Après la visite du Pape à Cuba, attentat à Miami !

mercredi 16 mai 2012

Le vendredi 27 avril, exactement un mois moins 1 jour après le point culminant de la visite réussie du Pape Benoît XVI à Cuba, on fit savoir dans le « Miami Herald » qu’un feu a littéralement « pulvérisé » les bureaux à Coral Gables de la Airlines Brokers, une des agences spécialisées dans les voyages vers cuba qui avait activement participé à l’organisation du voyage dans l’ile des fidèles de Miami pour la visite du Pape Benoît XVI, selon sa propriétaire, Vivian Mannerud.

Qui est derrière l’attentat de Coral Gables ?

Par Mariano Alvarez
http://miradasencontradas.wordpress.com/2012/05/02/quienes-estan-detras-del-atentado-en-coral-gables/

Après plusieurs années sans faits de cette nature, bien que les intentions aient toujours été latentes, certains à Miami se demandent si ce sera un fait isolé, accidentel, ou si nous serions en train de revenir à l’étape des actions terroristes contre toute personne, institution ou événement qui encouragerait, organiserait participerait ou simplement penserait ou rêverait à la possibilité d’une rencontre entre les Cubains installés à Miami et les membres de leurs familles, leurs amis, leurs connaissances à Cuba, ou simplement qui voudraient sentir l’odeur de sa mer, jouir de son air, fouler sa terre.

Les doutes initiaux n’ont pas été élucidés mais les autorités ont confirmé, bien que sans donner plus de détails, qu’il s’agit d’un fait intentionnel. Les coupables n’ont pas été identifiés, cependant les mobiles semblent très clairs.

Les groupes qui composent l’extrême droite et les terroristes se sont opposés ardemment à la visite du pape Benoît XVI à Cuba ; étant dans l’impossibilité de l’empêcher, ils se sont occupés ensuite de mettre des obstacles, sans résultat, au Pélerinage organisé par l’Archevêque Thomas Wensky de l’Archidioscèse de Miami. Enfin, ils firent tous leurs efforts et consacrèrent d’importantes ressources pour provoquer un soulèvement populaire, même si cel n’avait suscité qu’un « petit embarras » dans l’île que les médias de Miami s’occuperaient ensuite « d’enflammer » pour présenter un pays en printemps arabe, avec des violations des droits de l’homme et la possibilité de le mettre au banc des accusés, dans le meilleur des cas.

Luis de la Caritad Zuñiga Rey, directeur du Conseil pour la Liberté de Cuba (CLC), le même qui entraîna Percy Alvarado (l’agent Frayle de la Sécurité d’Etat cubaine pour commettre des actions terroristes) a reconnu publiquement dans le programme « A mains propres » de la chaîne 41 de la télévision de Miami (Americatévé) qu’il a rencontré l’archevêque de Miami, Wenski, pour faire pression sur lui et éviter que celui-ci puisse compléter les vols du pèlerinage avec plus de 300 religieux résidant aux Etats-Unis qui devaient aller dans notre pays pendant la visite du Pape.

Egalement, les représentants les plus extrémistes de la droite de Miami, avec à leur tête les congressistes Ileana Ros-Lethinen, Bob Menendez et le sénateur Marco Rubio pour ne citer que les plus extrémistes, proférèrent de furieuses menaces contre toute action qui favoriserait la visite.

Il n’arriva rien à Cuba et cela accrut la frustration de ceux qui avaient tout misé, y compris beaucoup d’argent, pour empêcher que la visite ne se déroule normalement.

La Fondation Nationale Cubano-Américaine (FNCA) augmenta le financement habituel aux soi-disant « Dames en Blanc » pour qu’elles réalisent des activités de déstabilisation pendant les événements religieux. Nonobstant les doutes sur le rôle réel que celles-ci pourraient remplir et si elles seraient vraiment convaincantes ou non dans leur rôle, ils ont opté pour augmenter le financement qui leur permettrait d’agir en accord avec les plans provocateurs qu’on leur avait donnés.

