Education : ce qu’apporte septembre

mardi 13 octobre 2020
par  Traduit par Pierre Viallet

Par Lilian Knight Álvarez

L’entrée dans la phase de récupération de la pandémie dans la majorité du pays a permis le retour dans les écoles. Tandis que, la Havane, et d’autres zones de province attendent la réduction de la contagion pour la réouverture des classes.

Quelques écoles primaires ouvriront les semi internat. (Photo : Hitchman Powell Escalona).

Septembre a annoncé la rencontre avec les classes. L’idée paru enchanter plus les parents que les enfants. Mais ce qui et certain c’est que tous doivent s’approprier le fait que la permanence d’une nouvelle normalité dépend d’une grande discipline.

Pour définir le chemin du retour, la ministre de l’éducation, Ena Elsa Velasquez, a énoncé le programme Mesa redonda le 14 août, où elle assura que, malgré les efforts, 1000 institutions (parmi plus de 10 000 existantes) avaient des difficultés à accomplir les mesures sanitaires, tandis que 127 autres n’avaient pas de certification sanitaire.

Cette inspection qui a validé le bon état des sanitaires, les aires vertes, le placement de pédiluves (désinfection des chaussures), les conditions d’assainissement, comme l’absence de foyers de moustiques et autres vecteurs, fut détaillée par le sous directeur général de l’éducation dans la commune de Palaya, Miguel Antonio Lozano Calderon.

Dans le programme télévisé la représentante du secteur a aussi fait le point sur la recherche des alternatives pour empêcher la surpopulation dans les classes. Cet objectif pourrait inclure l’usage des espaces des centres communautaires proches des écoles.

Sur ce sujet Lozano Calderon informa que les classes annexes, demandées pour le niveau primaire d’enseignement, ne devaient pas nécessairement être dans des installations du secteur éducatif.

Les étudiants en médecine avec la recherche furent les protagonistes confrontés à la pandémie (Photo : Jorge Luis Sanchez Rivera).

Il souligna aussi le fait que l’augmentation des groupes (dérivés de la division des classes à cause de la distanciation) ainsi que la charge des enseignants se fera avec l’aide d’assistants d’’éducation et de diplômés des écoles pédagogiques.

L’éducatrice Laura Lanes insista sur le fait que les assistants d’éducation (bibliothécaires, professeurs d’éducation physique et informatique) guideront les étudiants dans les exercices sur les contenu déjà appris et sur les autres activités complémentaires.

En attendant, le professeur alternera le partage des classes dans les matières principales en accord avec les nouveaux groupes créés sur une même année, expliqua Glenda Garcia Garcia, secrétaire de l’enseignement de l’IPU république de Panama.

« Nous avons beaucoup de classes qui avant avaient 40 élèves et qui maintenant sont réduites à 30. Cela suppose une augmentation du nombre de groupes et une surcharge pour le professeur, mais c’est la seule solution viable pour l’instant.
Une fois les cours commencés, les quatre premières semaines serviront à consolider les savoirs appris. Suivront deux semaines qui incluront, en accord avec le niveau, les évaluations, les graduations, les montées en grade, les inscriptions et la réalisation des examens d’entrée.

Ena Elsa Velasquez énuméra entre les mesures sanitaires prises, le lavage des mains, la désinfection des chaussures et des surfaces, l’usage de masque, les pauses et les repas échelonnés, l’arrêt des activités et la réalisation d’enquêtes.

Les hautes études

Parmi les institutions en pointe dans le combat contre la pandémie on trouve la UCI, où fut installé un centre d’isolement. (Photo : Facebook/UCI).

En juin, le dé-confinement eu lieu pour une bonne part du pays et, avec cela, la fin d’étude de quelques élèves universitaires en grades terminaux : les thèses et les probations d’état, initiés avant la nouvelle maladie, furent finalement possibles, mais sans cérémonie de graduation, permettant aux élèves un repos et des vacances bien méritées.

C’est ce que souligne Jorge Sanchez Carballido, qui en juillet passa sa thèse en ingénierie civil dans l’université de Matanza et fait partie du 73,3% d’étudiants qui furent reçus.

Mais, d’autres classes supérieures n’eurent pas la même chance. Certains n’eurent pas accès aux nouveaux contenus du semestre, comme le cas de Mayda Carrasco Alfonso, étudiant de quatrième année de faculté de biologie de l’université de la Havane.

D’autres n’ont pas reçu de la part de leurs professeurs les évaluations et corrections de leurs travaux personnels. C’est ce qui est arrivé à certains étudiants de troisième année de la faculté de médecine de l’Hôpital Julio Trigo.

