Entretien "historique" Obama-Castro au sommet des Amériques

dimanche 12 avril 2015

JPEG - 23.6 ko

Le président américain Barack Obama a eu samedi un entretien qu’il a qualifié d’"historique" avec son homologue cubain, Raul Castro, en marge du sommet des Amériques en cours au Panama.

Cette rencontre s’est déroulée moins de quatre mois après le début du processus de normalisation annoncé conjointement le 17 décembre. Les deux hommes s’étaient déjà serré la main et avaient échangé quelques mots lors de l’ouverture du sommet, vendredi, et il était prévu qu’ils aient cet entretien plus formel le lendemain.

"Nous sommes maintenant en mesure de tracer un chemin vers l’avenir", a dit Obama à son homologue. "Avec le temps, il nous est possible de tourner la page et de favoriser de nouvelles relations entre nos deux pays", a-t-il continué.

Les deux chefs d’Etat avaient pris place côte à côte dans une petite salle de conférence et ont discuté dans une atmosphère cordiale, chacun opinant et souriant à ce que disait l’autre lors de brèves déclarations aux journalistes.

Barack Obama a indiqué que les deux pays allaient continuer à oeuvrer à la réouverture d’ambassades et il assuré qu’il entendait continuer à faire pression sur La Havane concernant la question des droits de l’homme auprès de ses interlocuteurs cubains.

Au-delà des gestes symboliques, Cuba attend avec impatience d’être rayée de la liste américaine des Etats promoteurs du terrorisme. Raul Castro s’était dit samedi, avant l’entretien, heureux de savoir que Barack Obama comptait prendre rapidement une décision à ce sujet. Il a déclaré au cours de sa rencontre avec le président américain qu’il allait continuer de prendre des mesures vers la normalisation des relations bilatérales.

"Nous sommes disposés à discuter de tout, mais nous devons être patients, très patients", a dit le président Castro, qui a 83 ans.

Un peu plus tôt, intervenant devant les dirigeants réunis pour le sommet des Amériques, Barack Obama avait défié ses pairs d’améliorer la situation des droits de l’homme et la démocratie dans leurs pays.

Raul Castro avait condamné quant à lui les tentatives de renversement du régime communiste par les Etats-Unis mais avait salué en Barack Obama un "honnête homme" qui n’est pas responsable de la diplomatie américaine du temps de la guerre froide.

"Je m’excuse auprès du président Obama, car il n’est en rien responsable de cela", avait-il souligné. (Eric Faye pour le service français)



Agenda

<<

2017

 

<<

Novembre

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930123
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Annonces

-* Victor Hugo - Visionnaire de Paix

Cliquer ICI :
http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com/

http://victor-hugo-cuba-2019.jimdo.com

.Tres mares, Trois Mers

http://3mers-3mares.jimdo.com/3mers-3mares/biennale-de-la-havane-2015

Portail CUBARTE

http://www.cubarte.cult.cu/fr

POUR EN SAVOIR PLUS SUR CUBA COOPERATION FRANCE

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=2248

Traductor

English French German Spain Italian Dutch Russian Portuguese Japanese Korean Arabic Chinese Simplified