Cuba est vivante entre les mains de sa jeunesse

Par : Yuniel Labacena Romero
Publié dans Juventud Rebelde le 29 décembre 2020


Certaine de nouvelles victoires, la jeunesse cubaine dit au revoir à 2020 en apportant, en construisant et en se dressant face aux obstacles et défis que rencontre encore la nation aimée.

La jeunesse cubaine se sépare de 2020 avec bonheur et engagement
Photo : Abel Rojas Barallobre

Ainsi, certains le feront par des rencontres avec les combattants, sur des voies historiques ou dans d’importantes œuvres d’intérêt social tandis que d’autres réaliseront des visites aux maisons des enfants sans protection, des présentations de livres, des chansons ou journées sportives et récréatives.

Ce fut pour Cuba une année de nombreuses batailles dans lesquelles les nouvelles générations ont pris leur part avec responsabilité, enthousiasme et créativité. Pour cela, ils ne renoncent pas à fêter la venue du 69ème anniversaire de la révolution cubaine.

« Nous avons conçu un grand programme d’activités qui rend hommage à Fidel et à la génération historique qui nous a amenés jusqu’ici », exprima au journal Diosvany Acosta Abrahante, premier secrétaire du Comité National de l’Union des Jeunes Communistes (UJC), avec la certitude que la joie sera de la partie.

« Tout a été conçu avec les mesures sanitaires établies par le pays face au Covid 19 », précise-t’il.
Parmi les actions, ce mardi et mercredi, des membres de la direction de la UJC réaliseront des visites dans les usines en plein broyage (de la canne à sucre) pour débattre avec les jeunes travailleurs et les autres collectifs, ce qui répond à la stratégie politique en termes d’organisation pour la récolte de la canne à sucre.

Acosta Abrahante souligna que dans ce secteur beaucoup de travailleurs diront au revoir à 2020 et donneront la bienvenue à la nouvelle année en se retroussant les manches à leur poste de travail.
« A tous, nous devons apporter notre reconnaissance pour leur contribution économique vitale au développement du pays ».

En une année marquée par l’intensification du blocus et l’impact du nouveau coronavirus, nous avons dû changer nos habitudes mais l’espoir d’une Cuba meilleure ne nous a jamais quittés.

« Nous avons des raisons suffisantes pour célébrer ensemble le triomphe du 1 janvier et les nouvelles victoires à venir. Parce que Cuba aura toujours une jeunesse loyale et solide, consciente de ses défis, fidèle à son histoire et engagée dans son temps ».