L’école « Héros de la Moncada », parrainée par le Bureau de l’historien de la ville de Camagüey, est chargée d’accueillir les enfants dans cette ville patrimoniale, qui a entrepris la réhabilitation intégrale du bâtiment et entretient des liens étroits avec les enfants grâce à son vaste réseau d’institutions culturelles.

Depuis quatre ans, l’école occupe une ancienne demeure seigneuriale, située près du parc central Agramonte, qui dispose de toutes les conditions et l’environnement propice pour répondre à toutes les exigences requises par le processus éducatif et psycho-pédagogique de cette éducation spécialisée.

L’école, unique en son genre dans la province, a un caractère régional et accueille actuellement 24 enfants (21 garçons et trois filles), qui sont pris en charge de manière très professionnelle par 40 personnes, dont des enseignants, des spécialistes, des assistants pédagogiques et du personnel non enseignant.

Au milieu de la douleur d’avoir un enfant atteint de ce trouble neurologique du développement, les premiers à être reconnaissants de cette délicatesse et de ce dévouement sont les parents des enfants, témoins quotidiens d’un travail difficile qui exige beaucoup d’affection et de patience, ainsi que des compétences professionnelles élevées.

EN ACCORD AVEC LES BESOINS DES ÉLÈVES

Le projet de réparation de l’école « Héros de Moncada » a été réalisé en trois étapes et comprenait, entre autres locaux, le hall d’entrée, sept salles de classe, une cuisine-salle à manger, une salle informatique, une bibliothèque, une infirmerie, des toilettes, des départements d’enseignement et un atelier d’éducation domestique et d’artisanat.

Comme il s’agit d’un ancien bâtiment, explique Yudelis Pérez Carlos, directrice de l’école, « l’espace physique a dû être redistribué et doté de meilleures conditions d’éclairage et de ventilation ; des zones de thérapie alternative ont même été conçues pour répondre aux besoins particuliers des élèves ».

Une visite rapide de l’institution suffit pour apprécier le bon goût dans la conception de chacune des salles de classe, qui sont équipées de miroirs pour le travail d’orthophonie, et d’identificateurs avec des photos des professeurs, des assistants et des élèves eux-mêmes, afin d’orienter les enfants à l’intérieur du centre.

La directrice affirme que grâce à la concrétisation de projets de collaboration internationale, il est prévu d’acquérir, en plus, des équipements spécialisés pour l’aide au diagnostic, ce qui sera bénéfique pour la qualité de vie des enfants et leur préparation ultérieure à une vie d’adulte indépendante.

Aujourd’hui, indique Yudelis Pérez Carlos, « nous disposons d’une école belle et fonctionnelle, fruit de l’engagement et de la persévérance des travailleurs du Bureau de l’Historien, qui ont mis leur intelligence et leur cœur dans une œuvre pleine d’amour qui les ennoblit et les exalte devant la société ».

L’IMPORTANCE D’UN DIAGNOSTIC PRÉCOCE

Préoccupés par certaines manifestations de leur enfant, qui pourraient être des caractéristiques de l’autisme, certains parents viennent à l’école en quête d’informations : la première chose à faire est d’évaluer le cas au centre de diagnostic et d’orientation (CDO), puis de se rendre à la consultation multidisciplinaire qui décide de la démarche à suivre.

« La pratique montre que la scolarisation dès le plus jeune âge, associée à l’application de modèles d’inclusion scolaire est le meilleur moyen d’intégrer les enfants dans l’environnement social, d’où l’importance vitale d’un diagnostic précoce », affirme la directrice.

La bonne combinaison de ces deux facteurs contribue à une socialisation plus rapide des enfants avec des étrangers dans des lieux ouverts. Aussi les promenades en ville, les visites de musées, la participation à des activités culturelles et la pratique de la thérapie équine et zoologique sont-elles des pratiques courantes.

Le lien, presque quotidien, avec les parents, est tout aussi important. Toujours attentifs aux progrès de leurs enfants dans l’apprentissage et l’acquisition de compétences, ils font faire à la maison des exercices et des tâches qui leur sont confiées par les enseignants afin de poursuivre le travail éducatif de l’école.

