Cinéma cubain dans l’Ile de GROIX ...

samedi 21 août 2010

Enrique Colina, maître du cinéma cubain

JPEG - 16.2 ko

.

.Le réalisateur cubain, Enrique Colina, présente, cet après-midi, son documentaire « Les Russes à Cuba », au Festival du film insulaire de Groix.

« La politique, le base-ball et le cinéma sont les trois passions des Cubains ». Enrique Colina a choisi le cinéma. Il commence, dans les années 60, à travailler comme critique à la télévision. Son émission, « 24 images par secondes », devient rapidement très populaire.

Expliquer le cinéma aux Cubains

Chaque semaine, il décortique et analyse le cinéma. « Mon approche n’était pas traditionnelle, je voulais former le public, lui donner une perception sociopolitique des images ». Dès les années 60, après la révolution cubaine, l’embargo américain et l’arrivée du bloc soviétique, le cinéma se diversifie. Les films arrivent de l’étranger : France, Angleterre et même les USA... Le cinéma cubain connaît également une période florissante. Un travail pédagogique est alors nécessaire. « Il fallait expliquer que le cinéma est un art à part entière, un moyen idéologique aussi, au-delà du divertissement ». L’émission hebdomadaire s’arrête en 2003. Enrique Colina continue depuis à présenter une chronique de dix minutes, mais il est pris par le temps.

Une jeune génération de réalisateurs

Réalisateur lui-même et professeur de cinéma, il parcourt le monde et forme des étudiants à Toulouse, à Bordeaux, au Mexique, en Argentine ou encore en Angleterre. Et bien sûr, à Cuba. « Les jeunes réalisateurs sont très contestataires. Ils ont une vision très critique qui s’exprime très différemment de l’ancienne génération. J’essaie de leur apprendre à aller au-delà de l’émotion pour englober le problème, car c’est le rôle d’un artiste ». Enrique Colina regrette malgré tout l’exode. Dans les années 90, une génération a fui le pays, laissant un vide dans la création. « Seuls les vieux sont restés. J’espère simplement que la jeune génération qui a pris la relève aujourd’hui, ne va pas partir, car la réalité est encore très dure ».

« Les Russes à Cuba »

Enrique Colina présentera, cet après-midi, au Festival du film insulaire de Groix, son film « Les Russes à Cuba ». Un documentaire proposant en balance archives télévisées et rencontres avec des témoins de l’époque soviétique. « Je me suis approché de l’histoire cubaine à travers la présence russe : les mariages, la viande en boîte, l’électroménager, les dessins animés... Beaucoup d’éléments de la culture soviétique ont influencé le quotidien des Cubains à cette époque ». Enrique Colina maîtrise le contrepoint ironique à merveille. Il joue sur l’humour noir pour partager les non-dits : « Je cherche le rire intelligent, qui mène à la réflexion ». Le réalisateur a apporté de Cuba des courts-métrages qui seront diffusés à la suite de son film, cet après-midi.

Pratique
« Les Russes à Cuba », documentaire d’Enrique Colina, à Port-Lay 2, à Groix, à 14h30. Durée : 52minutes, tourné à Cuba.



Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

-* Victor Hugo - Visionnaire de Paix

Cliquer ICI :
http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com/

http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com

.Tres mares, Trois Mers

http://3mers-3mares.jimdo.com/3mers-3mares/biennale-de-la-havane-2015

Portail CUBARTE

http://www.cubarte.cult.cu/fr

POUR EN SAVOIR PLUS SUR CUBA COOPERATION FRANCE

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=2248

Traductor

English French German Spain Italian Dutch Russian Portuguese Japanese Korean Arabic Chinese Simplified