Brèves de la semaine 53

Partager cet article facebook linkedin email

La plateforme d’hébergement numérique Airbnb paie une amende aux États-Unis pour avoir accepté des invités à Cuba
La plateforme numérique d’hébergement Airbnb a payé une amende infligée par l’Office of Foreign Assets Control (OFAC) des États-Unis pour avoir accepté des invités à Cuba et enfreint les sanctions sur l’île. La société de tourisme a accepté les paiements des Nord-Américains qui se sont rendus dans le pays des Caraïbes en dehors des 12 catégories autorisées par la Maison Blanche. Le département du Trésor, auquel appartient l’ OFAC, a rapporté dans un communiqué qu’Airbnb avait accepté de payer 91 000 dollars pour régler sa responsabilité civile potentielle pour la violation apparente.

L’ancien conseiller à la sécurité nationale du président Barack Obama (2009-2017) Ben Rhodes a qualifié l’amende de « stupide, contre-productif et trumpien » pour avoir refusé aux Américains la possibilité de fournir directement des revenus aux Cubains et d’établir des liens avec ce peuple. Depuis 2015, l’entreprise a lancé ses services à Cuba, mais les mesures restrictives adoptées par la suite pendant le mandat du président de l’époque, Donald Trump (2017-2021) et maintenues sous l’actuelle administration Joe Biden, limitent la portée de ses activités.

2021 s’est conclue pour La Havane avec le blocus de Washington intensifié avec les 243 dispositions adoptées par Trump pour étouffer la plus grande des Antilles, dont 55 en pleine pandémie de covid-19. Dans sa campagne électorale, Biden a assuré qu’il annulerait les sanctions du républicain qui nuisent aux familles cubaines, rétablirait les voyages et réglerait les problèmes d’intérêt mutuel avec le gouvernement du pays des Caraïbes. Cependant, la politique hostile reste intacte.

Vu de Cuba

Fin janvier, toute la population cubaine devrait avoir reçu sa dose de rappel contre le COVID-19
Selon les chiffres du Minsap, 2 194 437 personnes ont reçu des rappels dans le pays, dont 140 145 dans le cadre de l’étude clinique et 2 054 292 concernant la vaccination de rappel, qui est appliquée dans des territoires sélectionnés. Cuba compte 9 673 452 personnes entièrement vaccinées contre le covid-19, soit 86,5 % de l’ensemble de sa population, un chiffre qui maintient le pays à la deuxième place mondiale dans cet indicateur.

Au 3 janvier, 30 895 670 doses des vaccins produits au niveau national Soberana 02, Soberana Plus et Abdala ont été administrées dans le pays. Ces chiffres placent le pays à la deuxième place sur le site des statistiques de l’Université d’Oxford, Our World in Data, seulement dépassé par les Émirats arabes unis et suivi par le Portugal, à la fois dans les chiffres liés à la vaccination complète et partielle.

Cuba renforce le contrôle sanitaire à la frontière à partir du 5 janvier
ACN.
"Compte tenu de l’augmentation des voyages internationaux depuis le 15 novembre, ainsi que du pouvoir de diffusion élevé de la nouvelle variante omicron du SARS-CoV-2, qui a la capacité de doubler le nombre de cas en seulement deux ou trois jours, il a été décidé de modifier les mesures internationales de contrôle sanitaire dans notre pays et d’en adopter d’autres à caractère général, qui entreront en vigueur le 5 janvier prochain », a rapporté le 30 décembre le ministre de la Santé publique, le Dr José Angel Portal Miranda .

Rien que le 29 novembre, le premier cas avec la variante omicron a été détecté sur le territoire national, correspondant à un voyageur arrivé d’Afrique du Sud. Cette nouvelle variante, déclarée préoccupante par l’Organisation mondiale de la santé, a été diagnostiquée à ce jour dans 13 provinces et chez 92 patients, dont la majorité sont encore des cas importés, bien que des cas autochtones soient déjà confirmés, a-t-il précisé ces derniers jours. .

Lire l’article complet avec de nombreuses données ;
https://www-cubadebate-cu.translate.goog/noticias/2022/01/05/cuba-refuerza-control-sanitario-en-frontera-a-partir-de-este-5-de-enero/?_x_tr_sl=es&_x_tr_tl=fr&_x_tr_hl

Mon médecin, le tien, le médecin de la famille
Ce programme qui a débuté par la prise en charge de 120 familles, se concrétise aujourd’hui par l’existence de plus de 11 000 cabinets de consultation et environ 449 polycliniques, pour une moyenne de 122 habitants par médecin et 128 par infirmière.

