Cuba ouvre ses chemins de fer aux capitaux étrangers.

Le chemin de fer cubain, principal moyen de transport terrestre sur l’île, pourra être exploité par des entreprises étrangères, selon un décret rendu public et qui s’inscrit dans le cadre des réformes économiques en cours dans le pays.

Cette décision "propose que le chemin de fer puisse être exploité totalement ou en partie, par un ou plusieurs opérateurs ferroviaires (...) et il peut s’agir d’une personne ou d’une entité juridique, nationale ou étrangère", a expliqué au quotidien officiel Granma le conseiller juridique du ministère des Transports, Edmundo Ronquillo.