LE PAPE SALUE LES PROGRES DE LA LIBERTE RELIGIEUSE

samedi 12 décembre 2009

Le pays s’ouvre au monde et le monde à Cuba

ROME, Jeudi 10 décembre 2009 (ZENIT.org) - Benoît XVI a salué les progrès de la liberté religieuse à Cuba et reprend le vœu de Jean-Paul II : que Cuba continue de s’ouvrir au monde et le monde à Cuba. Il voit dans le dégel avec les Etats-Unis un pas dans la bonne direction.
Le pape a reçu ce matin en audience au Vatican le nouvel ambassadeur de Cuba près le Saint-Siège, M. Eduardo Delgado Bermúdez, qui lui a présenté ses lettres de créance.
Pour Benoît XVI en effet, le vœu exprimé par Jean-Paul II en 1998, dans l’avion pour Cuba, lors de l’échange avec la presse, a commencé à devenir réalité, en dépit des difficultés.
Benoit XVI a constaté que Cuba « assume un rôle décisif, en particulier dans le contexte économique et politique des Caraïbes, et de l’Amérique latine ».
Mais il relève surtout l’ouverture avec les Etats-Unis comme un signe historique : « Certains signaux de dégel dans les rapports avec les Etats-Unis voisins feraient présager de nouvelles occasions pour une approche réciproquement avantageuse, dans le plein respect de la souveraineté et du droit des Etats, et de leurs citoyens ».
Le pape a souligné la collaboration de Cuba avec de nombreux Etats dans des « domaines vitaux comme l’alphabétisation et la santé » et dans la promotion de la coopération et de la solidarité internationale », en dépit de la situation internationale marquée par la « grave crise économique et financière » à laquelle les Etats doivent remédier sans pour autant « négliger les besoins fondamentaux des citoyens ».
Le pape a fait observer que Cuba n’est pas épargnée, surtout les plus nécessiteux : « Comme de nombreux autres pays le vôtre aussi subit les conséquences de la crise mondiale qui, unie aux effets dévastateurs des catastrophes naturelles et de l’embargo économique, frappe surtout les personnes et les familles les plus pauvres ».
« Dans cette situation complexe se manifeste une fois encore la nécessité urgente d’une économie construite sur des bases éthiques solides et qui place la personne et ses droits, son bien-être matériel et spirituel au centre de ses intérêts ».
Dans ce contexte, le pape a souligné que l’Eglise cubaine se sent « proche de la population » et veut apporter sa « contribution par une aide modeste et efficace ».
Le pape a aussi rappelé que l’Eglise cubaine se prépare à célébrer, en 2012, le 4e centenaire de la découverte et de la présence de l’image bénie de la Vierge de la Charité, Mère et patronne de Cuba.
Le pape a constaté que la consolidation de la coopération avec les autorités du pays a permis « la réalisation des grands projets et de l’assistance à la reconstruction, en particulier durant les catastrophes naturelles ».
« J’espère, a souhaité Benoît XVI, que des signaux concrets d’ouverture pour l’exercice de la liberté religieuse continueront de se multiplier, comme ce fut le cas ces dernières années, par exemple avec la possibilité de célébrer la messe dans certaines prisons, de réaliser des processions religieuses, de pourvoir à la réparation et à la restitution de certaines églises, et la construction de maisons religieuses, ou la possibilité de disposer de protections sociales pour les prêtres et les religieux ».
« La communauté catholique peut ainsi exercer plus librement son rôle pastoral spécifique », s’est réjoui le pape.
Benoît XVI n’a pas caché que ses « antiques racines chrétiennes » ont conféré à Cuba « un patrimoine spirituel et moral extraordinaire qui a contribué de façon décisive à créer « l’âme » cubaine , en lui donnant un caractère et une personnalité propre ».
Elles lui ont enseigné, a précisé le pape, ces valeurs morales et spirituelles que sont par exemple « le respect de la vie, de sa conception à la mort naturelle », qui « rendent l’existence humaine plus digne ».
C’est pourquoi le pape a souhaité que le dialogue avec les autorités cubaines - comme cela se fait avec d’autres nations - conduise à la définition d’un cadre normatif pour « le rapport correct et jamais interrompu entre le Vatican et Cuba », de façon à garantir un « développement adéquat de la vie et de l’activité pastorale de l’Eglise dans cette Nation ».
Benoît XVI a encouragé le travail de pardon et de réconciliation en disant : « Le principal service fourni par l’Eglise catholique cubaine est l’annonce de Jésus Christ, et son message d’amour, de pardon et de réconciliation dans la vérité. Un peuple qui avance sur ce chemin d’harmonie est un peuple qui nourrit l’espérance d’un avenir meilleur ».
Anita S. Bourdin



Agenda

<<

2017

 

<<

Octobre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

-* Victor Hugo - Visionnaire de Paix

Cliquer ICI :
http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com/

http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com

.Tres mares, Trois Mers

http://3mers-3mares.jimdo.com/3mers-3mares/biennale-de-la-havane-2015

Portail CUBARTE

http://www.cubarte.cult.cu/fr

POUR EN SAVOIR PLUS SUR CUBA COOPERATION FRANCE

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=2248

Traductor

English French German Spain Italian Dutch Russian Portuguese Japanese Korean Arabic Chinese Simplified