Edith Piaf à Cuba

En ce début d’année 2021, MÉMOIRE DES RELATIONS FRANCO-CUBAINES vous propose un article d’Alfredo Montero sur la venue d’Édith Piaf à Cuba en 1957.

Professeur de Français reconnu à La Havane, mais également passionné de chanteurs et de chansons aussi bien français que cubains. Il est également expert pour traduire des chansons dans les deux langues tout en gardant la poésie et l’esprit des paroles des chansons.

Celles et ceux qui le connaissent savent aussi qu’il a une voix exceptionnelle et qu’il chante régulièrement lors des activités organisées à La Havane par l’Alliance française ou autres institutions comme la Maison Victor Hugo.

Nous nous souvenons particulièrement de deux de ses prestations parmi tant d’autres, l’une au XXe Festival du Cinéma Français à La Havane, où il avait interprété l’hymne du Festival « Un homme, une femme » chanson de Francis Lai du film de Claude Lelouch ; et l’autre lors de l’hommage rendu à Jean Ferrat à l’occasion du troisième anniversaire de son décès, où il avait interprété avec beaucoup d’émotion Que serais-je sans toi ? chanson composée par Jean Ferrat, paroles de Louis Aragon.

Tout naturellement, il a accepté notre proposition de réaliser ce document, il y a mêlé ses souvenirs personnels et les écrits des journalistes de l’époque. Nous faisons appel à vous tous, pour retrouver les reportages télévisés de l’époque sur Édith Piaf lors de son voyage à Cuba. En effet, un des journalistes commente : « Le grand public a pu connaître l’art de Piaf au travers de la télévision, lors des deux présentations du programme Jueves de partagas un des plus regardés à Cuba ». En vous remerciant à l’avance.

Edith Piaf à la Havane (1957)
Texte présenté par : ALFREDO MONTERO