Pouvoir compter sur un Système de santé qui garantit les soins primaires « à la porte de chez soi », comme le premier maillon du bien-être humain, ou sur une stratégie de vaccination organisée qui a permis de porter l’immunisation contre la COVID-19 partout sur le territoire national, est dû en grande partie à l’existence du Programme du médecin et de l’infirmière de la famille, créé par le commandant en chef Fidel Castro Ruz, il y a 38 ans, le 4 janvier 1984.
Il convient de souligner le contexte et l’effet dans le temps de cette initiative, qui vit le jour dans le quartier havanais de Lawton.
Faisant référence aux pionniers de ce Programme, la journaliste Marta Rojas – auteure du livre El médico de la familia en la Sierra Maestra (Le médecin de la famille dans la Sierra Maestra) – écrivait : « marcher sur des terrains difficiles, le plus souvent montagneux, où ils devaient exercer leur profession, fut une pratique sui generis parmi les jeunes récemment diplômés qui firent partie de cette noble institution du médecin de la famille dans la Sierra Maestra.
C’est Fidel qui, au début, indiqua le lieu de leur implantation, dans des territoires des provinces de Santiago de Cuba et Granma et, parmi ceux-ci, les plus difficiles d’accès géographiquement. Source : Granma

Cuba a clôturé 2021 avec plus d’un millier de MPME, dont 32 exportatrices de produits et services
Le site numérique Cubadebate reflète les statistiques - sans inclure les 86 approuvées plus tôt cette année - d’une étude réalisée par des chercheurs de la Culture du travail de l’Institut cubain d’anthropologie, qui détaille, parmi les MPME approuvées, celles qui se consacrent aux services, à la production alimentaire et aux activités manufacturières, telles que la fabrication de matériaux de construction, de meubles, de textiles, de chaussures, de matières plastiques, de produits de nettoyage et d’hygiène.

Celles dédiées à la programmation informatique se démarquent également ; mais aussi récupération et recyclage des matériaux et tâches techniques, entre autres, selon le document susmentionné qui peut être consulté sur le site Web du ministère de l’Économie et de la Planification (MEP) de Cuba.

Pourtant, seuls 22% de ces nouveaux acteurs économiques sont des producteurs ou des commerçants de denrées alimentaires, l’un des secteurs sur lesquels les autorités ont tenté d’axer la stratégie de « mise à jour » du modèle économique, en fonction de son impact sur la population. Dans d’autres données, en plus des 32 entreprises qui exportent déjà, 78 constituent des projets de développement local, tandis que huit sont situées dans des parcs technologiques, selon le document. L’objectif des autorités de l’île a été d’augmenter le nombre de nouveaux acteurs économiques, et en réponse à cela, un nouvel appel a été récemment ouvert pour la présentation de candidatures pour la création de MPME et de CNA pour opérer dans le secteur des services gastronomiques. .
Source On Cuba

La Banque centraméricaine d’intégration économique approuve un financement à Cuba pour faire face au covid-19
La Banque centraméricaine d’intégration économique (CABEI) a approuvé le premier financement de 46,7 millions d’euros pour Cuba, pays membre extra-régional, visant à renforcer les capacités de développement et de production de médicaments, d’équipements médicaux, de diagnostics et de vaccins anticovid-19.
« Nous célébrons cette première approbation de la République de Cuba, qui, nous l’espérons, sera la première d’une longue série. Cette opération particulière contribuera à faire face à la crise sanitaire à travers le développement de vaccins qui réduisent le risque des personnes d’être infectées par le virus covid-19 et contribuera également à la réactivation économique du pays », a déclaré le président exécutif de la CABEI, le Dr. Dante Mossi.

L’un des objectifs spécifiques du projet de renforcement de l’industrie biopharmaceutique cubaine pour lutter contre le covid-19 à Cuba et dans la région est d’atteindre des niveaux plus élevés de productivité économique grâce au développement de produits innovants d’une grande importance dans le contexte de la pandémie, la modernisation de la technologie, ainsi que la diversification au profit du système national de santé et d’autres pays de la région. Le prêt envisage également le renforcement de l’infrastructure productive de l’industrie biopharmaceutique cubaine permettant une plus grande production d’antibiotiques injectables, de solutions parentérales (sérums), de médicaments génériques et biosimilaires, de diagnostics, d’équipements médicaux et de vaccins spécifiques contre COVID-19, ainsi que l’acquisition de fournitures et de matériel de protection médicale pour éviter la contagion.

