Mouvement de cadres et restructuration d’organismes à Cuba

mardi 3 mars 2009

COMMENTAIRES DE LA NOTE OFFICIELLE DU CONSEIL D’ETAT DE LA REPUBLIQUE DE CUBA publiés le 3 Mars 2009 sur le BLOG "CHANGEMENT DE SOCIETE" de Danielle BLEITRACH

Le président cubain, Raoul Castro, a annoncé une réorganisation sans précédent dans le gouvernement puisqu’il implique le changement de 11 ministres et la fusion de quatre ministères en deux autres nouveaux ministères, ainsi que la sortie du gouvernement de l’un des douze viceprésidents du conseil des ministres. parmi les changements on note le remplacement du ministre des affaires extérieures Felipe Pérez Roque et du vice président Carlos Lage,deux des dirigeants les plus connus du pays, sortie qui annonce une restructuration en profondeur du gouvernement et au-delà probablement une ré-orientation tant au plan international que des réformes intérieures. Lage, qui a été l’initiateur des réformes de 1990, celles dites de la “période spéciale” conserve sa charge du vice président du Conseil d’Etat (Executif) sera remplacé par le général José Amado Ricardo Guerra ; tandis que la charge de Pérez Roque a été confiée au vice chancellier Bruno Rodríguez, selon un communiqué lu à la télévision.
Ces changement importants en matière d’orientation gouvernementale ont été annoncé dans le cadre d’une douzaine de mouvements, de remplacements et de fusions de ministères qui confirment une ample restructuration du gouvernemen qu’annonçait depuis un an Raoul Castro alors qu’il assumait la présidence, en remplacement de son frère Fidel en convalescence. Pedro Roque avait été durant une décade le secrétaire personnel de Fidel Castro. Ces changements qui correspondent à une volonté d’efficacité doivent être mis en regard des réformes qui sont en préparation, comme d’ailleurs du trés proche congrès du parti communiste cubain(le premier depuis plus de quatorze années). Au centre une question : comment dé-bureaucratiser, libérer l’initiative sans pour autant perdre la maîtrise socialiste en faveur de la justice et de la souveraineté. Une nouvelle ére s’annonce avec l’aggravation de la crise, les réformes ne peuvent être différées, par ailleurs les négociations ouvertes avec les Etats-unis sur le blocus même si l’on est sceptique sur l’évolution réelle, les nouveaux rapports de force dans le monde, la mise en place et la réforme d’institutions de l’après-Fidel, exigent réalisme et fermeté sur les principes ce en quoi les Cubains sont passés maîtres ; c’est donc un processus de transition dans une situation de crise mondiale. Notre interprétation est que l’île sous la direction de raoul Castro se met en position de résistance accrue pour procéder à des transformations indispensables, à suivre.

NOTE OFFICIELLE DU CONSEIL D’ETAT

Conformément aux déclarations formulées par le général d’armée Raul Castro Ruz, président du Conseil d’Etat et du Conseil des ministres, lors de la séance de constitution de la 7e législature de l’Assemblée nationale du Pouvoir populaire, le 24 février 2008, dans lesquelles il soulignait la nécessité aujourd’hui d’une « structure plus compacte et fonctionnelle, avec moins d’organismes de l’administration centrale de l’Etat et une meilleure distribution des fonctions qu’ils accomplissent » , le Conseil d’Etat, sur proposition de son président et après consultation du Bureau politique du Comité central du Parti, a décidé lors de sa réunion de ce jour de procéder au mouvement de cadres et à la restructuration de certains organismes de l’Administration centrale de l’Etat, comme suit :

Libérer le camarade José Luis Rodriguez Garcia de ses responsabilités de vice-président du Conseil des ministres et de ministre de l’Economie et de la Planification.

Désigner le camarade Marino Murillo Jorge aux postes de vice-président du Conseil des ministres et de ministre de l’Economie et de la Planification, et le libérer de sa responsabilité de ministre du Commerce intérieur.

Libérer le camarade Otto Rivero Torres de ses responsabilités de vice-président du Conseil des ministres, compte tenu du fait que les programmes qu’il supervisait ont été transférés aux organismes compétents, chargés des investissements correspondants. Le vice-président du gouvernement Ramiro Valdés Menendez sera chargé de leur coordination et de leur contrôle.

Fusionner le ministère du Commerce extérieur et celui pour l’Investissement étranger et la Coopération économique, et désigner le camarade Rodrigo Malmierca Diaz au poste de ministre du Commerce extérieur et de l’Investissement étranger, qui régira toutes les activités de coopération économique du pays.

