En 2020, la construction de 32 874 logements s’est terminée.

La répartition en a été de 42,2 % dans le secteur public et 57,8 % dans le privé.

La répartition en a été de 42,2 % dans le secteur public et 57,8 % dans le privé.

Malgré les contraintes économiques causées par la covid-19 et par le durcissement du blocus américain, en 2020 ont été construits 32 874 logements.

Les provinces les plus performantes sont La Havane, Holguin, Santiago de Cuba et Villa Clara.

Selon un rapport récent du bureau national des statistiques et de l’information (ONET) 42,2% correspond au secteur public et 57,8% au secteur privé.

Le nombre de logements construits par la population est plus important, d’après le dit document, à Holguin, Villa Clara, Matanzas et Guantanamo.

La totalité des résidences programmées, bien qu’inférieure à 2019, a été supérieure à ce qui a été réalisé les deux années précédentes.

Entre janvier et décembre 2020, 100 916 maisons étaient en construction, surtout à Santiago de Cuba, Granma, Holguin et Pinar del Rio.

Quant à l’activité économique, concernant la construction et le montage, elle a été supérieure par rapport à l’année précédente dans le domaine de l’administration publique, la défense et la sécurité sociale, la santé publique et l’assistance sociale, l’agriculture, l’élevage, la chasse et la silviculture, l’industrie manufacturière (exceptée la sucrière) et la pêche.

Néanmoins, au prix de millions de pesos, les montants les plus élevés ont été consacrés au service des entreprises, aux activités immobilières et à la location, l’industrie manufacturière (sauf l’industrie sucrière) et la construction.

En ce qui concerne les intrants de base produits au niveau national pour la construction, seuls le sable calcaire et la pierre concassée ont obtenu de meilleurs résultats qu’en 2019, ce qui n’est pas le cas des barres d’armature, les blocs de béton, le ciment gris, le béton préfabriqué, les toitures métalliques et les tuiles ondulées en amiante-ciment.