CUBA : Une avancée dans le traitement du cancer du poumon

Date de l'événement :
Samedi 19 janvier 2013 - 00h00

Un nouveau vaccin enregistré à Cuba

{{}}

VÉNUS ORTEGA CARRILLO

LA HAVANE, 31 décembre (AIN) -. Les patients atteints de cancer du poumon à Cuba pourraient bientôt bénéficier de « Racotumomab », nouveau vaccin thérapeutique pour le traitement de cette maladie chronique, après son récent enregistrement dans le pays.

Développé par le Centre d’immunologie moléculaire le produit a été soumis à des essais cliniques rigoureux en 2012, qui ont montré une augmentation de la survie chez les personnes traitées, avec une bonne sécurité et la tolérance, a déclaré à ACN Ana Maria Vazquez, spécialiste de l’institution.

Elle a noté que, en agissant sur le carcinome du poumon le vaccin conduit à l’apoptose tumorale accrue et une diminution de la quantité de vaisseaux tumoraux.

Selon les experts, Ce n’est pas la guérison du malade mais la tumeur est réduite ; l’expérience montre que lorsque le cancer ne peut pas s’étendre, sur une longue période, la souffrance est dans une phase stable de la maladie et les malades peuvent vivre plus longtemps .

Dans une publication scientifique, les chercheurs Leslie Perez et Amparo Garcia du Centre, ont indiqué que le procès était une étude multicentrique, ouverte sur 86 patients avec un cancer du poumon à cellules, non petites.

Il y a une semaine, l’institution a été certifiée pour l’enregistrement de ce produit, que délivre le Centre d’Etat pour le contrôle qualité des médicaments de l’île. Son utilisation est attendue au début de l’année dans les polycliniques du pays, d’après la spécialiste Ana Maria Vazquez.

Au-delà de son enregistrement national, le vaccin a également été présenté en Argentine en vue d’une exportation vers ce pays sud-américain, a déclaré Agustin Lage, directeur général de Centre d’immunologie moléculaire, dans son bilan de fin d’année.

« Racotumomab » est le second vaccin développé pour le traitement de cette maladie, l’ancien « CimaVax FEM », a déjà été testé avec de bons résultats chez les patients cubains.

Le cancer du poumon touche chaque année plus d’un million de personnes dans le monde, et à Cuba s’est le deuxième pour cette incidence et le premier pour cause de mortalité, avec une estimation de cinq mille patients à un stade avancé.

Traduit par nos soins.

RG