CHRISTOPHE BARRATIER ET LE FESTIVAL DU FILM FRANCAIS A CUBA

dimanche 25 mars 2007

10e Festival du Cinema Français à Cuba : De "Microcosmos" à "Paris, je t’aime"

Par : Mireya Castañeda
Mars 19, 2007

Christophe Barratier est devenu un réalisateur de prestige international dès son premier film, Les Choristes, qu’il avait d’ailleurs présenté à La Havane trois semaines seulement après sa sortie sur les écrans parisiens. À quoi tenait ce privilège ? Barratier connaissait déjà la passion du public cubain pour le cinéma en général et français en particulier : avec l’association Cinémania, il était un des organisateurs du Festival de cinéma français de La Havane, cette manifestation qui arrive aujourd’hui à son dixième anniversaire et qui ne se laisse distancer, en termes de popularité, que par le Festival international du Nouveau cinéma latino-américain.

Cette année, le Festival organisé sous les auspices de l’ICAIC, de la Cinémathèque de Cuba, des services culturels de l’ambassade de France et de l’Alliance française, propose 19 longs métrages, tous réalisés entre 2004 et 2006, et deux programmes de courts métrages (un pour enfants, avec huit films, et un pour adultes, avec quatre). Une nouveauté : les films seront vus dans toutes les provinces cubaines : quarante salles au total.

Comme d’habitude, un certain nombre de films seront présentés à La Havane par leur réalisateur, scénariste ou interprète. Au fil de ces années on a vu monter sur la scène du cinéma Chaplin des « grands » du cinéma français : Pierre Richard, Agnès Jaoui, Jacques Perrin, Gérard Junot, Claude Zidi, Claude Brasseur.

Lors d’une rencontre amicale organisée à l’Alliance française, Granma international a eu l’occasion de bavarder avec Christophe Barratier à propos de ce dixième anniversaire et de ce qu’il signifie pour lui.

C.B. – C’est difficile à dire. Lorsque je suis venu pour la première fois en 1998 pour présenter Microcosmos, j’ai eu comme un coup de cœur, et j’ai décidé de travailler pour revenir voir ce public. Le public cubain me touche profondément. C’est déjà une histoire d’amour. Mon plaisir à moi,ce n’est pas de partir en vacances mais de faire des choses, et ce que je sais faire, c’est du cinéma : une vraie passion. Le Festival du cinéma français de Cuba est le plus important du monde, en termes de public. C’est quelque chose d’extraordinaire qui me tient à cœur.

Au fil de ces dix années nous avons présenté plus de 120 films, et plus d’une centaine d’invités sont venus à Cuba. La présentation de Microcosmos et celle de mon film, Les choristes, ont été la réunion de mes deux univers. Je me rappelle aussi la rencontre avec Agnès Jaoui, le délire du public quand on a présenté Astérix et Obélix au cinéma 23 y 12. J’aime beaucoup le public cubain qui est toujours le même, que le film soit commercial ou intimiste. Le public ne change pas alors qu’en France, il s’agit de deux publics radicalement différents.

G I : Préparez-vous un nouveau film ?

C.B. : Oui. Je prépare un nouveau film dont le tournage aura lieu en juillet. Il s’agit d’une comédie sur le thème du Front populaire de 1936 : trois personnes, des ouvriers au chômage, assistent à ce mouvement incroyable de l’histoire, ce rêve que fracasse la deuxième guerre mondiale. Le film se déroule dans un vieux quartier populaire de Paris et est fortement teinté d’humour.

Le Dixième festival a été inauguré avec la présentation de Paris, je t’aime, où une pléiade de célèbres cinéastes et acteurs, français et étrangers, offrent un regard personnel sur la Ville Lumière. L’idée originale est du cinéaste français Tristan Carné, qui explique aux lecteurs de Granma international la gestation du projet.

T.C. : L’idée est toute simple, comme tant d’autres. Il y a plus de huit ans, je faisais un court métrage et je me promenais avec ma fiancée dans Paris. C’est là qu’il m’est venu à l’idée de faire un film sur Partis, mais je ne voyais pas encore comment. A Paris, il y a vingt arrondissements, et j’ai donc pensé à vingt courts métrages. Une semaine après, j’ai choisi un thème central : l’amour. Paris est la ville la plus romantique du monde. C’était décidé : vingt arrondissements, vingt histoires d’amour, vingt réalisateurs différents.

G I : Comment avez-vous choisi vos réalisateurs ?

T.C. : J’ai écrit le projet et je l’ai envoyé à vingt réalisateurs qui nous plaisent. En huit ans, la liste a souvent changé : ce sont des gens qui travaillent beaucoup. Il s’agit d’un film difficile à faire : avec vingt réalisateurs et une foule d’acteurs ! La règle du jeu : le premier à accepter choisissait son quartier, et le dernier n’avait plus le choix ; chacun écrivait son scénario et faisait un film de six minutes sur le thème de l’amour dans un quartier qu’il devait identifier, même s’il ne le montrait pas. Chacun à sa manière, dans son style. Chaque réalisateur a donc donné sa propre représentation de Paris.

Parmi les réalisateurs figurent Gérard Depardieu, Ethan et Joel Cohen, Alfonso Cuaron, Walter Salles et Gus Van Sant, et, parmi les interprètes : Barbet Schroeder, Miranda Richardson, Leonor Watling, Juliette Binoche, Willem Dafoe, Nick Nolte, Fanny Ardant, Elijah Word, Natalie Portman, Ben Gazzara, Geena Rowlands.

Ont aussi présenté leurs films Steve Suissa (Le Grand Rôle, proposé au Grand Prix du Festival de Paris), le scénariste Julien Rappeneau (36, Quai des Orfèvres, candidat à huit Césars), Philippe Faucon ( La Trahison), Laurent Cantet (Vers le Sud, Prix CinemAvvenire à La Mostra de Venise), et Kim Chapiron (Sheitan).

Les 19 longs métrages de cette année sont très divers dans leurs thèmes et leurs genres : policier, comédie, drame, film d’auteur. On retiendra tout particulièrement Selon Charlie (sélection officielle de Cannes 2006), de Nicole Garcia ; Le Petit Lieutenant, de Xavier Beauvois, avec Nathalie Baye ; Cause toujours !, de Jeanne Labrune, avec Victoria Abril et Vipère au poing (2004) le dernier film du très célèbre Philippe de Broca.

Source : www.granma.cu



Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

-* Victor Hugo - Visionnaire de Paix

Cliquer ICI :
http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com/

http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com

.Tres mares, Trois Mers

http://3mers-3mares.jimdo.com/3mers-3mares/biennale-de-la-havane-2015

Portail CUBARTE

http://www.cubarte.cult.cu/fr

POUR EN SAVOIR PLUS SUR CUBA COOPERATION FRANCE

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=2248

Traductor

English French German Spain Italian Dutch Russian Portuguese Japanese Korean Arabic Chinese Simplified