« Gabo »

Trois séances de rattrapage les 4, 6 et 7 décembre

Trois séances de rattrapage les 4, 6 et 7 décembre

« Gabo », « La magie du réel » est un documentaire (90 minutes) de l’Anglais Justin Webster, sur Gabriel Garcia Marquez (6 mars 1927, Aracataca, Colombie- 17 avril 2014, Mexico)

Ce doc , remarquable et passionnant , fourmillant, explore le pouvoir de l’imagination à travers la vie de l’auteur colombien qui a notamment écrit « Cent ans de solitude » et obtenu le prix Nobel en 1982.

BANDE ANNONCE

https://vimeo.com/141515967

On y voit et on entend des proches ( Jaime, frère de Gabo et Aida, sa sœur) des amis comme Tachia Quintana, des figures du monde littéraire comme Juan Gabriel Vasquez, jeune écrivain colombien, Gerald Martin, son biographe « autorisé », Plinio Apuleyo Mendoza, écrivain et journaliste, Carmen Balcells, son agent littéraire, du monde journalistique (Enrique Santos, Jon Lee Anderson) et aussi du monde politique comme Bill Clinton et Fidel Castro.

Bien évidemment, ce doc propose des extraits d’entretiens avec Garcia Marquez, à différents âges de sa vie. Toujours avec sa moustache, à la couleur changeante.

Le séjour à Paris de Gabo est bien évoqué. Il découvre …la neige, rencontre Tachia Quintana (au café Mabillon) et connait la misère, logé dans un 7 e étage d’un hôtel du Quartier Latin.

Comme est bien évoqué sa vie de journaliste débutant (27 mai 1948) et ses collaborations à El Espectador, El Universal et Alternativa.

Il fait partie de la première équipe de Prensa Latina, celle de Masetti, à La Havane. Il démissionnera, rapidement, en 1961. Il retrouvera le chemin de Cuba seulement une dizaine d’années plus tard. Fidel Castro devient un de ses amis les plus proches.

Des propos de Bill Clinton tenus après sa rencontre avec Gabo méritent d’être reproduits :

« On a parlé de Castro une fois. Je pensais lever l’embargo. Gabriel Garcia Marquez m’a dit : Castro ne veut que deux choses, je lui dis , il veut quoi ? Selon Gabo il veut la promesse qu’on ne supprimera pas la sécurité sociale et l’éducation universelle. Et une autre promesse, ne pas laisser les Cubano-Américains affaiblir sa lutte contre le trafic de drogue. Clinton était d’accord.

Jon Lee Anderson commente : « Si les choses avaient été un peu différentes, on pourrait être ici entrain de dire comment Clinton et Gabo ont réussi à mettre fin à l’embargo, ça n’est pas arrivé, mais ils n’en étaient pas loin, et ceci grâce à Gabo »

Clinton : »Il savait que je voulais lever l’embargo mais le Congrès rejeta la loi de constitution cubaine »

Enfin, Gabo donne sa position sur Cuba : « Pour moi, l’essentiel de Cuba, est sa résistance et sa défense permanente sans faille quant à sa souveraineté face à un blocus qui a trente et quelques années »

Diffusé sur la chaine Sundance TV (VOST) :

Mercredi 04 déc. 2019 à 20h45

Vendredi 06 déc. 2019 à 14h34

Samedi 07 déc. 2019 à 09h26

A l’occasion de sa première diffusion en 2016 à la télévision (Arte) nous avions publié :

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=2715

et

http://cubacoop.org/spip.php?page=article&id_article=2731

On peut lire en espagnol

https://es.wikipedia.org/wiki/Gabo,_la_creaci%C3%B3n_de_Gabriel_Garc%C3%ADa_M%C3%A1rquez

Sur les rencontres Clinton- Gabo on peut lire :

https://www.actualitte.com/article/monde-edition/realisme-magique-bill-clinton-a-la-rencontre-de-gabriel-garcia-marquez/41438

par Michel Porcheron