Le charbon de bois se développe dans la production et l’exportation

Une très bonne opération économique !
D’abord elle permet par les exportations d’obtenir des devises, indispensables à la vie du pays.
Ensuite elle permet de nettoyer du "Marabout" envahissant de grands espaces, utiles pour l’agriculture.
Enfin elle fournir du travail aux populations qui vivent dans ces lieux...

Charbon de bois


Photo à Prensa Latina

(Prensa Latina) La production de charbon de bois pour l’exportation augmente dans cette province centrale de Sancti Spíritus, par rapport au chiffre atteint à la même période l’année dernière, affirment aujourd’hui les spécialistes de l’agriculture.

Prensa Latina a appris que la stratégie de la section commerciale du secteur est de dépasser cinq mille tonnes, qui doivent être fournies par les charbonniers de l’Agroindustrial de Granos Sur del Jíbaro, de l’Agroforestal Sancti Spíritus, de Flora y Fauna et de la société Acopio.

Orlando Linares, PDG d’Empresa Sur del Jíbaro, a déclaré à la presse que les offres de matériaux énergétiques se distinguent en répondant aux exigences de qualité du marché international en disposant d’une usine d’enrichissement.

Le marabout est utilisé comme matière première, une plante qui est arrivée à Cuba comme plante ornementale il y a plus d’un siècle et est devenue une mauvaise herbe, se répandant dans les champs cubains. Avec l’élimination de ce buisson, des surfaces sont gagnées pour la production alimentaire.

De plus, la production de cette ligne est une alternative nationale dans la recherche de sources d’énergie sans affecter l’environnement.

Les pays de l’Union européenne sont les principaux importateurs, qui apprécient les qualités du charbon de bois fabriqué à la main dans diverses entreprises agricoles et forestières du pays.

Selon les experts, le charbon de bois est l’une des lignes exportables de l’économie qui contribue à l’entrée de monnaie librement convertible pour le développement économique et social