L’ISA, là où la créativité prospère

L’Institut Supérieur de l’Art participe, depuis sa fondation, au rayonnement de l’art cubain et continue à le faire dans le contexte de la COVID-19

La direction de l’ISA (Institut Supérieur de l’Art) a présenté un vaste programme, élaboré en tenant compte du contexte épidémiologique dans lequel vit le pays, qui propose de célébrer le 60ème anniversaire jusqu’en décembre prochain de Paroles aux Intellectuels, à Armando Hart et à différentes personnalités et institutions qui ont, durant des années, donné du prestige à l’Université des Arts grâce à leur savoir-faire.

Auteur : Laura Mercedes Giráldez |­ internet@granma.cu

1er juin 2020

Photo tirée du site Web de la Red Universitaria de las Artes.

Derrière ses portes chaque élément de la nature et de la vie elle-même est plus proche de l’homme que la vie de tous les jours. Le plus remarquable de cet endroit ce n’est pas sa belle architecture, avec ses lumières à profusion et ses innovations, mais les processus de création que ses protagonistes mettent en œuvre. C’est sans doute pour cela que les générations formées dans ses salles de cours ont pour principe de cultiver l’esprit de l’être humain : des parents, des voisins, des amis, du public, car, comme l’avait dit Fidel Castro dans son discours historique de 1961, en s’adressant aux intellectuels cubains : « ça c’est l’œuvre de nous tous »

Sous l’influence de la déclaration du Commandant en chef, l’Institut Supérieur de l’Art (ISA) a commencé à célébrer ses 45 ans qui ont laissé des empreintes indélébiles dans le système de l’enseignement artistique et dans le développement du pays.

En 1976, à la fondation de l’institution, les facultés accueillant les débutants étaient au nombre de trois. Aujourd’hui, alors que le centre affiche avec fierté le nom d’Université des Arts, ce nombre a doublé et atteint déjà le chiffre de plus de 6000 professionnels diplômés. Ce sont ces artistes-là qui ont porté leur savoir-faire jusqu’aux contrées les plus rudes de notre géographie et d’autres latitudes de la planète. Ce sont ceux qui créent pour soigner les âmes.

La direction de l’ISA a présenté un vaste programme, élaboré en tenant compte du contexte épidémiologique dans lequel vit le pays, qui propose de célébrer le 60ème anniversaire, jusqu’ en décembre prochain, de Paroles aux Intellectuels, à Armando Hart et à différentes personnalités et institutions qui ont, durant des années donné du prestige à l’Université des arts grâce à leur savoir-faire.

La XXème Conférence Scientifique sur l’Art et la Culture et le 11ème festival des Arts vont créer, à travers les réseaux sociaux, un espace de pensée et de réflexion où on évoquera la mémoire des processus créatifs produits par les étudiants et les professeurs, ainsi que d’autres aspects remarquables du monde de l’art. Qu’est-il ?, Quel apport pour la culture cubaine ? Quels sont les défis de l’ISA pour l’avenir ?, ce sont des questions qui trouveront leurs réponses dans la série d’interviews à ses fondateurs, que la télévision nationale retransmettra pendant l’été.

Aujourd’hui ce ne sont ni des cinéastes, ni des danseurs, ni des musiciens, ni des acteurs, ni des dramaturges qui remplissent les couloirs de cette institution emblématique de renommée internationale. Ses salles hébergent des convalescents cubains de la COVID-19 ainsi que le personnel, unis aussi dans cette détermination à sauver des vies, il se prépare, afin qu’à leur retour, les jeunes espoirs de l’art cubain retrouvent un espace plus accueillant que celui qu’il avait quitté en mars 2020.

http://www.granma.cu/cultura/2021-06-01/el-isa-o-donde-el-arte-crece-01-06-2021-23-06-20