Les auteurs cubano-français du XIXe siècle

Les XVIIIe et XIXe siècles marquent une grande ascension de la langue française. C’est ce qu’on appelle la langue de la culture, de la mode, des bonnes manières, des délicatesses culinaires, de la diplomatie... Apprendre le français, pour l’aristocratie créole, devient un élément chic. Mais au-delà de la « mode », la vérité est que le français est déjà l’une des langues les plus importantes pour la communication entre les peuples. Lire Balzac, Victor Hugo, Flaubert, dans la langue originale, est un plaisir et un privilège.

Article de Leonardo Depestre Catony traduit par Alain de Cullant, toujours tiré de la livraison du mois de juillet de "LETTRES DE CUBA" et illustré par Ana Maria Reyes. RG