Alejo Carpentier chroniqueur de tous les temps ...

Les œuvres qu’Alejo Carpentier a écrites pour sa chronique « Letra y Solfa », dans le journal El Nacional de Caracas, au Venezuela, sont une approche nécessaire au portrait d’une nation et d’un continent au milieu du XXe siècle. Ce sont des textes qui rassemblent l’esprit du Venezuela au cours des quatorze années où il y a vécu, le souffle de toutes les différentes phases de la culture : la musique, la danse, le ballet, le paysage, la plastique, l’ethnologie, le peuple, la rue. C’est comme un atlas de la sensibilité du vénézuélien partant non seulement des références du métissage américain particulier, mais, aussi, depuis la perception esthétique européenne et de la vaste culture sur le continent de Carpentier....

Extrait de Lettres de Cuba du mois de Juillet 2018. Numéro illustré par Ana Maria Reyes ancienne directrice de la Maison Victor Hugo à La Havane...
RG