A bas le blocus !

A bas le blocus !

C’est le slogan que nous pourrions crier avec force pour soutenir Cuba.

Ce dimanche 11 juillet, des personnes ont manifesté à Cuba pour exprimer un mécontentement face aux difficultés vécues.

Mais si certaines étaient sincères dans leur expression, d’autres téléguidées par le puissant voisin états-uniens ont voulu en faire une manifestation contre les institutions et le gouvernement de Cuba.

Les médias occidentaux et les réseaux sociaux, bien alimentés pour propager des contre-vérités sur Cuba, n’ont retenu que les cris de quelques uns qui clamaient : « A bas la dictature ! ».

Avec même des manipulations grossières montrant une manifestation comme étant à La Havane alors que c’était à Buenos Aires après la victoire de l’Argentine contre le Brésil dans la Copa America de football !

Le Président Miguel Diaz-Canel s’est aussitôt rendu sur place, à San Antonio de Los Baños au sud de La Havane, pour dialoguer avec ces manifestants, et échanger sur les causes réelles des difficultés rencontrées.

Il a aussi appelé les cubaines et cubains à descendre dans la rue pour contrer cette manipulation et défendre leurs acquis et la Révolution, ce qu’ils et elles ont fait en très grand nombre, ne voulant pas laisser la rue à ces soi-disant contre-révolutionnaires, dont certains, des délinquants, en ont profité pour dévaster et piller des magasins…

Le Président s’est ensuite exprimé à la télévision pour détailler cet événement et expliquer qu’il comprenait les problèmes rencontrés par la population, mais que c’est bien tous ensemble qu’ils pourront en venir à bout.

Cuba doit faire face au renforcement du blocus imposé par les Etats-Unis, qui bloque l’approvisionnement en nourriture, en médicaments, en matériels pour réparer les centrales électriques, et en carburant pour les faire fonctionner, entrainant des coupures d’électricité.

Les freins aux exportations et la chute du tourisme causée par la pandémie entrainent une importante baisse de liquidités pour acquérir les biens nécessaires afin de satisfaire les besoins des habitants.

L’objectif du blocus est bien d’asphyxier l’économie cubaine pour ensuite faire se révolter la population contre ses gouvernants.

Le Président a lancé un défi aux Etats-Unis qui voulait leur donner des leçons de modération sur le maintien de l’ordre publique : « Levez le blocus et vous verrez de quoi est capable le peuple cubain ! ».

Pour faire face à la pandémie du covid-19, et malgré ces difficultés, Cuba a pu développer 5 vaccins, sachant que l’ile n’aurait pas les moyens d’en acquérir, ou qu’on ne lui en vendrait pas.. L’un d’eux, Abdala, vient de recevoir la validation officielle, et l’objectif est d’avoir, d’ici fin août, vacciné 70% de la population, ce qui est unique en Amérique Latine, si ce n’est dans le monde.

Nous devons encore plus être au côté de Cuba et de ses habitants pour apporter notre aide et les accompagner pour sortir de cette situation.

Bonne lecture des nombreux articles de notre nouveau site qui relatent la réalité cubaine.