La reprise dans les universités permettra de régler ces problèmes. Elle s’étalera sur 13 semaines (du 1 septembre au 27 novembre). Dans ce laps de temps se termineront les études en cours, la fin des cours 2019-2020 et de la même manière, l’entrée au niveau supérieure, les changements de carrière, les redoublements et entrées pour l’année 2020-2021, et les ajustements de programmes de post grade et autres cours, selon ce qu’a déclaré le ministre de l’éducation supérieure José Ramon Saborido Loidi dans l’édition de la Table Ronde du 21 août.

L’université de la havane, comme le reste des centres éducatifs de la capitale, attend le retour des étudiants. (Photo : gramma.cu).

Le ministre affirma qu’il existera un calendrier unique pour les examens d’entrée. Le 9 octobre Mathématique, le 13 espagnol et histoire de Cuba le 16. Les résultats détermineront les deux premières attributions, la première (du 2 au 4 novembre) pour les aspirants reçus avec un minimum de 60 points selon leur grade et la seconde (entre le 5 et 8 novembre), pour ceux qui n’ont pas passé l’examen.
De plus, il existera une troisième session (du 9 au 11 novembre) pour ceux qui n’auront pas choisi les examens d’entrée, mais qui veulent tout de même accéder aux études supérieures.

Les cours académiques 2020-2021 commenceront le 30 novembre pour 32 semaines.

En revanche, les sciences médicales commenceront les cours dès le 1 septembre, et au dire de Jorge Gonzales Perez, directeur national de l’enseignement de médecine du ministère de la santé publique, les étudiants continueront de recevoir leurs cours.
Les étudiants en internat (accès directe à la spécialité) en dehors de leur province seront transférés dans la mesure du possible. Dans le cas contraire, ils resteront transitoirement dans leurs territoires dans le service de leur spécialité, avec un programme et un tuteur spécifique.

Selon un scénario inégal pour les étudiants universitaires, les autorités du secteur devront dispenser les programmes d’étude au niveau de tout le pays de façon que les étudiants reçoivent de façon égale la meilleure éducation possible pour former des professionnels qui distinguent, comme jusqu’à présent, le système d’enseignement cubain.

L’enseignement artistique maintiendra son enseignement au moyen de classes virtuelles. (Photo : cubadebate.cu).

La situation épidémiologique de la capitale empêche la reprise du cours du 1 septembre, comme le reste du pays. Cette situation demande des mesures particulières de la part des autorités éducatives :

– les classes virtuelles continuent pour les élèves du niveau élémentaire et secondaire.

– Le retour des 3 000 professeurs des autres provinces à la Havane est retardé.

– Maintien ouvert et avec des horaires flexibles des crèches et internats pour les parents qui travaillent.

– Les élèves en sport qui viennent des autres provinces réintégreront les écoles de leur province.

– Les élèves en art de la Havane, venant d’autres provinces seront en télétravail. Pour les nouveaux, leur rentrées se fera dans les provinces avec des jury régionaux.

– Si la situation épidémique ne s’arrange pas avant la convocation des examens d’entrée au supérieur, on réalisera des examens extraordinaires dans les provinces de la même manière.

– Les étudiants de la capitale qui étudient dans d’autres provinces (44) seront regroupés dans les résidences universitaires de F et 3ra. depuis le 1 septembre. Ils y passeront des examens PCR et seront transportés aux différents centres d’étude le 5 septembre.

– Les dates de reprise des cours à la havane seront indiquées en temps voulu mais restent dépendantes de la situation épidémique.


http://bohemia.cu/en-cuba/2020/09/e...

Commentaires

Agenda

<<

2020

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2829301234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

-* Victor Hugo - Visionnaire de Paix

Cliquer ICI :
http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com/

http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com

.Tres mares, Trois Mers

http://3mers-3mares.jimdo.com/3mers-3mares/biennale-de-la-havane-2015

CIENFUEGOS 200

Cliquer ICI :
https://cienfuegos-200ans-2019.jimdofree.com/

hhttps://cienfuegos-200ans-2019.jimdofree.com

LE MAGAZINE

LE MAGAZINE N° 35

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=4531/

Portail CUBARTE

http://www.cubarte.cult.cu/fr

POUR EN SAVOIR PLUS SUR CUBA COOPERATION FRANCE

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=2248

Solidarité avec les Cubains : faire un don

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=4126/

Traductor

English French German Spain Italian Dutch Russian Portuguese Japanese Korean Arabic Chinese Simplified