Le président Díaz-Canel a étudié des mesures pour tenir compte de la dynamique démographique

Le Gouvernement cubain accorde une grande importance aux mesures élaborées dans le pays pour tenir compte de l’évolution actuelle de la démographie, laquelle indique une tendance à la décroissance et au vieillissement de la population.

La dernière réunion de travail, menée par le président du Conseil d’État et du Conseil des ministres, Miguel Díaz-Canel Bermúdez, a été consacrée à l’analyse de ces questions complexes.
Y ont participé les vice-présidents du Conseil des ministres, des ministres et des fonctionnaires des organismes faisant partie de la commission gouvernementale chargée du traitement de ces affaires.

Le chef de la Commission permanente de mise en œuvre et du développement, Marino Murillo Jorge, a rappelé qu’une telle disposition est déterminée, fondamentalement, par les bas niveaux de fécondité constante, l’augmentation de l’espérance de vie à la naissance et le solde migratoire négatif.

D’après ses explications, à la fin de l’année 2017, dans trois provinces – La Havane, Villa Clara et Sancti Spíritus – et dans cinquante-cinq municipalités, ces niveaux ont baissé de façon naturelle car il y a eu plus de décès que de naissances.
On estime, a-t-il assuré, que cette tendance se maintiendra jusqu’à la fin de l’année en cours.

Il a été rappelé qu’en 2014 le Conseil des ministres a adopté une politique destinée à stimuler la natalité, ainsi qu’à répondre aux besoins de la population âgée de plus de soixante ans en nombre croissant.

C’est à partir de cette politique gouvernementale qu’ont été adoptées, parmi d’autres mesures, celles visant au développement du réseau des services de prise en charge des couples infertiles de façon à améliorer leur efficacité dans l’ensemble des provinces et des municipalités.

Le président cubain a souligné la nécessité d’accorder une attention toute particulière à ce dispositif à tous les niveaux, depuis la municipalité jusqu’au niveau national, et ainsi rendre la procédure pour les couples confrontés à cette réalité encore plus aisée.

Le ministre de la Santé publique, José Ángel Portal Miranda, a admis la persistance d’insatisfactions dans ce domaine que l’on cherche à résoudre.

Une autre mesure a été examinée, celle de privilégier le versement d’allocations aux mères de trois enfants, ou plus, de moins de douze ans destinées à la construction ou à la réfection de logements par leurs propres moyens.

Le président Díaz-Canel s’est penché sur les effets produits par l’attribution d’un trousseau de maternité aux femmes enceintes, soulignant qu’il s’agit de considérer cela avec une sensibilité accrue.

Il a conclu par la nécessité d’étudier des alternatives afin qu’on continue à améliorer la qualité, le conditionnement et l’objectif de la conception de ce trousseau.


http://www.granma.cu/cuba/2018-10-10/examino-presidente-diaz-canel-medidas-para-atender-la-dinamica-demografica-10-10-2018-15-10-11