« En fonction des besoins et des déficiences que peuvent avoir les familles, nous réalisons également chaque mois des séances de formation auxquelles participent des spécialistes en neurologie, en psychologie ou en pédopsychiatrie pour apporter de nouvelles connaissances et dissiper les doutes éventuels sur la prise en charge des enfants », conclut Yudelis.

STIMULER LA COMMUNICATION ET LA COEXISTENCE

Daidé Alejo Oquendo a près de 40 ans d’expérience, dont une grande partie a été consacrée à l’éducation spécialisée, « une tâche, qui exige de mettre en pratique des compétences, des stratégies et des réponses éducatives qui conduisent l’enfant autiste à un meilleur développement et à une meilleure évolution » affirme-t-elle.

« Pour faire face à ce travail, il faut avoir beaucoup de patience et d’amour pour ce que l’on fait, être très souple, essayer de parvenir à ce qu’on veut sans rien imposer, mais plutôt les rejoindre, à partir de leurs préoccupations et de leurs besoins, et viser l’objectif prévu grâce à une attention personnalisée », ajoute-t-elle.

Daidé est responsable de l’atelier d’économie domestique, l’un des endroits clés pour préparer les enfants autistes à la vie, si bien que tout le monde doit y aller : on leur apprend aussi bien à faire un lit, à s’habiller ou à faire sa toilette, qu’à préparer une salade, faire la vaisselle, balayer ou épousseter les meubles dans une pièce.

Et d’ajouter : « L’objectif est d’aider à rompre l’isolement dans lequel ils sont enfermés, d’améliorer l’expression verbale et non verbale, de favoriser leurs relations sociales et de stimuler, dans la mesure du possible, la communication et la coexistence, deux des principaux problèmes qui les touchent de manière générale. »

Ce sera également la motivation qui poussera l’équipe de l’école « Héros de Moncada » à célébrer le 2 avril prochain, avec toute la société, la Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme, un autre moment de réflexion et d’alerte sur un trouble qui nécessite, dans son traitement, une bonne part de tendresse.

Précisions :

  • Il existe 435 écoles spécialisées dans le pays, avec un total de 33 639 enfants et adolescents inscrits, dont 443 élèves (199 filles et 244 garçons) souffrent de troubles autistiques.
  • Il y a neuf écoles spéciales dans le pays pour assurer une prise en charge intégrale de cette affection : La Havane (4), Pinar del Río (1), Holguín (1), Santiago de Cuba (1), Cienfuegos (1) et Camagüey (1).

Ces enfants et adolescents reçoivent ces soins non seulement dans les institutions de cette spécialité, mais aussi dans des centres spécifiques pour les troubles de la communication, les handicaps intellectuels, et dans le système d’enseignement général, où ils bénéficient d’une prise en charge intégrale.

  • 256 élèves autistes sont pris en charge dans le système d’enseignement général, où ils reçoivent une attention complète et inclusive.

Ce trouble de l’enfance, qui tend à se manifester de préférence chez les garçons plutôt que chez les filles, est défini comme l’incapacité à établir des contacts réguliers avec les gens. Ces personnes ont du mal à parler, ne regardent pas dans les yeux, ne jouent pas avec d’autres enfants, ont du mal à contrôler leurs émotions, ne supportent pas les changements de routine, sont distraites, ont des mouvements répétitifs avec leurs mains ou leur tête, balancent constamment leur corps, ont des activités fixes et routinières.


Agenda

<<

2020

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
2829301234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

-* Victor Hugo - Visionnaire de Paix

Cliquer ICI :
http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com/

http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com

.Tres mares, Trois Mers

http://3mers-3mares.jimdo.com/3mers-3mares/biennale-de-la-havane-2015

CIENFUEGOS 200

Cliquer ICI :
https://cienfuegos-200ans-2019.jimdofree.com/

hhttps://cienfuegos-200ans-2019.jimdofree.com

LE MAGAZINE

LE MAGAZINE N° 35

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=4531/

Portail CUBARTE

http://www.cubarte.cult.cu/fr

POUR EN SAVOIR PLUS SUR CUBA COOPERATION FRANCE

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=2248

Solidarité avec les Cubains : faire un don

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=4126/

Traductor

English French German Spain Italian Dutch Russian Portuguese Japanese Korean Arabic Chinese Simplified