Libérer le camarade Raul de la Nuez Ramirez de ses responsabilités de ministre du Commerce extérieur.

Fusionner les ministères de l’Industrie alimentaire et de l’Industrie de la pêche et désigner la camarade Maria del Carmen Concepcion Gonzalez, préalablement libérée de ses obligations de membre du secrétariat du Comité central du Parti, au poste de ministre de l’Industrie alimentaire, qui régira toutes les activités de l’industrie de la pêche.

Libérer les camarades Alejandro Roca Iglesias et Alfredo Lopez Valdés de leurs responsabilités de ministres de l’Industrie alimentaire et de l’Industrie de la pêche, respectivement.

Libérer le camarade Felipe Pérez Roque de ses responsabilités de ministre des Relations extérieures et promouvoir à cette charge l’actuel premier vice-ministre Bruno Rodriguez Parrilla.

Libérer la camarade Georgina Barreiro Fajardo du poste de ministre des Finances et des Prix et désigner à sa place la camarade Lina Pedraza Rodriguez, elle aussi libérée de ses responsabilités de membre du Secrétariat du Comité central du PCC, à partir desquelles elle s’occupait des organes nationaux d’économie.

Libérer le camarade Fernando Acosta Santana de ses fonctions de ministre de l’Industrie sidéro-mécanique et désigner à sa place le général de brigade Salvador Pardo Cruz, jusque-là directeur général de l’Union de l’industrie militaire.

Promouvoir le camarade Jacinto Angulo Pardo, premier vice-ministre du Commerce intérieur, au poste de ministre de cet organisme.

Libérer le camarade Alfredo Morales Cartaya du poste de ministre du Travail et de la Sécurité sociale et promouvoir à ce poste la camarade de Margarita Marlene Gonzalez Fernandez, actuellement première vice-ministre de cet organisme.

Désigner au poste de ministre de la Science, de la Technologie et de l’Environnement, un organisme qui se verra confier la responsabilité du Pôle scientifique, le camarade José M. Miyar Barrueco, libéré à ce titre de ses responsabilités de secrétaire du Conseil d’Etat.

Désigner à titre provisoire, pour ratification ultérieure par l’Assemblée nationale du Pouvoir populaire lors de la prochaine session ordinaire, le député Homero Acosta Alvarez au poste de secrétaire du Conseil d’Etat, avec pour mission d’assister et de seconder le président, le premier vice-président, les vice-présidents et les autres membres du Conseil d’Etat dans l’exercice des attributions de cet organe, telles que définies aux articles 89, 90 et 93 de la Constitution de la République.

Le poste de secrétaire du Conseil d’Etat ne constitue pas en soi une instance ayant des facultés de décision au niveau étatique ou jouant un rôle de premier ordre dans la direction de l’Etat.

Libérer le camarade Carlos Lage Davila de son poste de secrétaire du Conseil des ministres et désigner à ce poste le chef actuel du secrétariat du ministre des Forces armées révolutionnaires, le général de brigade José Amado Ricardo Guerra, avec pour mission d’assister et de seconder le président du Conseil des ministres, le premier vice-président et les autres membres du Conseil exécutif dans leurs activités, conformément à l’article 97 de la Constitution de la République et à la législation en vigueur. Ce poste ne constitue pas légalement une instance ayant des facultés de décision en matière gouvernementale et ne joue pas un rôle de premier ordre dans la direction du gouvernement.

Dans le cadre de ces décisions, le Bureau politique et le Conseil d’Etat ont ratifié l’actualité des déclarations du camarade Raul Castro lorsqu’il affirmait, le 24 février 2008 : « (…) Les institutions constituent un des piliers de l’invulnérabilité de la Révolution sur le terrain politique, ce qui nous oblige à travailler à son perfectionnement constant. Ne jamais croire que ce que nous avons fait est parfait. »

Conformément à ce qui précède, le Conseil d’Etat est convenu qu’il est nécessaire de continuer à étudier la nouvelle structure du gouvernement dans le but d’en réduire progressivement l’envergure, tout en augmentant son efficacité.



Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

-* Victor Hugo - Visionnaire de Paix

Cliquer ICI :
http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com/

http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com

.Tres mares, Trois Mers

http://3mers-3mares.jimdo.com/3mers-3mares/biennale-de-la-havane-2015

Portail CUBARTE

http://www.cubarte.cult.cu/fr

POUR EN SAVOIR PLUS SUR CUBA COOPERATION FRANCE

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=2248

Traductor

English French German Spain Italian Dutch Russian Portuguese Japanese Korean Arabic Chinese Simplified