Le projet sera exécuté par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), qui procédera à la passation des marchés du projet conformément à ses politiques et réglementations en matière de passation des marchés.

Ritmo contra bloqueo / Rythme contre blocus
Michel Wenig nous signale un aspect méconnu du blocus concernant la musique cubaine avec le lien ci-dessous.

Vu de France et du monde

Ils célébrent la Journée de la bande dessinée francophone à La Havane
La Journée francophone de la bande dessinée se tiendra du 12 au 15 janvier à Vitrina de Wallonie, à l’Alliance française et à la Maison Victor Hugo, a-t-on appris lors d’une conférence de presse à l’Alliance française. Ce sera la continuité des expositions de la Bande dessinée francophone contemporaine dans la capitale cubaine, un événement culturel organisé par les ambassades de France, de Belgique, de Suisse, le Bureau du Québec à La Havane (BQLH) et le Bureau de l’historien de la ville.

Il disposera d’un vaste programme, qui débutera le mercredi 12 janvier à 10h00 à Vitrina de Wallonie avec le Panel « L’actualité de la bande dessinée francophone », avec Lysbeth Daumont comme animatrice et la participation des créateurs Dimitri Piot (Belgique) , Aurélie Neyret (France), Maurane Mazars (France), Hélène Becquelin (Suisse) et Alexander Izquierdo (Cuba). À 14h se tiendra l’Atelier de Création pour les fans cubains et les artistes professionnels de la bande dessinée, donné par Maurane Mazars (France) et, à 17h, le magazine de bande dessinée Kronikas- El Inventario sera présenté ainsi que Imaginario, publication annuelle de la Maison Autrique (Région de Bruxelles-Capitale), avec des artistes de La Havane, Bruxelles et Moscou.

La Casa Víctor Hugo accueillera le vendredi 14 janvier, à 10h00, le Panel « L’impact du confinement sur la création », avec Deivy Colina comme modérateur et Dimitri Piot, Maurane Mazars et Haziel Scull Suárez (Cuba) ; tandis qu’à 18h00 un concert clôturera l’événement.
Les expositions auront une place fondamentale lors de ces Journées de la Bande Dessinée Francophone. Le public pourra profiter de Hoy, du lundi au vendredi, de 9h30 à 15h00, à la Casa Víctor Hugo ; Héroïnes , du lundi au dimanche, de 9h00 à 12h00. et de 14h à 18h, à l’Alliance française, et Plan 3, à Vitrina de Wallonie, du lundi au vendredi, de 9h30 à 16h.

Les États-Unis ont l’intention d’interférer avec la justice à Cuba en adoptant des mesures contre des responsables cubains
Le secrétaire d’État américain Antony J. Blinken a dévoilé de nouvelles mesures contre Cuba dans un communiqué publié à Washington. Elles visent à établir des restrictions de visa pour huit responsables cubains qui auraient été impliqués dans l’arrestation et les poursuites judiciaires de participants aux événements violents du 11 juillet 2021 dans certains endroits du pays.

Le département d’État a déclaré avoir appliqué ces mesures individualisées dans le cadre de la proclamation présidentielle 5377, qui suspend la possibilité pour les fonctionnaires et employés du gouvernement cubain d’entrer aux États-Unis en tant que non-immigrants.
La mesure annoncée est, sans aucun doute, une nouvelle tentative du gouvernement américain de s’ingérer dans les affaires intérieures de Cuba, d’essayer de servir de médiateur dans l’administration de la justice dans le pays et d’essayer de protéger les éléments qui, en grande partie financés par Washington, cherchent à renverser l’ordre politique et social de Cuba.

Les ministres de la Santé de Cuba et des Bahamas signent un accord de coopération pour une réponse d’urgence au COVID-19
Le ministre cubain de la Santé publique, le Dr José Angel Portal Miranda, a signé un accord de coopération pour la réponse d’urgence au COVID-19 avec le ministre de la Santé et du Bien-être du Commonwealth des Bahamas, l’Honorable Dr Michael Darville.

Une brigade du contingent international Henry Reeve de médecins spécialisés dans les situations de catastrophe et les épidémies graves, composée principalement de personnel infirmier, travaillera dans ce pays.

Cuba fait don de vaccins contre le Covid-19 à la Syrie
Cuba a fait don de 240 000 doses de vaccins contre le Covid-19 ,Abdala, Soberana 02 et Soberana Plus à la Syrie, ratifiant ainsi sa position historique de partager ce qu’elle a et non ce qui reste. Les vaccins développés par la science cubaine, les premiers en Amérique latine, constituent une modeste contribution à la confrontation de la pandémie.