Le chevalier de Paris...

Une pièce musicale cubaine sur le « Caballero de París »

{{}}

Auteur : Yanisbel Peña Pérez | Source : AIN | 17 , Janvier 2013

La Havane (AIN) – L’œuvre El caballero de París. El musical, écrite et réalisée par l´espagnol Tomás Maceira, avec une musique des Cubains Kelvis Ochoa et Descemer Bueno aura sa première aujourd´hui dans le théâtre havanais Karl Marx.

La mise en scène recrée certains moments importants de la vie de ce personnage qui est parvenu à se convertir en l’un des emblèmes de la culture populaire havanaise et qui a eu une vie très intéressante. Le spectacle compte une dizaine de chansons composées spécialement pour cette occasion, sur des rythmes tels que la pop, le rock ou le mambo et une chorégraphie d’Eduardo Blanco, a expliqué Kelvis Ochoa à la presse.

L’histoire est interprétée par l’actrice Laura de la Uz et l’humoriste Ulises Toirac, bien que la distribution soit composée principalement de danseurs et de musiciens. Nous avons voulu rendre hommage à cette personnalité de notre culture et ainsi sauver la comédie musicale, qui a tant d´importance à Cuba, a précisé le musicien.

Le Caballero de París sera à l’affiche jusqu’au 27 avril dans le Karl Marx puis sera présentée durant les deux fins de semaine suivantes dans la salle Miramar.

José María López Lledín, le véritable nom du Caballero de París, déambulait dans les rues de La Havane depuis les années vingt du siècle dernier. Il attirait l’attention de tout le monde pour son comportement pittoresque, son éducation et la magie de sa communication, gagnant l´affection des générations de Havanais.

Des dizaines de légendes ont été créées autour de sa personne, inspirant les artistes, les écrivains et les cinéastes. Son empreinte dans l’imaginaire des havanais a été perpétuée avec la statue de José Villa Soberón située sur la Plaza de San Francisco de Asís, dans le centre historique de la ville.

Un extrait du film réalisé par Serge Sandor :

Article paru sur notre site qui conte l’histoire de l’aventure théâtrale du même Serge Sandor menée avec les malades mentaux de deux hôpitaux de la capitale cubaine : http://s147752339.onlinehome.fr/cubadev/spip.php?breve386