La Havane meurtrie

Des vents violents et de fortes pluies se sont abattus sur la capitale cubaine pendant la nuit.
Plusieurs équipes de journalistes de Granma se sont rendues sur place à la recherche d’informations précises, après une nuit aux prises à une violente tornade.
Les photos ci-dessous illustrent l’environnement dans lequel la capitale de Cuba s’est réveillée ce matin.


28 janvier 2019 09:01:02

Même si les Havanais avaient été prévenus des changements de la météo, ils ont été surpris par la violence de la tornade qui s’est abattue sur une partie de la ville.

Le dernier rapport de l’Institut de météorologie publiait les informations suivantes :
"Ce matin, une dépression extratropicale s’est formée dans le sud-est du Golfe du Mexique, à partir de laquelle un front froid avance vers le sud-est.
Devant lui, une ligne d’orages électriques pourrait se former dans les prochaines heures, ce qui, avec le déplacement vers l’est de ces systèmes, affectera l’ouest du pays dans la soirée et dans la nuit".

Les Cubains, habitués à ces avertissements météorologiques, ne se doutaient pas de l’ampleur de ce qui se préparait après 20 heures du soir.

La capitale a commencé à trembler sous le rugissement intempestif des vents, puis après chaque rafale, de plus en plus agressive.

Les téléphones ont commencé à sonner : une tornade s’était acharnée sur le quartier de Luyano, une violente tornade s’était abattue au Cerro, les voitures « se noyaient » dans les rues inondées, toute la ville était dans l’obscurité dans une nuit sans étoiles...

Ces photos illustrent le douloureux environnement dans lequel la capitale de Cuba s’est réveillée ce matin, après une nuit d’incertitude logique causée par l’obscurité, les vents intermittents et les sirènes qui multipliaient la tension.


http://fr.granma.cu/cuba/2019-01-28/la-havane-meurtrie