250 millions de dollars en deux décennies pour fabriquer la « dissidence » cubaine

Dénonciation du financement millionnaire pour les Etats Unis pour promouvoir la subvention contre Cuba.

Repris de Juventud Rebelde et publié par Cubainformacion le 09 février 2021

Juventud Rebelde – Les gouvernements des Etats Unis ont consacré 250 millions de dollars en deux décennies à des programmes de subversion contre Cuba. La somme, distribuée à travers d’agences, entreprises et organisations comme l’Agence des Etats Unis pour le développement international (USAID) et la Fondation Nationale pour la Démocratie (FED), finance des activités dont l’objectif est le renversement de la Révolution cubaine, comme l’a dénoncé aujourd’hui le journal local Gramma.

Bien qu’elle n’ait pas donné les fruits qu’espèrent leurs promoteurs nordaméricains, la subversion contre Cuba continue d’être un commerce lucratif qui déplace des millions de dollars.

Les gouvernements des Etats Unis ont consacré 250 millions de dollars en deux décennies à des programmes de subversion contre Cuba. La somme, distribuée à travers d’agences, entreprises et organisations comme l’Agence des Etats Unis pour le développement international (USAID) et la Fondation Nationale pour la Démocratie (FED), finance des activités dont l’objectif est le renversement de la Révolution cubaine, comme l’a dénoncé aujourd’hui le journal local Gramma.

Parmi celles-ci sont incluses les plus récentes incitations à la violence, les provocations devant le Ministère de la Culture pour chercher des affrontements et les actions des différentes plates-formes de communications, qui selon les révélations des médias du pays ont été encouragées et parrainées depuis le territoire étasunien.

La preuve de ceci est la couverture réalisée par Nelson Julio Alvarez pour le site ADN Cuba sur les événements du 27 janvier au Ministère de la Culture, pour laquelle il a reçu entre 150 et 200 dollars, d’après une vidéo du propre Alvarez publiée dans le groupe Facebook Télescope Cubain.

Le fait correspond à l’information publique que fournissent dans leurs portails digitaux ces organisations nord-américaines, mais est considéré comme un chiffre partiel, étant donné que de nombreux programmes secrets occultent les destinataires des fonds.

On peut rajouter que depuis que Donald Trump a exercé la présidence en 2017, au moins 54 groupes ont exécuté des programmes avec de l’argent provenant de USAID ou de NED.

La combinaison de ces actions avec les pressions économiques générées par le renforcement du blocus économique, commercial et financier et avec l’établissement d’autres mesures coercitives unilatérales contre Cuba fut le pari de cette administration pour détruire le système social du pays caribéen, comme le note Prensa Latina.