ECHANGES COMMERCIAUX

dimanche 22 octobre 2006

Cuba cherche des solutions : le commerce augmente et se diversifie

La Havane, 16.10.06 Cuba a augmenté et diversifié ses échanges commerciaux bien que l’administration Bush s’obstine à renforcer ce qu’elle appelle « embargo », rejeté d’année en année par la quasi-totalité des membres à l’Assemblée Générale.

Des accords multimillionnaires récemment suscrits avec la Chine, le Venezuela, la Russie et la Bolivie montrent la crédibilité du modèle économique cubain, où l’exportation de services occupe désormais la première place dans la composition du P.I.B.

Voyons quelques chiffres :

1955 : 169,3 millions de pesos en transactions commerciales dans une économie dépendante des consortiums étasuniens.

1985 : un peu plus de 14 milliards en transactions commerciales. C’est l’année correspondant au plus haut niveau de participation de Cuba dans le système commercial de l’ancien bloc socialiste de l’Europe de l’est.

1991 : des transactions économiques pour un peu plus de sept milliards après l’effondrement du bloc socialiste marquent le début de la crise économique connue comme « période spéciale ».

Malgré les prévisions de désastre venant d’analystes malintentionnés, Cuba a résisté, privée du jour au lendemain de combustible pour faire fonctionner son économie et des marchés habituels pour s’approvisionner.

Les voisins du Nord, renouvelant leurs projets d’annexion bicentenaires, profitent de l’occasion pour renforcer le blocus qui en peu plus de quatre décennies a provoqué 86,1 milliards de dollars de pertes économiques.

Pourtant, les Cubains ont appliqué leur intelligence et leur volonté à s’en sortir, ce qui provoque l’admiration des pays membres des l’ONU et des participants aux forums où le thème est débattu.

Depuis quatre ans les statistiques montrent une croissance ininterrompue :

2002 : les exportations et les importations totalisent 5,56 milliards de pesos

2003 : hausse de 13% par rapport à 2002

2004 : hausse de 39% par rapport à 2002

2005 : hausse 71% par rapport à 2002

Depuis 2004 l’Amérique latine est le premier partenaire commercial de Cuba, l’Europe passant à occuper la deuxième place, tendance qui a continué au premier trimestre de 2006 : 43% de l’échange commercial avec l’Amérique latine, notamment avec le Venezuela ; 33% avec l’Europe ; 19% avec l’Asie et le Proche-Orient et 3% avec l’Afrique et l’Océanie.

La balance commerciale de Cuba est défavorable, mais il faut tenir compte que l’on a privilégié l’exportation de services de conseils technique et médical à des prix réduits, suivant un principe de solidarité sociale. Ceci est lié au capital humain de l’île, abondant et de haute qualification, grâce aux programmes d’accès massif à l’enseignement général et technique.



Agenda

<<

2017

 

<<

Septembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

-* Victor Hugo - Visionnaire de Paix

Cliquer ICI :
http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com/

http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com

.Tres mares, Trois Mers

http://3mers-3mares.jimdo.com/3mers-3mares/biennale-de-la-havane-2015

Portail CUBARTE

http://www.cubarte.cult.cu/fr

POUR EN SAVOIR PLUS SUR CUBA COOPERATION FRANCE

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=2248

Traductor

English French German Spain Italian Dutch Russian Portuguese Japanese Korean Arabic Chinese Simplified