L’autre "Ile de Beauté"... Laissez-vous charmer !!

Partager cet article facebook linkedin email

Madrid, 23 novembre (Prensa Latina) Le secrétaire général de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), Zurab Pololikashvili, a souligné aujourd’hui la capacité du secteur à créer des emplois et des opportunités et recherche le soutien de l’Europe

Entre 2020 et cette année, Cuba a perdu 13 % de son PIB. Pour enrayer cette situation et favoriser le décollage économique, elle mise, entre autres, sur la réactivation de l’industrie dite des loisirs, une mesure qui intervient après une diminution des cas de COVID-19 et des progrès significatifs dans le processus de vaccination.

Les experts et les représentants des entreprises du secteur s’accordent à dire qu’il sera difficile de reconquérir les clients et de repositionner le produit touristique cubain. Selon le ministre du secteur, quelque 200 000 voyageurs sont entrés dans le pays depuis le début de l’année, et 100 000 autres sont attendus avant la fin de 2021. ’C’est un défi, car cela dépend de la réaction des marchés, mais nous sommes optimistes. ’Nous ne pensons pas que le 15 (novembre) le pays sera plein, mais nous estimons que nous pouvons avoir un hiver précoce’, a-t-il prédit.

https://www.cubaenresumen.org/2021/11

En direct de Trinidad

Plaza Major Trinidad
Plaza Major - Trinidad

A ce jour il y a peu de touristes , mais les gens sont heureux de visiter cette magnifique ville historique.

Aujourd’hui, ce sont les entreprises privées, comme les restaurants et les cafés, qui sont ouvertes.

La discothèque est toujours fermée.

Il n’y a toujours pas d’équitation. Les cubains ont peur de la contagion.

Les prix sont élevés, , mojito 200 pesos égal 9 cucs.

Alors que Cuba ouvre ses frontières aux visiteurs étrangers le 15 novembre, les hôtels Playa, Iberoestar, Ensenacho Las Dunas et Royal Don, situés sur la partie nord de Villa Clara, servent déjà des clients nationaux et plus de 500 Canadiens, qui profitent de leurs installations.

Selon Regla Dayamí Armenteros, déléguée du tourisme , ces quatre hôtels de la zone touristique de Cayo Santa María, auxquels on accède par la chaussée qui s’étend du continent à Caibarién , sont le début de la désescalade du secteur après la longue période de pandémie.

En fonction de l’afflux de clients, d’autres installations seront ouverts : ’ Dans ce grand pôle, il y a 21 hôtels avec plus de 13 000 chambres, notamment dans la ville de Santa Clara, l’hôtel Los Caneyes sera incorporé après restauration, ainsi que le Barcelona dans la ville de San Juan de los Remedios, un monument national, et le Sagua la Grande, dans la ville du même nom, ainsi que l’emblématique hôtel de montagne Hanabanilla de la chaîne Isla Azul ’, a déclaré la directrice du tourisme de Villaclareña.

Le tourisme cubain est sûr, il dispose de mesures de sécurité et de protection de la santé des clients et des travailleurs, et qu’il est prêt à fournir un service de qualité et d’excellence.

http://www.trabajadores.cu/20211116/villa-clara-de-vuelta-el-turismo/

L’OMT décrit la relance du tourisme et recherche le soutien de l’Europe

Madrid, 23 novembre (Prensa Latina) Le secrétaire général de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT), Zurab Pololikashvili, a souligné aujourd’hui la capacité du secteur à créer des emplois et des opportunités.

Para ser verdaderos anfitriones’ (Pour être de vrais hôtes), un livre sur le tourisme cubain, est présenté à Ciego de Ávila.

Présentation du livre ’Para ser verdaderos anfitriones’, de l’écrivain Fernando Díaz Martínez. Photo : Gutiérrez Gómez, Osvaldo

Le texte se compose de huit chapitres et de 24 rubriques. Il convient non seulement aux travailleurs et aux étudiants du secteur, mais aussi à toute la famille, car il couvre tout, de la décoration d’une table et d’une pièce à l’organisation d’une réunion.

Il propose également des outils, des suggestions et des recommandations sur des sujets tels que l’organisation des entreprises, les services hôteliers, la formation et la planification et les investissements dans les zones touristiques.

Diplômé en histoire et en sciences sociales, Fernando Díaz Martínez est agriculteur et éleveur de bétail. Il a également publié d’autres ouvrages, dont Camilo, un huracán de fuego y amor (Camilo, un ouragan de feu et d’amour) ; Ramón Castro Ruz, símbolo de la campiña cubana (Ramón Castro Ruz, un symbole de la campagne cubaine) ; De Barinas a Miraflores ; Alberto Delgado Delgado, un soldado del silencio et Camilo por los montes surcados, ce dernier, un texte qui traite de l’histoire du légendaire commandant, de la formation et du développement du mouvement révolutionnaire au nord de Las Villas et de ses opérations à Yaguajay pendant la dernière guerre de libération de Cuba.

https://www.granma.cu/cuba/2021-11-25

Un projet sur le tourisme agro-écologique est lancé. « Nous espérons que dans un premier temps des dizaines de fermes participeront à cette modalité de tourisme, puis des centaines, puis des milliers auront la capacité d’accueillir les gens et de les inspirer dans ce mode de vie », a souligné le responsable de la coopération avec Cuba à l’Union Européenne.

Portfolio

WEBP - 226.5 ko
resumen_varadero04-scaled.webp