Omar Lopez Montenegro directeur de la Fondation pour les Droits de l’Homme à Cuba (FDHC) a coordonné étroitement avec la congressiste anti-cubaine Ileana Ros-Lethinen, l’entrée de fonds pour la « dissidence interne », pour augmenter le travail subversif contre Cuba les jours précédant et pendant la visite du pape, provenant d’un octroi de 3,4 millions de dollars de l’USAID , fin de 2011 dans ce but.

L’ « engomado » Ibrahim Bosch, Président du parti Républicain de Cuba (PRC) à Miami distribua – avec le soutien de la SINA – à ses affiliés internes des moyens techniques (caméras, téléphones, graveurs) pour promouvoir et diffuser des incidents internes pendant la visite du Pape.

Jusque pour Bosch lui-même l’occupation par des membres du PRC d’une église à La Havane, fut une frustration car le fait fut énergiquement critiqué par ses homologues internes et externes et causa les opinions les plus diverses , pour ne pas dire des ravages, au sein de l’opposition cubaine.

Le désastre fut tel qu’aujourd’hui Ibrahim subit l’affront que lui infligea Omar Lopez Montenegro lui-même quand, en se démarquant de l’action, il déclara publiquement qu’il ne connaissait personne du PRC.

Pour sa part, au directoire Démocratique Cubain (DDC), la Sécurité d’Etat saisit plusieurs malheureux jeunes touristes qu’il recruta, pour qu’ils exécutent des actions de désordre public et distribuent de tracts qui incitent à des actions de désobéissance civile.

Et ainsi, Ramon Saùl termina en vendant des tamales pour récolter des fonds au carnaval de la rue 8, et après un si grand effort qui annonçait une expédition jamais vue, il termina avec deux bateaux que personne ne vit à La Havane.

Enfin, beaucoup à Miami regardèrent la visite du Pape comme une occasion parfaite pour réussir une révolte interne et mirent en place presque tout le monde pour n’arriver à rien.

Cette frustration, ce déplacement historique , cette obstination irrationnelle, cette façon de vivre dans le passé sans voir le présent, cette façon de vouloir que tous les jours arrive quelque chose d’inhabituel, cela veut dire que les terroristes et les ennemis de la réconciliation de la famille cubaine vivent dans une continuelle aliénation, se trompant chaque fois de manière souveraine .

Fasse le ciel que je me trompe mais je ne pense pas qu’on trouve les responsables de l’attentat contre l’Airlines Brokers. Une partie de l’argent qui alimente ses auteurs provient des millions que l’USAID leur fournit chaque année pour des actions anti-cubaines. Ainsi, les engagements du gouvernement avec Miami continuent à augmenter.

Mais, fait curieux, lors de la Semaine Sainte, plus de 5 000 Cubains résidant aux Etats-Unis sont venus à Cuba. Dans le courant des quatre premiers mois de 2012, 80 000 ont fait le voyage.

Et ils continueront parce que leur famille est de ce côté et de l’autre aussi. Ces actions n’étonnent plus et ceux qui agissent ainsi sont vraiment minoritaires.

(Merci Gaston Lopez pour la traduction)


Lire l’article de Radio Havane : Le FBI n’a pas interrogé des suspects de l’attentat contre l’Airlines Brokers ....http://www.radiohc.cu/fr/nouvelles/de-cuba/4513-le-fbi-na-pas-interroge-des-suspects-de-lattentat-contre-lairlines-brokers.html


Commentaires

Agenda

<<

2017

 

<<

Avril

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

-Victor Hugo - Visionnaire de Paix

Cliquer ICI :
http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com/

http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com

.Tres mares, Trois Mers

http://3mers-3mares.jimdo.com/3mers-3mares/biennale-de-la-havane-2015

Portail CUBARTE

http://www.cubarte.cult.cu/fr

POUR EN SAVOIR PLUS SUR CUBA COOPERATION FRANCE

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=2248

Traductor

English French German Spain Italian Dutch Russian Portuguese Japanese Korean Arabic Chinese Simplified