"El andar de la Lealtad " de Mario Cremata

Livre sur l’Historien de La Havane Eusebio Leal

Partager cet article facebook linkedin email

Le 1er avril à l’Institut Cubain d’Amitié avec les Peuples (ICAP) à La Havane.
Le livre El Andar de la Lealtad, de l’écrivain et journaliste cubain Mario Cremata, est un recueil de flashbacks et une approche intime de la figure de l’Historien de La Havane, Eusebio Leal.
C’est un article de Prensa Latina.

https://www.youtube.com/watch?v=PYz5iECGDLg&t=1s

Lors de la présentation de l’ouvrage à l’Institut Cubain d’Amitié avec les Peuples (ICAP), son auteur a mentionné que les témoignages résumés sont nés sans les forcer, dès le premier mois après le décès de Leal, survenu le 31 juillet 2020, devant la nécessité de vaincre le silence, le pire des ennemis.

Mario Cremata, auteur du livre
Photo Prensa Latina

Dans ce genre de "gage de gratitude", Mario Cremata a partagé ses expériences, des anecdotes et des images sur les réseaux sociaux, qui constituent aujourd’hui un livre, avec un prologue du Dr Federico Mayor Zaragoza, ancien directeur de l’UNESCO et grand ami du leader Fidel Castro, d’Eusebio et de l’Île.

Comme il l’a expliqué, il contient aussi des Mots au lecteur de Socorro Castellanos, une communicatrice et diplomate renommée de la République Dominicaine. Il est divisé en six chapitres, chacun orné d’un dessin et d’une inspiration de sa fille Camila, alors âgée de six ans.

Dans une interview exclusive avec Prensa Latina, l’institution pour laquelle il travaille, Cremata a souligné que le matériel ne suit pas un rythme chronologique et savant, émanant de ses propres expériences avec l’intellectuel et ami, et il a fait allusion à la vision insouciante de ses chroniques, découlant de la sincérité, l’affection et l’admiration.

« Lors de la conception de l’hommage à mon mentor, j’ai incorporé des textes parus dans les principaux journaux cubains : deux interviews, deux nécrologies et deux notices biographiques.
Suite à la demande émouvante de son ami, le peintre équatorien Oswaldo Guayasamín, j’ai laissé une lumière allumée et la porte ouverte, car je sais que, d’un moment à l’autre, il reviendra »
, a-t-il déclaré.

Financé par l’Association Cuba Coopération France, après plus de deux décennies d’échanges étroits avec la nation caribéenne, le texte est le premier projet éditorial du groupe de solidarité et compte deux éditions, en français et en espagnol, de plus de 300 pages chacune.

Le livre La Lealtad
Photo Prensa Latina

Le fondateur de ce groupe, Roger Grévoul, et son président actuel, Víctor Fernández, ont reconnu le soutien de Leal, notamment dans la construction de la Maison Victor Hugo dans cette capitale, et ont remercié Mario Cremata pour ce travail de témoignage qui permettra de valoriser l’importance internationale de l’Historien.

Mario Cremata, Roger Grévoul, Victor Fernandezà l’ICAP (La Havane)
Photo Prensa Latina

Parmi les personnalités participantes figuraient la célèbre essayiste et critique d’art Graziella Pogolotti, l’historien du Ballet National de Cuba Miguel Cabrera et Fernando González, Héros de la République et président de l’ICAP.