CUBA INTENSIFIE L’IMPLANTATION DES PROTHESES DE LA HANCHE

mardi 17 octobre 2006

SANTE

Des opérations gratuites à CUBA mais qui coutent à l’étanger entre 25 et 40.000 dollars.
C’est le professeur Rodrigo ALVAREZ CAMBRAS directeur du Complexe scientifique orthopédique international Frank País, qui le premier a installé en 1969 une prothèse de la hanche dans son hôpital qui se situe dans la commune de LA LISA, jumelée avec la ville d’Ivry-sur-Seine.

Le professeur est un grand ami de la France. Il a fait ses études médicales à Paris en 1968 et a participé au grand mouvement des étudiants, comme responsable étudiant de la cité universitaire. Il est par ailleurs titulaire des Palmes Académiques et de la Légion d’Honneur qui lui a été remise par le Président François MITTERAND. Il est également l’ami de notre association qu’il a reçu a de nombreuses reprises dans ses services.

• On utilise le modèle RALCA, mis au point par le docteur Cambras, et fabriqué par la compagnie française PROSTEEL

« Il y a un an et demi, j’étais assis sur un fauteuil roulant. Aujourd’hui, une semaine et demie après mon opération, je peux me lever et marcher », raconte, non sans émotion, Dolores Marcheco. Elle vient de recevoir une prothèse à la hanche au Complexe scientifique orthopédique international Frank País de La Havane, dans le cadre d’un programme implanté à Cuba il y a sept ans dans le but de généraliser l’utilisation de cette technique.

L’institution, que dirige le docteur Alvarez Cambras, est le premier en Amérique latine à avoir installé, en 1969, une prothèse de la hanche.

Et comme pour prouver qu’elle ne ment pas, la dame, âgée de 77 ans, aidée par son fils Armando Hernández, se lève et marche quelques pas en s’appuyant sur une marchette. Les quelques journalistes de Granma inernational présents sur place en profitent pour apprécier la scène et se rendre compte qu’effectivement, elle se sent « parfaitement bien », comme elle l’affirme.

UNE OPÉRATION QUI AILLEURS DANS LE MONDE COÛTE ENTRE 25 ET 40 000 DOLLARS US

Dolores recevra bientôt son congé de l’hôpital et elle pourra retourner dans sa province natale de Holguin, dans la partie orientale de Cuba. Le docteur Aurelio Rodriguez Rodriguez, le directeur adjoint du département chirurgical de l’hôpital, qui a lui-même opéré la patiente, affirme que sa récupération est excellente, malgré la complexité de l’intervention chirurgicale. Il précise que cette opération est gratuite à Cuba, mais qu’à l’étranger, elle coûte entre 25 et 40 000 dollars.

À Cuba, on utilise le modèle RALCA, mis au point par le docteur Alvarez Cambras et fabriqué par la compagnie française PROSTEEL. Ce modèle comporte déjà deux versions, le modèle 1 et le modèle 2, et il est en constante évolution.

La prothèse est faite de métal et de polyéthylène recouvert de hydroxiapatite, une composante inorganique fondamentale de l’os — qui peut être fabriquée à cette fin à partir de coraux, mais aussi de façon synthétique en laboratoire. À Cuba, il est produit par le Centre national de recherches scientifiques, qui fait partie du Complexe scientifique de l’Ouest de La Havane.

Le modèle 2 de la méthode RALCA comporte trois variantes : la prothèse de la hanche non cimentée, qui est utilisée chez les jeunes patients dont les os sont plus résistants ; la prothèse cimentée, qu’on implante chez les patients plus âgés, qui souffrent d’ostéoporose et de déficience osseuse, et la prothèse de rechange, pour ceux qui ne peuvent supporter les deux autres méthodes.

À PARTIR DE 2007, QUELQUE 1500 PROTHÈSES DE LA HANCHE SERONT INSTALLÉES ANNUELLEMENT

Dolores est très fière de pouvoir effectuer ses premiers pas après avoir passé un an et demi sans marcher.

Le renommé spécialiste a précisé qu’avec l’augmentation de l’espérance de vie, il devient de plus en plus possible d’effectuer de telles opérations sur des personnes du troisième âge.

À propos des opérations de prothèse du genou dans la plus grande île des Antilles, le médecin a affirmé qu’il a réalisé le première opération de cette nature en 1972 dans l’hôpital qu’il dirige actuellement. Cela s’est poursuivi de façon sporadique jusqu’à ce que Cuba introduise, il y a cinq ans, une nouvelle prothèse, appelée KALISTE, de fabrication française et payée autour de 1300 dollars pièce.

Actuellement, ce type de chirurgie est pratiquée à Santiago de Cuba, Camagüey, Cienfuegos et Villa Clara. En 2007, c’est à travers tout le territoire du pays qu’elle pourra être réalisée.

Le Complexe scientifique orthopédique international Frank Pais, situé à douze kilomètres à peine de la capitale havanaise, est reconnu mondialement pour ses chirurgies orthopédiques, son département de traumatologie et ses soins de réhabilitation.



Agenda

<<

2017

 

<<

Décembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

-* Victor Hugo - Visionnaire de Paix

Cliquer ICI :
http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com/

http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com

.Tres mares, Trois Mers

http://3mers-3mares.jimdo.com/3mers-3mares/biennale-de-la-havane-2015

Portail CUBARTE

http://www.cubarte.cult.cu/fr

POUR EN SAVOIR PLUS SUR CUBA COOPERATION FRANCE

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=2248

Traductor

English French German Spain Italian Dutch Russian Portuguese Japanese Korean Arabic Chinese Simplified