Cuba, perle des Caraïbes au peuple d’une surprenante gentillesse

J’emprunte à notre amie Gloria ce commentaire...

Pour les belles photos et un texte plutòt sympa. Le journaliste devrait savoir que Christophe Colomb n’a pas "découvert" l’Amérique. Elle était déjà là, il y est arrivé par hasard en croyant aller ailleurs. Il a navigué des jours autour de Cuba en croyant être sur le continent asiatique. Et depuis, vous connaissez l’histoire...

Cuba, perle des Caraïbes au peuple d’une surprenante gentillesse

Entre villes coloniales et îlots aux airs de paradis, l’île découverte le 28 octobre 1492 par Christophe Colomb saura plaire à tous.

Le peuple cubain vous surprendra par sa gentillesse, sa générosité, sa gaîté et sa volonté farouche. La musique est omniprésente et les rythmes afro-cubains envahissent les moindres recoins de l’île, ajoutant au caractère authentique et joyeux de ce pays. A Cuba, on vit, on parle, on aime et bien sûr on fait la fête en musique, tout en savourant l’un des meilleurs rhums des Caraïbes. Enfin, si Cuba est aujourd’hui un endroit magique, c’est avant tout grâce aux multiples métissages qui parsèment son histoire. Métissage des peuples, des cultures et des genres, qui feront de votre séjour un moment d’exception que vous ne serez pas prêts d’oublier…

Les Cayos sont des îlots de l’archipel de Camaguey. Epoustouflants par leurs plages, sanctuaires d’une nature préservée à l’intérieur, ces îlots coralliens sont des curiosités à eux seuls. Une digue permet d’atteindre Cayo Guillermo, qui était l’un des îlots favoris d’Hemingway. Sa taille minuscule de 13 km2, est inversement proportionnelle à sa beauté, que renforce encore la présence de nombreux oiseaux aquatiques tels qu’ibis, pélicans, flamands… L’isolement relatif des Cayos en fait un lieu de séjour idéal pour se reposer ou vivre une tendre lune de miel. La presqu’île de Varadero est la station balnéaire la plus ancienne (1872) et la plus prisée de Cuba (20 km de plage). Le sable y est incroyablement fin et, tout autour, une mer de rêve vous enchantera en permanence.

Le paradis perdu

Trinidad c’est la ville que vous découvrirez à pied ! Ayant échappé miraculeusement à l’usure du temps, Trinidad vous offrira des flâneries mémorables à l’ombre de ses ruelles pavées, de ses plazas flanquées de demeures seigneuriales et de son atmosphère d’un autre temps. Tout semble figé depuis le 18e siècle. Trinidad a été fondée en 1514 et fut le point de départ de la conquête du Mexique par Cortez.

Mais c’est au 18e siècle que Trinidad connaît ses heures de gloire. Dans cette ville coloniale en plein essor, c’est grâce à l’exploitation du sucre et à l’esclavage que sa bourgeoisie fortunée fait construire les palais et les villas les plus somptueux : architecture typique, patios, marbre, pierres de taille, bois précieux. Tout a été miraculeusement épargné par le temps, malgré les revers économiques et les sursauts de l’histoire. Trinidad est entièrement classée monument national et est inscrite au Patrimoine Culturel de l’Humanité depuis 1988.

En débarquant à Cuba, Christophe Colomb croit avoir retrouvé le paradis perdu, la terre promise. Le 28 octobre 1492, il accoste à proximité de Guardalavaca et cette vision de paradis perdu reste toujours d’actualité. Ce lieu de villégiature se caractérise par ses magnifiques plages de sable blanc et sa végétation tropicale. Guardalavaca est ainsi devenue la seconde station balnéaire après Varadero. En plus d’une excellente infrastructure balnéaire, vous aurez la possibilité de rallier une petite île dans la baie de Naranjo, où ont lieu des spectacles avec dauphins et lions de mer. Contre supplément vous pourrez même aller nager en leur compagnie !


https://www.youtube.com/watch?v=ZphI8_o5K4w