Matz : « J’aimerais vraiment beaucoup que la BD trouve son chemin vers Cuba ».

La BD multicolore « Adios Muchachos » d’après Daniel Chavarria est désormais sur orbite. Comment est sorti de terre cet ouvrage du scénariste français Matz, du dessinateur italien Paolo Bacilieri, avec la bénédiction du Cubano-Uruguayen, sur qui l’âge n’a pas d’effet ? Alexis Nolent , dit Matz, a répondu à nos questions. Exclusif.

Entretien avec Matz, le scénariste de la BD, Adios Muchachos, d’après le roman de Daniel Chavarria, « citoyen uruguayen et écrivain cubain ».

{{}}

par Michel PORCHERON

Alexis Nolent dit Matz s’exprime pour la première fois sur l’élaboration jubilatoire de cette bédé – non moins jubilatoire— qui sera traduite bientôt en espagnol (Les intertitres sont de l’auteur, mp)

-Michel Porcheron  : - Quel a été le "making of" de la BD Adios Muchachos ? Qui, le premier, a eu l’idée de la BD ?

Matz- La collection Rivages/Casterman/Noir, dont je suis le codirecteur avec François Guérif, est fondée sur plusieurs principes. Parmi ceux-ci, au-delà de l’évidence, qui est que nous adaptons des romans publiés chez Rivages/Noir, nous avons dès le début souhaité ne pas publier que des romans noirs américains.

Lire la suite de cet entretien exclusif ! :

Ci-après les trois liens pour retrouver les articles qui se rapportent à MATZ...
http://s147752339.onlinehome.fr/cubadev/spip.php?article570
http://s147752339.onlinehome.fr/cubadev/spip.php?article526
http://s147752339.onlinehome.fr/cubadev/spip.php?article496

PDF - 383.5 ko
Quel_a_ete_l1INTERVIEW_DE_MATZ.pdf